5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 20:00

TAO YUAN MING  Jeudi en poésie   

 CROQUEURS DE MOTS

 



 

 

 

 

 

 

 

Deuxième mois du printemps, arrive la saison des pluies

le tonnerre commence à tonner à l’est

toutes sortes d’hibernants émergent de frayeur

herbes et arbres en hauteur et en largeur se déploient

allègres volent les hirondelles nouvellement arrivées,

deux d’entre elles entrent dans ma hutte

l’ancien nid, intact, est toujours là,

en se suivant elles reviennent dans leur ancienne maison

depuis que nous nous sommes séparés,

la cour de jour en jour a été envahie par les broussailles

mon cœur originellement est plus solide que le roc

leur sentiment, de quoi est-il fait ? 

 

 

 

Tao Yuan Ming 365-427 Ed. Moundarren 

Traduction Wing Fun & Hervé Collet

commentaires

I


J'ai fini cette nuit ce livre chinois emprunté avant-hier..là, j'accuse un peu le coup, j'ai les yeux qui se croisent mais ce n'est pas grave, j'ai passé une nuit de rêve en compagnie d'images
magnifiques et de belles paroles très sages.


Bon, la nuit prochaine, ne sera pas si sage, vive le week-end ;)


Bonne nuit Adamante



Répondre
A


Tu nous feras sans doute partager ta découverte sur ton blog un jeudi. Je l'espère. Bisous



P


Nous avons eu, très longtemps un couple d'hirondelles. J'enrageais même, parfois, le matin, lorsqu'elles se mettaient à discourir devant la fenêtre de la chambre. Un soir, une est venue "frapper"
à la porte. L'autre était mourante, un rat, sans doute. Mon mari n'a pas voulu la laisser souffrir. La compagne, ou le compagnon n'est jamais revenu.


Très beau ce poème



Répondre
A


Cette histoire est très émouvante.



F


C'est original un poème chinois !Les hirondelles sont plus fidèles que les humains!



Répondre
A


Les humains ont quand même quelques qualités, comme celle d'apprécier les hirondelles par exemple, et de les chanter en poésie. Bonne soirée Fanfan



J


Re bonsoir adamante, j'ai eu amtealty pour info Oscar c tout bête... Tu vas sur le texte Musique de nuit , tu cliques droite souris et tu enregistres sous... et c'est dans la bière, euh dans la
boîte!!!!  Te voilà marraine d'un joli squelette animé toutes nos félicitations Adamante... bise à toi et à lui aussi, JB et A



Répondre
P


un joli poème Adamante, les hirondelles n'ont pas retrouvé leur nid, ou ce sont de nouvelles arrivantes chez nous.. ça piaille fort mais c'est tellement bon ce début mai !! merci pour ces images
zen !!



Répondre
A


Je "laisse flotter le Néon" qu'est-ce que tu crois !



J


que de profondeur dans ces quelques vers. Les humains n'ont pas forcément le monopole de la pensée et des sentiments ...



Répondre
A


Je suis bien d'accord avec toi !



B


Pureté de l'observation de la nature et osmose parfaite avec les mots dépouillés d'enjolivures superflues.


Bises



Répondre
A


Je prends le temps de regarder mon administration et je constate que des réponses à des commentaires ont disparues. J'en suis désolée, je tenais à te remercier de ce commentaire. Amitiés
Adamante.



I


J'aime ces recueils chinois.Ils expriment si bien la terre, les animaux, les événements et ceci très simplement mais avec finesse et subtilité. Cela me laisse admirative et
rêveuse. Un choix qui me plaît beaucoup, merci Adamante et que j'ai toujours plaisir à lire,ici ou ailleurs. J'ai d'ailleurs emprunté un livre hier sur un maître chinois. Je me réjouis de
m'y plonger. Bonne journée



Répondre
A


Oui ce que j'aime en eux, c'est la simplicité. Bonne soirée



A


Bonjour


Une hirondelle porte bonheur, quand reviendront-t-elles


Bonne journée


Amitié


Angeline



Répondre
A


Elles ne devraient pas tarder surtout dans notre ciel intérieur. Amitié Angeline et merci de ton passage.



Q


Belles interrogations...



Répondre
A


Oui, très belles.



R


Bonjour Adamante


Beau poème, les hirondelles sont toujours attendues après un long hiver


Amitiés



Répondre
A


Oui on attend d'elles le printemps et des nouvelles d'ailleurs, elles ont le charme des grands voyageurs. Amitiés et excellente journée



N


Merci pour ce poème chinois. Je les aime beaucoup. Leur simplicité est moins depouillée que les haïkus.



Répondre
A


C'est vrai, il s'agit plus d'une sorte de chronique de faits quotidiens porteurs de sagesse.



E


la saison des pluies ? nous y somme en plein dedans..il me semble que dans le sud c'est nouveau à cet époque...les hirondelles...souvenir ...la maison, les nids en attente...de emotions qui
reviennent..l'homme, la terre, le ciel, peu de mots et tout est dit...


bisous



Répondre
A


Notre tronc commun à nous vivants. Bisous



J


Bonjour Adamante, je rejoins Snow, nous avions chaque année droit à la visite d'un couple d'hirondelles fidèles qui refaisaient leur nid (que maman à la fin de l'été avait retiré) dans un
corridor ouvert qui nous servait de petit garage à vélo... J'ai même eu l'immense joie de caresser les oisons aux nid montée sur une échelle, leur duvet à damier est si doux... Beau poème
inconnu à ma mémoire, mais qui donne terriblemement envie d'aller à la découverte de l'auteur... Merci adamante, bon jeudi signé jill



Répondre
A


Quand on goûte aux poètes chinois, on en redemande, c'est la beauté du moindre petit geste de la vie dans sa simplicité qui nous apparait : un dépouillement.



S


J'aime beaucoup! Ça me fait penser à mon père qui avait les hirondelles sur la ferme depuis des dizaines d'années. Toujours les mêmes qui revenaient, puis les enfants. Quand il a vendu la ferme,
il est allé se bâtir une maison au village, deux km plus loin. Au printemps, il avait les irondelles chez lui, elles se sont fait deux nids sur la porte du garage! Personne d'autre que lui avait
des hirondelles sur la rue.. Leur sentiment.. quand elles se sentent aimées, comme les humains, elles recherchent leur compagnie peut-être.  Bises



Répondre
A


Peut-être, as tu raison, ce doit être comme pour les humains, certains nous attirent d'autres non, une sorte d'attirance ou de répulsion instinctive (qu'il vaut mieux respecter sans se poser de
questions). bises



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Archives

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...