26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 01:02



Quand j’étais enfant, Grand père, mon grand-père maternel, Gabriel, était cette sorte de Dieu dont je vous parlais dans ma première lettre.

Un être exceptionnel qui savait m’aimer, tout simplement.
 
Le souvenir de l’amour tient souvent en des choses banales en apparence, mais qui vous insufflent la joie, tout au long de votre vie.
Lui, il m’avait inventé un jeu que j’adorais entre tous :  « Romano ».
Nous nous allongions sur le plancher, il me prenait dans ses bras et nous roulions, nous roulions... moi dessus, lui dessous, moi dessous, lui dessus… Comme ça, d’un bout à l’autre de la pièce, aller-retour, comme des fous, bousculant tout sur notre passage, sans précaution des pieds qui se rangeaient en toute hâte à notre approche.


Et l’on riait, riait. C’était le bonheur de vivre.
 

Ce jeu, s’il était à mon goût n’était pas toujours au goût de tous.
S’il l’avait appelé «Romano», c’était sans doute parce que dans ce vieux pays de Creuse, c’est avec ce mot que l’on désigne les gens du voyage : romanos, romanichels.
Je sais qu’au fond de lui il enviait leur liberté et contrairement à beaucoup il les respectait. J’ai toujours perçu ce trouble dans sa voix lorsqu’il en parlait. Je ressens à mon tour cette curieuse attirance qu’il m’a léguée, j’imagine qu’elle doit être de la même eau que celle des chiens pour les loups.
«Romano» c’était ma plus grande joie, un manège infernal qui me fait encore tourner la tête.

Fortement serrée dans ses bras, je ne risquais aucun mal, lui sans doute attrapait-il quelques contusions aux coudes ou aux genoux, mais je le sais, son plus grand bonheur était de lire la joie dans mes yeux d’enfant.
Ce vieux coureur des bois, ce braconnier, que je rêvais d’accompagner dans ses escapades forestières, rêve à jamais inassouvi, j’étais alors trop jeune et quand je fus en âge lui était trop vieux, m’offrait avec «Romano» ce goût de la liberté des choses «qui ne se font pas».

Quelle qu’ait pu être sa vie, quelles que furent ses erreurs, ses faiblesses d’humain, il reste à mes yeux le plus merveilleux grand-père, un grand-père comme j’en souhaite à chaque enfant.

Si vous le connaissez, Grand-père, là où vous êtes, si vous  le rencontrez, dîtes-lui à quel point je l’aimais, combien je l’estime, et qu’il n’oublie pas de me réserver une grande partie de «Romano» lorsque je le rejoindrai.

Ce me semble pourtant, il n’est jamais trop loin de moi.
Ainsi, un après-midi de printemps, alors que je me promenais dans cette campagne qui fut son berceau, juste  à la sortie du village, j’ai cru voir les herbes du chemin par ses yeux.
C’était comme s’il me parlait au travers d’elles, me faisant ressentir, en me prêtant un peu de son regard, l’amour qu’il portait à leur parfum, au souffle du vent et à cette vie bruissante de l’univers végétal.
Je sus qu’à cet instant, il m’offrait son âme et j’ai réalisé à quel point  il était bon, généreux et sensible.
Il était un enfant des bois déchiré par les contingences de la vie des hommes.

N’était-ce qu’un rêve Grand-père, un parfum d’herbes nostalgiques, la rémanence d’un passé exhalé par la terre ? Qu’importe ! C’était !
Cette petite touche de compréhension de la vie d’un autre fut un moment important de la mienne, à vous témoigner, absolument.
 
Je vous embrasse Grand-père, à très bientôt.
AD




photo©adamante
Lettres à Grand-père manuscrit protégé SACD

commentaires

eva baila 02/02/2010 19:31


un très joli souvenir d'enfant... et une magnifique photo !


ADAMANTE 02/02/2010 20:24


Un grand souvenir ! merci et bonne soirée


Roselyne 28/01/2010 20:39


Je suis profondément touchée de la beauté de tes mots, ce très beau texte adressé à ton merveilleux grand-père. Merci de ce partage. Amitiés.


ADAMANTE 28/01/2010 23:09


Je suis très heureuse que cela te touche. Amitiés.


Véro 26/01/2010 20:25


Que de merveilleux souvenirs, tes mots sont très touchants.
J'ai moi même d'excellents souvenirs (pas de jeu) avec mon grand-père maternel, il nous a quitté il y a maintenant 20 ans et il est encore très présent dans ma vie et dans mes rêves.
Merci pour ce beau partage;
Bonne soirée, bisous


ADAMANTE 27/01/2010 18:18


Merci Véro. Bisous












Dominique 26/01/2010 08:06



Tu ne peux
imaginer Adamante combien je suis émue par la lecture de ce si beau souvenir. Tu parles de ce" Grand-père" avec tant d'amour et de déférence, je constate que tu le vouvoyais. J'ai cette faiblesse
de croire, que ces herbes vues ce jours là, lors de ta promenade c'est bien ton grand-père aimé qui te les faisait remarquer. L'amour ne finit pas avec la vie, il continue à se manifester par
divers petits messages que l'on doit savoir discerner. Certains le peuvent, d'autres pas. Tu joueras encore à Romano avec ton grand-père Gabriel (un nom prédestiné pour se manifester) Mais je
souhaite de tout cœur que cela soit le plus tard possible.

Bises

Dominique



ADAMANTE 26/01/2010 08:19


Je te remercie, cela me touche beaucoup. j'ai en effet cette faculté d'entendre (d'écouter, j'essaie) ces manifestations. Bonne journée Adamante


abeilles50 26/01/2010 07:36


Bonjour Adamante,
Merci pour ta participation, que je viens d'afficher sur le panneau des souvenirs.
Je ne connaissais ce jeu " Romano ", et on constate, à la lecture de ton récit, la joie que tu avais à rouler avec ton grand-père... Il était si rare, à cette époque, de jouer avec un grand-père !
lol
J'imagine aussi tes éclats de rire... et la jalousie des autres face à cette grande complicité. Un jour, tu le retrouveras, et les " Romano " se remettront dans la danse ! lol
Bonne journée. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz


ADAMANTE 26/01/2010 08:22


J'ai ressorti de la poussière ce texte de mon blog, parmi les premiers, il végétait là depuis sa création. Je pensais qu'il correspondait parfaitement à ton défi. à très bientôt pour le
prochain.
Adamante


Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...