23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 13:44

 

 

 

Pour mardi prochain, n'ayant aucune proposition d'image, j'ai donc sélectionné ma toute dernière récréanote en proposition à vos mots.

 

 

 

Réveillez-vous

 

Peintres, photographes et dessinateurs (rices)

 

Partagez vos images

 

Recevez  nos mots

 

Joignez-vous à la communauté !

 

 

 

 

Attention pas d'images sans accord de son propriétaire.

 

 

 

Vos textes laissés en commentaires ne seront affichés sur le blog que mardi prochain en même temps que  la page du mardi.

 

 

 

 

récréanote - Adamante -
récréanote - Adamante -

Récréanote sans titre. (Une idée ?)

 

 

Qu'est-ce qu'une récréanote ?

 

Un dessin réalisé à partir d'un logiciel informatique, directement sur mon téléphone, avec un "pen". Le must de la pratique.

Par "le pen" traduisez "crayon ou stylo" mais "pen", pour mon téléphone, c'est assurément mieux que "crayon ou stylo" d'où parfois cet avertissement  à l'attention des étourdis :  

 

 

"Attention ! le pen est détaché !"*

 

 

Catastrophe !

 

Car oui,  le pen peut être détaché et se perdre.

 

Et sans lui, terminés les crobards, les gribouillis, gribouillages et autres zigouigouis, terminée la liberté informatique qui vous émancipe du papier lourd et encombrant.

 

Sans Pen, manchot l'artiste.

 

 

Vous avez compris,  le téléphone est devenu un carnet de croquis sans papier, le précieux carnet de notes que l'on emporte partout et qui est toujours à disposition. 

 

Voilà, vous savez tout ce que vous avez toujours rêvé savoir sans jamais oser le demander.

 

Excellente journée et à vos mots !

Adamante

 

*Un seul degré de lecture SVP!

 

 

Partager cet article

commentaires

M'mamzelle Jeanne 27/10/2015 20:10

Merci pour cette invitation.
J'ai laissé un commentaire sur une autre page .. il n'y a eu aucune impression ??

Adamante 27/10/2015 22:34

Je ne vois pas de quoi il s'agit, j'en suis désolée.

Lenaïg 27/10/2015 12:06

Voici ma participation, Adamante :

Bruit de sabots sur la route.
Dans ma chaumière j'écoute.
Mais qui donc passe par là
Tandis qu'approche le pas ?

Il fait nuit et il fait froid,
Un temps à rester chez soi.
Qui peut aller sur la route ?
En moi se glisse le doute ...

J'ouvre ma porte en silence,
Je regarde avec méfiance
Cet homme sous capuchon
Qui ne me dit rien de bon ...

Bientôt la nuit de Samain
L'univers est incertain.
Ciel ! Quel étrange visage
Comme un funeste présage !

L'homme brandit sa lanterne,
Vision vraie ou baliverne :
N'est-ce point face de loup
Qui se profile dessous ?

L'homme donne de la voix
Et tout s'éclaire, ma foi :
Le sacristain du village
Loup garou ? Je déménage !

C'est à lui que j'ai affaire,
Un bonhomme débonnaire
Juste un effet du halo
Et sa barbe noir corbeau !

Il se réchauffe en marchant,
Rentré tard et attendant
Que le feu prenne en son âtre,
Des bûches, il en a mis quatre.

Entrez donc en ma demeure,
Vous prendrez bien à cette heure
Un bol de ma soupe au chou
Avant de rentrer chez vous !

Lenaïg

Lenaïg 27/10/2015 11:07

Coucou Adamante, c'est MOI la revenante ! Désolée de ne venir chez toi que rarement comme chez d'autres que j'aime pourtant, faute de temps. Ce sont Jill et Martine des voyages immobiles qui m'ont dirigée droit sur "toi", captivée par ton croquis et les légendes qu'elles y ont apporté. Je vais aussi m'y essayer, ma page est en chantier, quand ce sera prêt, je viendrai coucher les mots ici ! Un grand bravo, bises !

luciole 83 26/10/2015 20:31

Bonsoir Adamante
Voilà ce que j'ai concocté ce jour.... trop contente de te retrouver, Adamante. Bisous et bonne réception.

LE GARDIEN DES MORTS



Nuit du 2 au 3 Novembre

Le Veilleur de nuit se mit à parcourir le labyrinthe des allées du Cimetière, balançant sa torche électrique au bout de son bras droit, en attendant l'heure de fermeture de 19 H.

En ce Jour de Commémoration des Morts, le Cimetière était devenu un immense Parc Floral !

Symboles de l'Eternité, les chrysanthèmes irradiaient de vie au cœur de la Mort...

Ces chrysanthèmes aux crinières de lion multicolores transformaient en chant immortel ces sépultures qui empêchaient la Nature d'avaler les corps...

Quelques familles déambulaient encore.

Les employés du Cimetière s'affairaient en poussant des brouettes remplies de feuilles mortes, de fleurs fanées et de détritus de toutes sortes laissés près des tombes par la Foule incivile... et reportaient les petits arrosoirs qui traînaient un peu partout...

Les oiseaux se sont tus à l'approche de la nuit...

Il était comme un Homme entre-parenthèses ! C'était lui le Gardien des Morts !

Sans lui, le Cimetière serait vite devenu un repaire de chenapans, ces ombres furtives sans Foi ni Loi qui semblaient avoir perdu le sens de leur voyage terrestre...

Il savait qu'il était comme la Mémoire Vivante de tous ces défunts, démuni souvent, seul, armé que de son seul courage.

Il aimait les monuments prétentieux au décor suranné comme la beauté des tombes toutes simples, les laides plaques du souvenirs et même les dérisoires fleurs plastiques qui se fanaient sans avoir vécues : témoignages s'élevant comme des barrages à l'oubli ... façon pour l'Homme d'assumer son Humanité ?

Cet endroit sacré plein d'ombres le fascinait...

Il alluma sa lampe torche. Le Cimetière, vidé de la Foule et des employés, avait retrouvé sa part d'Inconnu et de Silence.

Il progressait pas à pas au milieu des tombes, creusant la nuit de la lumière de sa lampe, dans une méditation lente et prudente.

La morsure des années lui avait fait perdre toutes ses illusions, et il comprenait toutes les misères et les mensonges de ce monde impitoyable que seul protégeait le Repos pour ces âmes fatiguées, dans le rempart de leur tombeau !

Ceux qui sont passés sur l'Autre Rive sont ils plus Vivants que les Humains ?

Les yeux fermés de dessous la tombe s'ouvraient ils, émerveillés, à un Monde de Miséricorde....
Où bien étaient ils définitivement clos sur eux-mêmes ?

Il tentait bien quelquefois d'interroger les Morts...

Puis se gendarmait, confus ! Était-il fou de vouloir ainsi creuser le Vide qui déclenchait des impatiences nocives à la vie ?

Pourtant, il lui semblait que des liens indicibles l'unissaient à ce monde souterrain dont il se sentait à la fois l'humble protecteur et ... le captif...

Sa lampe torche fouillait l'obscurité, surveillant les alentours, jusqu'à la pointe du jour...

Jeanne Fadosi 26/10/2015 10:20

j'ai mis un certain temps à retrouver l'origine de l'astérisque de bas d'article et tu fais bien de le préciser. Cela me renvoie à mes premières leçons d'anglais en 6ème ... pour ce qui est du souci de perdre ce précieux auxiliaire que je n'ai pas, la technique évolue tellement vite que l'autre jour, réceptionnant un appareil ménager livré par Darty, j'ai signé pour la première fois avec mon doigt sur un écran et j'ai été bluffée par le résultat. Bon d'accord, il ne faudra pas perdre ses doigts ... bises et belle semaine.
ps, je n'ai guère de temps en ce moment ce qui explique la rareté de mes visites sur ton site toujours aussi intéressant

Adamante 27/10/2015 22:39

Je n'ai guère de temps moi non plus, ni pour poster, ni pour commenter ou répondre à tous les commentaires, mais le cœur y est. Merci de ta visite, Jeanne.

Martine 26/10/2015 08:56

Bonjour Adamante,

Le pen! Oui, ça parlerait sûrment à ma fille de la génération presse-boutons! je suis quant à moi très attachée au crayon, stylo ou feutre et mon bon vieux petit carnet... J'aime l'odeur de l'encre, du papier.

je vais chercher et essayer d'être dans les temps pour une fois. ..
Merci Adamante. j'aime beaucoup ta récréanote
;)

marine D 26/10/2015 06:37

Bon j'ai lu, excuses moi
Le voici



En perdition

Il tenait fort sa lampe
Dans son cauchemar il avait vu
Son petit ânon brun
Qui avait perdu sa maman
Il levait haut sa lampe
La nuit était très noire
Dans sa bouche
Dans sa voix
Toute la peur et l'inquiètude
Dans son cœur l'amour
Pour les faibles et les innocents
Pour ceux que l'on ignore
Pour les petits dans le malheur...

Une lueur dans la nuit...

marine D 26/10/2015 06:35

Je l'ai trouvé, pas si facile, je te le transcris ici ou par mail ?
Bises Adamante

Quichottine 25/10/2015 00:33

"Le visiteur du soir"

Le visiteur du soir a frappé à ma porte.
Tout encapuchonné, et, sous sa barbe noire
un sourire étonné.
Il m'a tendu la lanterne qu'il portait très haut...
"Tiens ! Tu dois me remplacer, car je n'ai plus la force !
- La force ?
Mais que dois-je faire ?"
Avais-je murmuré ou crié ?
Je ne sais.
La lumière vacillait et le visiteur avait disparu dans la brume qui montait.
J'ai mis la houppelande qu'il avait oubliée, caché un peu de mon visage dans une grande écharpe noire et je suis sortie dans la rue.
J'étais une ombre parmi d'autres, mais, très haut, le plus haut que je pouvais, je brandissais ce qu'il restait de lumière.
Il faisait froid, très froid...
Je me suis réveillée.

Passe une douce soirée Adamante. j'aime bien tes récréanotes.

luciole 83 24/10/2015 22:28

Coucou Adamante
Zut, j'arrive un peu tard : vais essayer de trouver le temps pour imaginer qq chose ???
Merci Adamante Bises et à plus

Adamante 26/10/2015 10:42

Il n'est pas trop tard, la page sera mise en ligne demain. :)

Gérard 24/10/2015 14:38

Je "pen " à y croire ..et pourtant ..jolie chouette à barbe.

Carole 23/10/2015 19:09

Quand je pense que je n'ai pas de téléphone ! eh oui, ça existe encore...

Hélène * 24/10/2015 14:52

Chère Carole, je n'en ai pas non plus et je me suis "débarrassée" de mon téléviseur .
Et je voudrais réussir à me passer d'Internet, difficile toutefois avec une fille qui habite San Francisco..

Adamante 23/10/2015 20:05

Je comprends parfaitement, j'ai besoin quant à moi de faire des pauses et d'avoir des zones "blanches" avec internet.

Hélène * 23/10/2015 17:51

Très inspirant je trouve! Pour moi qui renoue avec ma toute première passion: peindre et dessiner.
Merci!

marine D 23/10/2015 17:30

Ce pen cela peut être intéressant...
Bonne soirée Adamante

Adamante 23/10/2015 17:49

Ça l'est, c'est vraiment un outil formidable. Bonne soirée, Marine.

ABC 23/10/2015 16:46

En publiant chez moi, j'ai entendu que c'était mieux comme cela :

À la lanterne de son silence
Elle marche seule
Dans la nuit noire
De ses désespérances
Allumons la lumière

ABC

Adamante 23/10/2015 17:48

Merci, Annick, j'afficherai mardi en même temps que la page.

jill bill 23/10/2015 16:43

Le décès...

Le père a rendu l'âme,
Les pleureuses lui ferment les yeux
Le lavent, l'embaument
Le portent au linceul
Dans le lourd silence de la pièce
Puis égrènent leur chapelet,
Elles le veilleront jusqu'à l'aube...
La veuve et son clan
Sort le noir, paletots et voiles
Pour les femmes
Les brassards de deuil
Pour les hommes...
Le père a rendu l'âme,
Un mauvais coup de sabot d'cheval...

JB

Adamante 23/10/2015 17:46

Bien reçu, sera publié mardi en même temps que la page. Merci, JB pour ce beau texte.

jill bill 23/10/2015 16:16

Ah je n'ai pas encore ce genre de GSM Adamante, ma foi, on arrête pas les progrès... Quant au titre je verrais bien ceci... "Mise au tombeau", me fait penser au Christ et à la proche Toussaint !
Bon je gamberge et je reviens avec un p'tit texto... ;-)

Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...