11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 23:25

 

pierres.jpg

Quelques galets tout ronds de la région de Marseille

une pierre verte de Corse du Nord

sur un pochon d'amitié couleur clémentine signé Tricôtine

 

 

 

 

Elle avait ramassé un petit caillou

Dans le lit de la rivière

Il était doré comme le soleil

Chatoyant comme du velours

Doux comme un rêve de lumière

Elle l’avait longuement admiré

Puis, elle l’avait mis dans sa poche

Un peu plus loin

Un autre, tout marbré de vert

Avait attiré sa main

Comme il était beau lui aussi

Et puis un autre et un autre encore

Voilà qu’elle amassait un trésor

La poche pleine de ces merveilles

Elle était revenue à la maison

Mais quand elle les avait ressortis

Pour les montrer fièrement à sa mère

Ils étaient devenus tout fades

Ils n’avaient plus aucun attrait

Ils avaient séché et s’étaient ternis

Loin de la rivière

Ils n’étaient plus

Que de vulgaires cailloux sans aucun intérêt

Ils étaient du monde de l’eau

Sans la rivière, sans ses courants,

Ils n’avaient plus le goût de vivre…

Alors, elle les avait rendus aux flots

Et là, comme par enchantement,

Ils étaient revenus à la vie

Elle avait souri

Puis brusquement, devenue grave,

Elle avait compris ce qu’était l’exil.

 

©Adamante


 

 

Une de mes dernières œuvres (mise en ligne aujourd'hui)

 à découvrir ICI

 


 

Partager cet article

commentaires

Quichottine 19/03/2011 00:43



Des cailloux et le petit pochon de Tricôtine pour un très beau poème... J'aime beaucoup ta façon d'expliquer l'exil !



ADAMANTE 20/03/2011 00:55



C'est souvent les choses les plus simples qui nous montrent le chemin de la compréhension, ces petits cailloux étaient des maîtres...



Tricôtine 14/03/2011 00:14



ton texte est magnifique,les cailloux sont tellement mieux dans leur milieu naturel, comme les humains!  sais tu
que j'ai conservé des galets dans des bocaux d'eau de mer quand j'étais jeune dans ma chambre, pour qu'ils gardent leur éclat longtemps...pfff je ris, parce qu'un jour  Maman a ouvert le
bocal ... et l'eau avait croupi j'adore les galets toujours !!! merci pour le clin d'oeil, ta pierre verte est belle on
dirait une feuille de clémentine Corse gros bizzzoux Adamante je quitte la bulle !!



ADAMANTE 14/03/2011 12:46



Ce que tu dis, je l'ai fait aussi, et cela m'a ramené en mémoire une histoire différente que je tenterai de mettre en mots un de ces jours. J'aime les minéraux nous en avons une belle
collection 


Ma petite pierre, à laquelle je tiens, est parfaitement à l'aise dans le pochon mandarine, elle biche !


Gros bisous Tricôtine.



Anne Le Sonneur 13/03/2011 22:52



L'enfant, le cailloux et l'exil ! C'est un très beau poème, Adamante ; je reviendrai souvent le lire. Merci !



ADAMANTE 13/03/2011 22:54



Tu peux l'emporter avec toi si tu le veux, il sera entre de bonnes mains et merci Anne. 



Mamylilou 13/03/2011 16:36



Que de mots doux et beauté retrouvée comme quoi rien ne se perd et rien en se jette .Bises à toi, bonne fin de weed-end



pimprenelle 12/03/2011 23:17



Parfois, par hasard, tu remontes dans le temps et tu trouves une aieule que tu as connue, mais dont tu ne savais pas qu'elle était arrivée, un jour, à Paris pour travailler et qu'elle y
est restée. Tu te retrouves avec une nouvelle région à ajouter aux autres. Quel beau patchwork.


Vrai, que c'est important de savoir d'où on vient. Et pourquoi est -ce si important ?



ADAMANTE 12/03/2011 23:32



Je crois plus au éléments qui ont bercés notre enfance qu'à la lignée elle-même, et en effet on peut se demander pourquoi cela est si important pour bon nombre de gens. On arrive peut être mieux
à se situer dans un certain espace. Puissions-nous un jour nous reconnaître de la Terre, cela on l'oublie trop je crois.


Amitiés



Binh An 12/03/2011 19:23



Joli conte pour adulte! Je retiens !
Bises,


An



ADAMANTE 12/03/2011 19:52



Merci An, un petit conte en toute simplicité. 



Veronique 12/03/2011 18:54



comme c'est joli Adamante ! je te souhaite une belle soirée ! bisous



ADAMANTE 12/03/2011 20:00



Merci Véronique, tu dois avoir des photos de petits cailloux toi aussi. Bises



pimprenelle 12/03/2011 16:55



Je ramasse, moi aussi, des cailloux et bien d'autres choses. Les enfants, les petits enfants font le même geste.


L'aîné des petits enfants a même offert un caillou du chemin à son arrière grand-mère qui était à l'hôpital pour qu'elle pense à lui. Maintenant, le caillou est dans ma cuisine.



ADAMANTE 12/03/2011 19:59



Vous m'étonnez Dame Pimprenelle, un conteur qui ne ramasse pas les cailloux n'est pas un vrai conteur, il n'a pas l'oreille du monde. 



Elo 12/03/2011 15:47



Magnifique poème!!!! Je suis sous le charme!!!


Bises



ADAMANTE 12/03/2011 19:58



Merci Elo, je ne vais pas le rompre avec beaucoup de mots mais avec un sourire.



photo.bruno.grenoble.over-blog.com 12/03/2011 13:32



Bojour mon amie Adamante


Il est magnifique le texte, je n'ai pas de mots assez fort pour le décrire les galets, l'exil


Amitiés bisous, Bruno



ADAMANTE 12/03/2011 14:14



Merci Bruno, les mots ne sont pas toujours nécessaires pour dire et on comprend... Amitiés



pimprenelle 12/03/2011 10:39



Beau, vrai. Que ce soit, animal, homme, caillou, tou ont besoin du milieu naturel. Même bien accueillis, même adoptés, il reste toujours des traces de manque.



ADAMANTE 12/03/2011 14:14



Nos racines sont importantes pour survivre et vivre en harmonie. Amitiés



Martine27 12/03/2011 09:11



Tout simplement superbe ce texte !



ADAMANTE 12/03/2011 14:07



Merci Martine, du vécu...



cigalette 12/03/2011 07:38



C'est superbe, magnifique, je ramasse aussi parfois des galets et quand l'inspiration vient en les admirant je les peints, bonne journée



ADAMANTE 12/03/2011 14:05



Je les aime natures, leur forme nous en dit tellement... Bon week end Cigalette.



jill-bill.over-blog.com 12/03/2011 06:16



Bonjour Adamante.... Belle image que la tienne pour faire comprendre le mal être de l'exil.... Bon samedi m'dame... Bizzzz



ADAMANTE 12/03/2011 14:04



Merci Jill, j'ai toujours été impressionnée par la beauté de ces cailloux de rivière qui ne sont plus rien une fois sortis de son lit. Bizzz 



Snow 12/03/2011 03:10



Si petite soit-elle, une partie originelle manque et ce sentiment constant qui nous suit de manque. Joli ce pochon d'amitié tricoté.. Une bele histoire.  Bisous M'Dame



ADAMANTE 12/03/2011 14:02



Retourner d'où nous venons


riches d'expériences


et peut être


oh non !


recommencer ?


 


Bises M'Dame



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...