3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 11:51

 

Banc-jardin.jpg

 

Trouver l’harmonie dans un jardin public, pratiquer seule, faire la tête vide et entendre :


« ça va bien Madame ? »


C’est gentil, il s’inquiète. On répond :

 

« oui, ça va ! »


« Qu’est-ce que vous faites, du yoga ? »


C’est parti pour devenir une longue conversation.


Adieu exercices chéris prévus dans nature.

La nature ici, c’est deux rues de chaque côté et des bagnoles qui passent sans cesse, l’essence n’est pas encore assez chère. Voilà des mois que je ne sors plus la mienne que rarement, pour nous maintenir en forme l’une et l’autre.

 

Tant pis, je commence. Je lui dis que c’est du qi gong et c’est parti.

 

J’entends alors :

 

« vous avez appris ça où ? »


Je fais mine de ne pas avoir entendu, il marmonne et finit par se taire.


Je n’ai pas les bonnes chaussures, c’est gênant, mais je fais avec, la prochaine fois, je tacherais de penser à prendre mes chaussons.


C’est agréable de pratiquer à l’extérieur, le soleil est quand même un peu chaud, je commence à transpirer, le cœur s’accélère un peu, je calme le jeu. Des nuées de moucherons entourent les arbres. Dans le marronnier en fleurs des tourterelles roucoulent, c’est plaisant, mais toujours les voitures…


Il y a trois bancs ici, celui derrière lequel je pratique est au centre, j’y ai accroché mes affaires. Un autre type est venu se poser sur celui à ma gauche. Je suis entourée.

Une vingtaine de minutes plus tard, quand j’ai terminé, personne n’ose plus rien me demander. Je m’assieds et j’écris.


J’aurais préféré être seule, mais c’est un jardin public et tout compte fait ces voisins ne sont pas dérangeants. Ils sont jeunes, plus jeunes que moi c’est certain.

Comment peut-on rester assis si longtemps sans bouger ? Je me dis que la pratique me tient sacrément en forme et j’en ressens une satisfaction quelque peu stupide.

 

Le vent se décide à bouger. Merci pour cette caresse rafraîchissante, du coup les moucherons ont disparu, je sais que dès qu’il faiblira ils réapparaîtront.

J’aimerais bien apparaître et disparaître comme eux, mais je ne suis pas un moucheron, tant pis. Je me contente de noter ce que beaucoup ne remarqueront sans doute jamais et de rêver. Mes compagnons de banc ne sont pas des rigolos, penser ça me va bien.

 

 

Des gosses passent en piaillant. Le garçon a pris le jouet à la fille qui lui court après en riant. Ça fait du bien un peu de rires. Quand ils repassent, plus calmes, la fille a récupéré son jouet qu’elle tient dans les bras, ils discutent.


Le jeune du banc de droite fait un faux départ, passe devant moi, fait quelques mètres, se ravise, repasse, s’éloigne de l’autre côté, se ravise de nouveau, me regarde en biais, passe derrière comme pour emprunter la sente qui descend vers la rue et il finit par revenir s’asseoir sur son banc.

Son manège me donne envie de rire, je l’observe discrètement, il a vraiment l’air très jeune et de toute évidence il s’ennuie. Il n’a pas l’air d’un mauvais bougre, je me dis que j’aurais peut-être pu être plus aimable en répondant à ses questions, maintenant c’est trop tard, c’est comme pour la danse, quand on a loupé un pas c’est fichu. C’est ça la vie, c’est fait d’avancées, de reculs, de loupés.

C’est fait d’impressions passagères qui passent comme nous passons, sans faire de vagues, le quotidien quoi.


Je me lève, c’est bientôt l’heure du thé, je rentre.

Je passe devant le banc de mon compagnon d’infortune, il hésite, me sourit, se lève et me demande si je viens souvent faire du qi gong au jardin, si je peux lui apprendre à en faire, quand...

Bref, il insiste et il me propose même de me raccompagner...

Passé la surprise, par curiosité, je lui demande son âge, il me dit qu’il a presque 30 ans, presque... ça me laisse rêveuse.


Je le renvoie gentiment sur son banc et le quitte. En partant, je pense amusée qu’en effet, le qi gong, ça conserve.

 

©Adamante

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Quichottine 04/05/2011 08:47



J'aime bien quand tu dis qu'une rencontre c'est comme la danse, il ne faut pas rater un pas...


 


Mais qui sait ?


Finalement, ça ne m'étonnerait pas que tu le revoies un de ces jours.


 


Joli moment de découverte, chez to !


Passe une belle journée. Amitiés.



ADAMANTE 06/05/2011 00:34



Un moment saisi au vol, sans plus. Amitiés Quichottine.



Toun 04/05/2011 01:21



un vrai régal ton texte ... il se lit comme une nouvelle ... un vécu ... et s'écoule avec une légèreté souriante comme un ruisseau serpente dans son lit.
J'ai vraiment souri  ... un petit moment que j'ai aimé.
A très bientôt ... et compliments pour le maintien en forme....
Amitiés Adamante 



ADAMANTE 06/05/2011 00:37



Un peu d'auto dérision ne fait pas de mal parfois, j'aime bien capter les petites choses qui font la vie. Amitiés



Martine27 03/05/2011 21:38



Ah oui, j'aime bien le qi gong des 5 animaux, même si la deuxième partie du singe est un peu difficile



ADAMANTE 06/05/2011 00:38



Compter les avancées et le recul, poids devant, poids derrière, c'est tout un art, après le corps mémorise et ça se fait tout seul. Belle nuit



ABC 03/05/2011 21:38



Encore une corde à ton arc, combien en compte-t-il ?


Heureusement il y a le marronnier qui, lui, sait contempler en silence. Il en impose par sa robustesse et sa majesté au cœur d'une ville poluée



ADAMANTE 03/05/2011 22:41



Il n'est pas le seul marronnier, nous avons beaucoup d'arbres dans ce petit parc, il est très agréable. Amitiés



valdy 03/05/2011 21:03



Bonsoir Adamante,


C'est sûr que cela laisse rêveuse...for ever young. Et vous donnez des cours à Paris ?... Plus sérieusement, ce texte était bien agréable à lire. Merci pour ce partage, Valdy


 


 



ADAMANTE 03/05/2011 22:42



En forme jusqu'au bout, le mieux possible c'est déjà énorme Merci Vlady, juste un petit divertissement sans plus. Au
plaisir.



Snow 03/05/2011 20:41



Désolée mais ce billet...  je préfère la photo.   Bises M'Dame



ADAMANTE 03/05/2011 23:00



C'est ton droit le plus strict. Bises



jill-bill.over-blog.com 03/05/2011 20:16



Eh eh Adamante, si tu retombes en enfance grâce au qi gong tu te feras des amis au bac à sable... du parc !  Je t'admire comme le monsieur    Bizzzzzzzzzzzz



ADAMANTE 03/05/2011 22:38



Tu viendras jouer avec moi avec ta pelle et ton rateau ? Bizz Jil



pimprenelle 03/05/2011 20:05



Oui, j'imagine ! Je ne dirai pas le dicton qui me vient à l'esprit, je ne te connais pas suffisamment et j'aurais
peur de choquer certains blogueurs ...



ADAMANTE 03/05/2011 23:02



Aïe, tu as bien fait de ne rien dire... Le sens de l'humour ne va peut être pas jusque là, mais où puisque je ne sais pas ce que tu aurais pu dire... Mais chut, nous ne le saurons jamais.



Elo 03/05/2011 19:32



curieuses rencontres ! Mais n'as-tu pas pensé un instant que ce jeune homme voulait vraiment apprendre le Qi gong? De plsu en plus de personnes s'intéressent à ces pratiques et sont conscients de
leur bénéfice sur la santé ! Bises



ADAMANTE 03/05/2011 19:56



Non, je ne me suis pas trompée.


Ecrire n'est pas tout dire, c'est adapter, partir d'une réalité... capter l'essentiel et crois-moi aucune erreur d'interprétation possible, sinon je l'aurais dirigé vers mes cours ou mes stages.



Belle soirée Elo, à bientôt.



Pierre 03/05/2011 16:06



Le Tai chi du marronnier est si lent que personne n'observe ses mouvements , 150 ans, ça conserve le Qi gong.


Silence et babillages sont aussi complémentaires que le jour et la nuit.


Bonne fin de journée.



ADAMANTE 03/05/2011 18:30



Tu as tout dit je crois, belle fin de journée.



Libre necessite 03/05/2011 15:44



La solitude çà n'existe pas ....Bises Dan



ADAMANTE 03/05/2011 18:30



Tu as bien raison, et encore moins dans les jardins publics !



pimprenelle 03/05/2011 15:17



Et alors, toi le professeur de qi gong tu lui donnes des cours maintenant ?


Je crois que, même en pleine nature, sans voitures, tu arriveras toujours à voir quelqu'un arriver.


Je me suis bien détendue avec toi, merci Adamante.



ADAMANTE 03/05/2011 18:29



Pas vraiment non ! Je préfère des élèves convaincus par la discipline que par moi... Tu imagines !!!!



emma 03/05/2011 14:13



tranche de vie sympathique et savoureuse, bravo pour ta forme



ADAMANTE 03/05/2011 18:27



Olympique ! Ou presque !



Martine27 03/05/2011 14:10



C'est vrai que c'est excellent pour la santé le qi gong, le taï ji aussi. J'en fais un peu en forêt à l'abri des regards !



ADAMANTE 03/05/2011 18:36



C'est un art de vivre que je pratique (je ne compte plus les années) tous les jours et que j'enseigne aussi. J'ai choisi un coin à l'abri des regards, mais l'abri... Je me souviens d'une séance
de qi gong sur les animaux spontannés dans les jardins au-dessus de la gare Montparnasse, stage de fin d'année du groupe de formation, le public doit encore s'en souvenir.



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...