2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 16:45

PARTAGE

paroles.jpg

 

Comme il fait froid ce soir !


Le soleil, à peine visible en ce jour, se couche derrière un rideau d’argent.

Les Esprits, frileux, semblent impatients de se réunir pour écouter le conte du soir.

Je tente de les faire patienter, mais ils insistent. Alors je cède.

 

J’allume la lampe du confiturier, juste pour réchauffer un peu l’atmosphère et je déplie le plaid. C’est la ruée, tout le monde se précipite, se colle à moi en ronronnant, en patounnant. J’ai même droit ce soir au regard du chat Peauté de Shrek, je suis vaincue. Mais comme c’est bon de perdre ainsi.


Le livre est là, bien sage, il n’attend que ma main pour m’inventer de nouvelles histoires.

Car il faut tout de même que je vous dise sa particularité, il n’est pas écrit comme les autres livres, bien édités une fois pour toutes. Non !

Ce livre-là, improvise en fonction de ce que je pense et de ce que souhaitent les Esprits. Les mots apparaissent sur la page, révélés par une sorte de typographe enchanteur et invisible qui adapte les histoires à nos humeurs, ainsi ne sommes nous jamais déçus.

Ce livre, c’est un peu de nous et beaucoup de nos rêves.


Lorsque les câlins d’ouverture de séance sont terminés, je le prends.

Je ferme les yeux, je fais corps avec lui, quelques pages tournent et le hasard fait le reste.


Un coquelicot

Feu dans la nuit

Phare pour rêveurs égarés

Papillon de l’ombre

Quelques volutes noires

Mais aucune ténèbre

Œuvre d’art

Rouge porte rêve

Sublimation de la matière

Le sang de la vie

Monte une fumée bleue

L’esprit s’égare

Les mots s’effacent

Un rêve

Ce n’était qu’un rêve

Rouge…


Le silence s’installe.

 

Tout semble apaisé, le froid a fait place à une douce chaleur.

Qu’il est bon de ne plus bouger, de rester ainsi entre veille et sommeil.

Le temps s’est effacé, l’ombre du soir commence à nous entourer.


Au loin une porte claque, les Esprits sursautent. Ils détestent le bruit.

Je les rassure, un peu déçue de cette interruption intempestive qui met un terme à notre divagation.

Je leur dis :

 

« ce n’est rien, reprenons notre histoire ».


Je tourne une page, une lumière nous aveugle,

Elle crie sa joie sur les herbes,

Déploie avec fierté des langues rutilantes

Langues de miel bordant un cœur volcanique

Tout n’est que vie chez elle

Tout n’est que passion


Calendula

S’écrie la fleur

Calendula

Reprennent les herbes

Je calme vos blessures

Je me donne

Totalement pour vous aider

Favorite des herboristes

Je suis indispensable du jardin

On dit aussi que je suis belle

Pourquoi donc m’appelez-vous Souci ?


Je crois voir briller une larme dans le regard des Esprits.


Une minuscule cigale, fait alors son apparition sur la page.

Elle chante :


Fleur à la robe de soleil,

Calendula ne pleure pas

Fleur à la robe de soleil

Ta beauté ensorcelle le petit peuple du jardin

Calendula, des fées tu es la reine

Calendula

Fleur à la robe de soleil »


Un Esprit me lèche la main, c’est râpeux et désagréable, mais c’est sa manière à lui de me faire partager son émotion. Je crois entendre murmurer :

 

« Calendula, c’est un joli nom ».


Une musique de vibrisses et de chants d’oiseaux s’élève du coin de la page en vis-à-vis.


Un chemin, bordé d’herbes folles, s’y enfonce vers des bois

Je sens la douceur de la terre sous mes pieds

Des fougères s’inclinent

Tout est paisible ici

Si paisible

J’ai envie de m’y installer

Je ferme les yeux

J’écoute

Je n’ai plus envie de parler

Le silence me murmure des mots sans importance, de ces mots qui ne veulent rien dire mais qui révèlent une vérité cachée, quelque part, sans doute au fond de soi.


Les Esprits sont endormis.

Il est tard

Le livre reste ouvert

Il est si bien sur mes genoux

J’ai la flemme de tirer les rideaux ce soir

La nuit attendra

Je ne veux pas aller dormir.

 

©Adamante

 

 

 


commentaires

pimprenelle 27/10/2011 11:09


Rester comme cela, entre veille et sommeil avec le rêve entre deux.
Calendla dans tout le jardin, comme il a envie, comme d'autres. Je me suis souvent demandée depuis toute petite pourquoi souci.
C'est le bonheur lorsqu'un esprit veut bien s'installer. La nôtre est tellement imprévisible.
Merci Adamante.


Pierre 07/07/2011 10:30



Tu nous emmène Adamante en tournant les pages en grimpant sur cet arc-en -ciel de couleurs pour arriver à passer encore une nuit.


merci pour ces pages de rêve éveillé.


Cordialement


ps : ce n'est pas une critique mais je pense que ton conte gagnerai en fluidité de lecture si les liens s'ouvrent " dans une autre fenêtre" (il y a un onglet pour celà quand tu mets les liens),
autremen,t curieux on se perd, on flâne, on surf et après on oublie de revenir chez toi ;-)



ADAMANTE 07/07/2011 11:06



Merci beaucoup Pierre, j'aime bien la façon dont tu parles de flâner en oubliant de revenir.


Je vais voir cet onglet qui avait échappé à mon regard (et qui échappe à beaucoup je pense).


Un excellent tuyau. Belle journée



Antoine 04/07/2011 12:15



Les esprits se sont finalement endormis sur  ces belles pages .... leurs rêves ont certainement gambadé sur les chemins leurs sens agréablement aiguisé par de multiples et délicateemnt
contrastées formes et couleurs.
Merci Adamante pour ce moment de rêve que tu nous a permis de partager de façon si agréable en compagnie de tes mots.
Amitiés
Antoine 



jill-bill.over-blog.com 03/07/2011 13:24



Une bien belle mise en scène !  On voit que tu en es !   Un livre qu'on ne trouve qu'ici !  Bravo pour ton ensemble Adamante !  Bizzz



pimprenelle - entrebrumetsoleil 02/07/2011 22:45



Calendula, bourrache, capucine 


J'ai un drôle de jardin 


 Ca pousse là où ça veut


 C'est envahissant.


 Le potager se colore


L'homme de la maison ne veut pas s'en occuper


Il sait qu'il va arracher


Il sait que je vais ronchonner


Mais tout sert


Au jardin


Dans les plats


Même sur les bobos


Les herbes fines


Cotoient


Les hortensias


Parfois même les orties


Allez, je viens d'y mettre un peu d'ordre


Je peux aller


Me coucher


 


Sais-tu Adamante que ton histoire de livre blanc a servi en racontée. Les enfants veulent tellement croire, parfois, que c'est dans le livre, c'est la surprise s'ils tournent les pages
blanches.


J'aime t'imaginer avec tes esprits lovés contre toi, écoutant ta voix.



ABC 02/07/2011 21:30



Le livre,


Des fleurs,


un chemin,


L'herbe tendre,


Des parfums de partage,


Comme autant d'hommage,


Un doux voyage,


Le rêve est là,


La nuit sera bonne,


bonsoir !


 



Monelle 02/07/2011 21:16



Telle une petite fille j'ai lu et j'ai rêvé aux gentils esprits qui se sont endormis à la musique de  la voix de la magnifique conteuse que tu es !


Que ta nuit soit douce - bisous






Quichottine 02/07/2011 18:54



J'ai reçu aujourd'hui la confirmation de la BNF pour le dépôt légal... J'espère que notre recueil sera bientôt référencé dans le catalogue général, mais j'ignore le temps nécessaire...


Le principal, c'est que nous soyons désormais titulaires d'un numéro qui confirme que tout a été fait.


 


... C'étaient les dernières nouvelles... Tu sais, j'ai ouvert une à une toutes les fenêtres, et j'ai aimé retrouver des pages que je connaissais, d'autres que j'ouvrais pour la première fois...
et celles dont j'avais croisé les auteurs ailleurs.


Merci pour ces merveilleux contes de la Toile.


La nuit est belle chez toi.


Passe une douce fin de semaine, Adamante.



Anne Le Sonneur 02/07/2011 18:15



J'ai cheminé au gré de vos pattes. Un clin d'oeil bientôt pour vous. Prenez soin de vous. Anne



emma 02/07/2011 18:13



j'aime bien tes butinages oniriques qui nous font surfer vers d'autres pays



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...