27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 20:01

 P1070749giuseppe-nb1-copie.gif

 

 

L’hiver est déjà là

Hier la première neige

Aujourd’hui le froid

La grisaille

Paris

Son centre

Beaubourg après le restau

On musarde

Soudain une envolée de pigeons

Un homme est là

Un marginal comme on dit

Un que la société n’arrive pas à digérer

Et qu’elle crache sur les trottoirs

Ou sur les bancs du métro

Jusqu’à une certaine heure seulement


Quel âge a-t-il ?

Difficile à dire

Il manque de l’essentiel

Autrement dit de tout

D’un toit, de chaleur

Il pose

Certains le prennent en photo et partent

D’autres le regardent de travers

« saloperie de pigeons ! »


 

P1070742giuseppe-2-copie.gif

 

Il leur donne des miettes de pain

Les pigeons

Il les regarde avec un magnifique sourire

Comme s’il les connaissait un à un

Eux s’approchent

Ils ne craignent pas les odeurs

Ils aiment la main qui leur donne à manger

Ils sont dans la même galère

S’il gèle, il leur faudra, comme lui, trouver un abri


Manger ça réchauffe !

J’ai bien mangé

Mais malgré mon manteau

Le vent s’acharne à me montrer la réalité du froid


Quand les pigeons s’envolent c’est impressionnant

Le ciel disparaît sous un rideau d’ailes

Lui, il gueule après ceux qui les dérangent

Mais les pigeons reviennent quasi instantanément

Moi je l’ai déjà pris en photo

J’attends une autre panique  pour un cliché

Je sais ce que je veux

Les pigeons, je les vois avec l’œil du photographe

Un bon sujet.

Lui a une gueule

Je n’aime pas d’habitude voler l’image des gens,

Il y a là-dedans quelque chose qui me gène,

Mais comme il semble se prêter au jeu…


J’attends

Quand on veut une image, il faut avoir de la patience

C’est la chasse

L’appareil est prêt

Ne manque plus que l’importun qui fera s’envoler la bande

Le voilà

Débandade, le ciel se couvre

C’est dans la boîte !

Je contrôle

Elle est bonne


 

P1070750giuseppe-3-.gif

 

 

Je ne vais pas tirer ma révérence sans qu'il l'ait vue

On ne dispose pas de l’image des autres comme ça

Je m’approche et lui montre

Je lui dis que sur la photo on dirait qu’il a des ailes

Il me dit qu’il aimerait bien

Je prends soudain la mesure de son désarroi

Une inflexion

Une attitude

Il n’a pas toujours été à la rue…

Il a l’accent italien

Il regarde de nouveau la photo

« C’est dommage que je n’ai pas de domicile… »

Je n’osais pas lui poser la question

On a de ces retenues parfois !

Alors je lui demande s’il est souvent ici

« J’y suis tous les jours »

« Je vous apporterai une photo ! »

Il sourit

Je lui demande son prénom

« Giuseppe ! »

 

 

Je vous parle de Giuseppe

Il fait nuit

Je suis chez moi

Bien au chaud

Il peut geler cette nuit

Je ne crains rien...

 

©Adamante

Partager cet article

commentaires

Jeanne Fadosi 15/12/2010 11:54



un magnifique reportage. Giuseppe a au moins une identité mais si l'une des photos lui donne des ailes, les deux premières lui font plutôt des semelles de plomb. quel partage sensible, même si tu
es au chaud pour rédiger ce billet. Quand bien même serais-tu à la rue que cela ne donnerait pas un toit aux sans abris.
En parler, encore et toujours, pour ne pas faire reculer l'espoir de soultions réalisables ... pourtant ... à condition de le vouloir !



ADAMANTE 17/12/2010 00:22



Giuseppe rêve d'avoir des ailes, j'espère que la chance lui sourira, et que la société aura un sursaut d'humanisme pour résoudre le problème des sans abris. Avoir un coin a soi, au chaud il n'y a
rien de plus important. Montrer, dire, briser l'indifférence, voilà ce que nous pouvons et devons faire.



Ondine 03/12/2010 00:18



Tes photos sont magnifiques...et ton récit plein de pudeur


Ton regard sur cet homme sans-abri est tendre est respectueux


et surtout tu as capté ce moment de joie pour lui


Merci pour ce texte si sincère et émouvant


Bonne nuit  Adamante



ADAMANTE 03/12/2010 00:41



Il y avait quelque chose dans cette rencontre avec toutes ces ailes autour de lui, ses attitudes, quelque chose qui forçait le respect. Fais de beaux rêves Ondine. Et merci de ta longue visite ce
soir.



Monisa 01/12/2010 21:53



Tellement vrai, tellement beau, tellement triste...ils sont encore trop nombreux ! A bentôt Monisa



ADAMANTE 02/12/2010 12:53



Notre pays est dans la misère, une misère qui nous semblait impossible il y a 20 ans. A bientôt



Marie 01/12/2010 17:29



Comme c'est beau et émouvant. Merci.



ADAMANTE 01/12/2010 17:45



Merci Marie, que l'émotion nous incite à plus de chaleur humaine. Au plaisir.



Blanche DREVET 30/11/2010 21:15



Bonsoir Adamante, je viens de lire ce récit d'une rencontre que tu n'oublieras pas. Cet homme sera sans doute heureux de recevoir tes photos où il se verra au milieu de ses pigeons mais cela sera
sans doute dur pour toi de laisser cet homme seul et sans abri dans le froid de l'hiver. Si seulement il avait des ailes comme sur cette très belle photo ! je te souhaite une belle soirée


Blanche



ADAMANTE 30/11/2010 21:23



Oui si seulement la vie  pouvait lui en offrir une paire ! Belle soirée Blanche à bientôt



tilk 29/11/2010 15:16



j'aime ce genre d'histoires ce genre de rencontre


besos


tilk



ADAMANTE 29/11/2010 23:31



Bonsoir Tilk, alors au plaisir de nous revoir. Belle soirée



lizagrèce 28/11/2010 23:22



Les oiseaux ont des nids ou des perchoirs. Et certains hommes n'ont rien .



ADAMANTE 29/11/2010 23:25



Oui et ils sont de plus en plus nombreux tandis que d'autres ont tellement que c'est scandaleux.



midolu 28/11/2010 22:54



Offrir des ailes, illusion, peut-être, mais un geste, une main tendue c'est la réalité ...


 


Merci Adamante.


Bisous, et pensées pour tous.



ADAMANTE 29/11/2010 23:23



Bonsoir Midolu, tu as raison laisser à voir à l'autre qu'il existe c'est peu et beaucoup à la fois. Quelle solution pour remédier à la situation? je pense que cela passe par une prise de
conscience de la majorité. Amitiés



Oxygène 28/11/2010 21:06



Bonsoir Adamante. Je viens de chez Quichottine et ça a été une grande émotion pour moi de lire ce texte plein de sensibilité.... Un grand bravo à toi d'avoir proposé à Guiseppe de voir les beaux
clichés que tu avais faits et de lui avoir proposé de lui apporter une photo. Cet homme n'a sûrement pas l'habitude qu'on lui parle aussi gentiment. Ce que tu as fait est vraiment super !



ADAMANTE 29/11/2010 23:21



Bonsoir Oxygène, Je pense ne pas être la seule à me conduire ainsi, que coûte un sourire ? Belle soirée



pimprenelle 28/11/2010 20:22



J'ai connu, il y a bien des années sur le parcours du travail, des hommes et des femmes couchés sur les bouches de  métro. Dans mon souvenir, c'était, malgré tout, assez marginal,
alors que, maintenant, plus ça va, plus il y a demonde dans la rue et même avec des enfants. Connaissons-nous notre bonheur dans ces moments là ?



ADAMANTE 29/11/2010 23:19



La situation et de pire en pire pour une société qui se dit évoluée.



Oo° Kri °oO 28/11/2010 20:18



Je te lis très souvent chez Snow et là j'arrive de chez Quichottine ... des ailes à un sans-abri : comme c'est bien dit!


 Douce soirée



ADAMANTE 29/11/2010 23:40



La photo a quelque chose d'étrange, une fenêtre sur une réalité différente ? Peut-être. Belle nuit.



antigone 28/11/2010 19:58



L'homme aux pigeons est ce qu'il est, peut-être ni triste ni gai. Jolie photo.



ADAMANTE 29/11/2010 23:39



Il y avait tant de regrets dans sa voix, cela ressemble bien a de la tristesse. Belle soirée Antigone.



Pénéloop 28/11/2010 18:57



C'est une très belle page


car elle montre


que l'on peut créer du lien tous les jours


tranquillement.


Un jour, on est le bienfaiteur,


un autre, le gâté...


Loop


Les gens acceptent très souvent


de se laisser photographier


à condition qu'on ait l'humilité


de leur montrer l'image.


Et si en plus


on peut l'offrir...



ADAMANTE 29/11/2010 23:37



Merci Peneloop, tu as raison de préciser : Un jour, on est le bienfaiteur, un autre, le gâté... c'est important de ne pas l'oublier. Amitiés



Crisis 28/11/2010 18:23



Bonsoir Adamante


 


Tes mots sont beaux, tes mots sont justes...que dire de plus.


Bisous émus.



ADAMANTE 29/11/2010 23:34



Rien, sourire aux déshérités que l'on croise pour leur montrer qu'ils existent encore un peu. Bisous



Ramu 28/11/2010 17:18



Pauvre homme...Bonne soirée!



ADAMANTE 28/11/2010 18:21



Je me demande parfois quels chemins, quelles circonstances ont fait que certains se retrouvent ainsi. Bonne soirée Ramu.



Eglantine 28/11/2010 12:30



Belles photos mais triste vie , les pigeons sont ils plus chaleureux que certains humains ...qui lo sa ! parfois quelqu'un comme toi s'attarde..sans doute un peu de soleil pour ces démunis...il
est vrai que le tiers monde a faim...mais chez nous a notre porte...en hiver..ce que nous faisons une goutte d'eau à la mer puisque toujours il y en a un peu plus


j'admire ces bénévoles qui le soir parcourent les rues..


 


bisous un peu triste



ADAMANTE 28/11/2010 18:19



Je partage ton admiration, certains meurent d'indigestion et d'autres de privations (pour les deux : en tous genres !) Bises Eglantine.



Quichottine 28/11/2010 11:07



Et c'est vrai qu'il a des ailes... tu lui as apporté la photo ?


 


Sais pas quoi dire, moi, là, tu vois...
Juste que tu m'as émue aux larmes...


 


Comme je voudrais être très riche, parfois, pour tous ceux que la vie a jeté sur les trottoirs et dont personne ne se soucie... sauf quelques uns, trop rares.


 


Merci pour cette page.



ADAMANTE 28/11/2010 18:17



Je la lui apporte cette semaine. Je l'ai rencontré hier seulement. Amitiés.



Martine du JdV 28/11/2010 08:12



une bien belle rencontre que tu partages avec nous ...
merci Adamante



ADAMANTE 28/11/2010 18:11



Il y a des partages plus forts que d'autres, celui-ci en est. Bonne soirée Martine.



jill-bill.over-blog.com 28/11/2010 03:05



Au mileu des pigeons un homme dont c'est la seule amitié, le peu il partage chaque jour...  Que faire Adamante....  Bises de jill bien en peine de te répondre aussi....



ADAMANTE 28/11/2010 18:10



Terrible sentiment d'impuissance ! Bisous JB à bientôt



pimprenelle 27/11/2010 21:52



C'est vrai, tu as raison. Et on se plaint. Je viens de dire que j'ai froid de partout; mais si j'étais dans la rue, avec juste des fringues, pour y passer la nuit ?


C'est bien d'avoir eu le courage de lui parler, mais cela ne m'étpnne pas de toi.



ADAMANTE 28/11/2010 00:11



J'ai du mal à aligner d'autres mots ce soir, je crois avoir tout dit.



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...