24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 23:42

 

Avatar rose  PARTAGE  Avatar rose

 

  Attelagenegatif2.jpgLa photo originale chez Martine (en couleur) cliquez sur la photo.

 

Tremblez braves gens

L'Ankou arrive dans votre ville

Chercher sa provision d'âmes

Ni cris, ni pleurs n'y feront rien

L'heure a sonné

Pour qui entend claquer les fers

De son cheval

Sur les pavés

Quelque part une porte grince

Un courant d’air

L’acre odeur de poussière dérangée

Les ombres dansent

Le cœur frémit

Dernières palpitations fébriles

Les doigts se crispent sur le vide

Dans l’encadrement de la porte

Une silhouette

Drapée de ténèbres

Attend, sans hâte, que vous ayez cessé la lutte

Alors elle s’incline avec respect

Et, sans un mot,

Vous invite à la suivre

Une porte claque

Quelques grincements d’essieux

Le cheval s’éloigne

La nuit n’a jamais été aussi calme.

 

©Adamante

 

 

 


 

 

Moi,

après minuit,

quand j'entends le grand gaillard sombre

avec sa charette cahotante

qui vient faire résonner les sinistres pavés

de ma ruelle,

je m'avance vers lui

je le regarde droit dans les yeux,

et puis zou !

je lui saute

ankou !

 

Loop

 

 



 

Partager cet article

commentaires

Pénéloop 28/06/2011 08:06



Merci !


Bonne journée !


Loop



Pierre 28/06/2011 07:39



Belle composition sur ce thème, le texte 2 iconoclaste a la distance necessaire pour tenir la mort en respect. Aux USA le "Chevalier sans tête" du Sleepy Hollow de Washington Irving est plus
récent et ne s'ancre pas dans une longue tradition comme l'Ankou breton mais il fait le même effet : inconscient collectif, achétypes jungiens...?


Cordialement


expérience perso : hospitalisé, j'ai fait un cauchemar  à minuit alors que je faisais une paralysie faciale, un motard en kaki avec une croix gammée sur le casque venait vers moi, je savais
que je devais le regarder dans les yeux pour ne pas mourir. quand on s'est croisé, son regard était vide c'était un crâne de tête de mort. je me suis réveillé , j'était vivant... un jour
j'illustrerai ce rêve?



Anne Le Sonneur 27/06/2011 21:28



Là, tu m'offres juste de retrouver mes origines, les crissements de la charette dans les mots d'Anatole Le Braz, les peurs de mes ancêtres, l'effroi de l'être et, soudain, leur offrir cet autre
vent, la bise qui raffraîchit et donne de se retrouver. Sais-tu la douceur du vent, au-delà des grincement d'autrefois ?



Pénéloop ! 27/06/2011 18:42



Moi,


après minuit,


quand j'entends le grand gaillard sombre


avec sa charette cahotante


qui vient faire résonner les sinistres pavés


de ma ruelle,


je m'avance vers lui


je le regarde droit dans les yeux,


et puis zou !


je lui saute


ankou !


 


Loop



ADAMANTE 27/06/2011 19:16



Je n'ai pas résisté, j'ai pris tes mots et je les ai collés,


dans ma page !


Voilà.


Un grand merci plein d'amitiés.



Armide + Pistol 26/06/2011 01:32



Restons zen...



Antoine 26/06/2011 00:06



Un magnifique écrit .... un scénario à la Fritz Lang ... le fatum inéluctable et glacial contre lequel rien, ni
personne ne peut résister ...
La "Faux" plane insidieusement au dessus de nos vies ... ne tenant qu'à un fil à la résistance non éprouvée.... nous le savons bien et pourtant plus nos vies avancent, plus nous feignons de
l'ignorer.
Mais après tout, comme l'a écrit Sénèque " toute la vie n'est qu'un voyage vers la mort  ..." 
Amitiés Adamante 



Gérard 25/06/2011 21:11



J'ai lu sans trembler avec un réel plaisir , admiratif



Déclic Photos 25/06/2011 20:09



Je vois que les légendes Bretonnes sont présentent ce soir, l'heure arrive un jour ou le valet viendra frapper à la porte, seront nous prêt? et le plus important avons nous encore quelques chose
à dire avant de le suivre et de partir tranquille.


Amitiés  pleine de vie Adamante.


Roger


Le valet est venu chercher une de mes amies cette semaine, trop vite et surtout trop tôt



ABC 25/06/2011 15:54



Tout le monde sait que ce moment viendra, certains font semblant de l'ignorer, tous y passeront, personne ne peut savoir comment il réagira à ce moment là...


 



Libre necessite 25/06/2011 14:33



Avec sa faux à la lame inversée il fauche les ames arrivées au terme. Dan



Elo 25/06/2011 14:32



Les images défilent au fur et à mesure de tes mots... BRAVO ! Bises



pimprenelle - entrebrumetsoleil 25/06/2011 10:47



Oui, c'est cela, il faut être calme et serein pour bien partir.


Sauf, sauf si celui ou celle qui est demandé trouve un subterfuge pour éloigner l'Ankou, sans cris, sans pleurs, juste un petite demande. Et l'Ankou qui a, quand même, bon coeur accédera
à la demande et là ...



ADAMANTE 25/06/2011 11:44



Je pense que tu as tout à fait raison, que nous avons plusieurs possibilités pour partir, le tout est de savoir pourquoi on reste... Amitiés



Quichottine 25/06/2011 09:52



L'Ankou...


Je l'avais croisé chez Pierre-Louis. Le temps luttait pour lui soustraire une pie et un chat...


Connais-tu Pierre-Louis et sa Rémige bleue ?


Curieusement, je me dis que ce messager qui viendra nous chercher à notre dernière heure ne me fait pas vraiment peur.


 


Ton poème est magnifique.


Merci pour ce partage, Adamante.



ADAMANTE 25/06/2011 11:43



Je connais le blog de Pierre Louis, j'aime son style. Il est de ceux dont j'achéterai le livre lorsqu'il paraîtra. Mais nous n'avons pas tissé de liens, juste quelques visites de ma part de temps
à autre. Pour l'Ankou, je pense qu'il faut se préparer sans se voiler la face afin d'être serein lors de sa venue. Belle journée Quichottine.



Martine27 25/06/2011 09:35



Je vois que tu as complété la poésie que tu m'avais mis en commentaire, veux-tu que je t'envoie la photo ?



ADAMANTE 25/06/2011 11:39



Avec plaisir Martine, j'avais pensé que c'était bien qu'ils  viennent la voir chez toi, je la mettrai en petit afin qu'ils la découvre en plus grand sur ton article. Belle journée à toi et
merci.



Monelle 25/06/2011 08:08



Chacun de nous entend un jour les fers sur les pavés... un trèsbeau poème pour en parler !


Bisous


 






ADAMANTE 25/06/2011 11:45



Comme une plume, je l'espère aussi et je te remercie de ce vœux, il y a des jours plus lourds que d'autres en effet. Belle journée à toi aussi



jill-bill.over-blog.com 25/06/2011 06:09



Bonjour Adamante, c'est chez Amtealty que j'ai connu l'Ankou... la mort en breton !  Lorsqu'elle a décidé de passer par chez vous faire privision... Tremble, tremblez, tremblons... J'aime
ton écrit, la mort c'est autre chose.... Bizzzzzz



ADAMANTE 25/06/2011 11:46



Je crois me souvenir mais ce n'est pas très précis. Merci de ta visite Jill, belle journée



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...