1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 12:04

J-ai-parle-a-ma-mort.jpg

La philosophie nous aide, mais la vie parfois nous  mène à des extrémités contre lesquelles la philosophie la meilleure ne peut rien. Je pense à tous ceux qui sont piégés par la machine infernale de la misère dont le système bancaire s'empare pour les enfoncer un peu plus et dont la seule issue qui leur apparaît dans leur désespoir est le suicide. Il y en a tant à l'heure actuelle, passés sous silence.

Quand les banques vont mal : on les aide. Et quand je dis on, c’est nous tous, contribuables à merci.

Chacun, nous ne sommes pas grand chose, et pourtant chacun, nous sommes uniques, nous avons un destin, un chemin, des initiatives, des erreurs, des maladresses, mais nous sommes uniques, et ça c’est important, peut-être primordial. Pourquoi se laisser réduire à une catégorie ? Interdit bancaire, chômeur, SDF, sans papier, femme...

Mais dans nos sociétés (j'allais écrire modernes, elles sont toujours modernes pour celui qui écrit c’est amusant), dans nos sociétés donc, nous sommes infantilisés, nos maladresses sont punies, nos agios, nos frais d’intervention bancaire, qu’est-ce que c’est sinon une punition ? Passé 50 ans ne plus trouver de travail ! Ne pas non plus  en trouver parce que trop jeune, : manque d'expérience  ! Quoi qu'il en soit nous sommes coupables toujours coupables !


Mais de quel droit des profiteurs –et c’est un faible mot- s’octroient-ils de tels droits de pénaliser, punir, répudier, rejeter ? pendant qu’ils engraissent les grosses firmes qui détruisent ce qui nous porte et nous donne la vie depuis la nuit de notre temps humain : la Terre ?

Vous me direz que j’entre là par le petit bout  dela lorgnette : la banque et son immense pouvoir, oui, mais j’entre par le bout qui nous est imposé et qui dirige le monde, dès le premier guichet à l’angle de la rue où nous habitons.


Alors pour tous ceux qui ont fait le choix de quitter la vie parce qu’ils étaient dans la cage blindée du désespoir, harcelés par l’argent, punis de leur "incompétence" à gérer un budget,  peut-être parce qu’on ne leur avait pas donné les moyens de gagner leur vie, faute de leur donner le droit de la vivre, pour tous ceux-là, peut être moi demain, je dis que la vie ce n’est pas cela.  La vie, c'est un droit à défendre, c’est l’affaire de chacun de nous unis aux autres, de la découvrir, de l’inventer, de la protéger,  en accord avec ce que nous sommes au plus profond de nous et qui nous fait frères.

C'est aussi parfois un grand coup de gueule et non pas simplement l'acceptation d'une épreuve susceptible de nous mener à l'éveil ainsi que nous incitent à le croire la plupart des religions et mouvements spirituels.

L'être humain qui ne se bat pas dans la vie quotidienne n'est pas un sage mais une victime.


La mort n’est rien face à la désespérance.

Ce n’est pas un poisson d’avril, dommage !

commentaires

Snow 01/04/2010 22:58


Tu as raison sur toute la ligne.. nous ne vivons pas, nous entretenons un système qui profite à une poignée de gens qui eux, contrôlent tout, de la guerre à la paix. Nous vivons une
illusion..Vivre, ce n'est pas donner au patron huit et plus d'heures par jour..
L'idéal, ce serait de donner de notre talent à la société, dans notre petit village, 4 heures les matin et le reste du temps serait pour notre évolution, notre spiritualité, notre famille, nos
amis, se perfectionner..vivre quoi! Aujourd'hui, les gens ont sur la survie.
Bisouss


ADAMANTE 01/04/2010 23:08



La chose est simple, tellement simple, et je pense  que ce sont les femmes qui devront faire enfin entendre leur voix pour ramener un peu de bon sens sur la Mère Terre. Oui, la femme est
l'avenir de l'homme et non pas son diable, merci M. Aragon et M. Ferrat, il est des hommes qui ont aussi cette sensibilité.


 



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...