2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 22:57

  

 

 

 

L-arbre-qui-danse-copie.jpg

L'arbre qui danse illustration ©Adamante

 

 


J’aime ces moments où le jour va basculer dans la nuit.

Je n’ai pas envie d’allumer la lumière.

Je pénètre ou me laisse pénétrer par les dernières lueurs d’une journée éteinte de brume. 

On pourrait croire qu’il va neiger.

L’attente…

L’attente est partout, lourde, qui atténue les bruits.

L’air est une bête qui retient son souffle ce soir.

Il n’est pas encore l’heure, ni de la nuit, ni de la neige.

Je profite de ce moment en point d’orgue, celui de l’instant, aux allures d’éternité qui semble pétrifier la vitesse, pour pénétrer la vacuité. 

Pourtant je le sais bref cet instant, bientôt je parlerai de lui au passé, conservant précieusement la mémoire de son goût, comme celui d’un fruit rare. 

La ville commence à ouvrir ses yeux oranges et jaunes qui dénoncent la présence des hommes cachés derrière leurs murs.

Ils ne sont plus infranchissables ces murs sous l’œil des  caméras thermiques, il n’est plus un seul endroit sur la terre où le vivant puisse se rendre invisible. Nous devons désormais notre anonymat à la multitude, mais notre trace ne nous appartient plus, elle s’écrit en couleur, en chaleur sur les écrans informatiques des forces qui nous surveillent.

Ce soir, je goûte le bonheur d’être là, dans la pénombre à guetter l’arrivée de la nuit et je suis nostalgique du temps où l’homme pouvait se confondre au paysage et risquer sa vie sans que personne ne le sache. 

Le danger de cette liberté désormais surveillée me semble plus effroyablement dangereux que celui de mourir en prenant des risques, mêmes insensés.

L’homme est taillé, je crois, pour risquer sa vie afin de pouvoir l’apprécier.

Cette liberté est la clef de son bonheur.

 

Dernier croassement d’une corneille, la nuit vient de vaincre l’instant de l’entre deux. 

La neige sera-t-elle au rendez-vous ?

 

©Adamante

 

 

 


Partager cet article

commentaires

françoise MICHEL 25/06/2013 08:38

très beau texte, il y des moments où en se sent en plénitude
avec la nature comme si nos horloges marquaient enfin la même
heure
j'adore aussi ces crépuscules où les lumières très contrastées donnent de la force aux choses qui nous entourent.
cet arbre qui danse est superbe
Françoise

ADAMANTE 03/07/2013 15:51



Ces mots me touchent Françoise, j'aime quand le partage se fait dans la dimension au-delà des mots. Au plaisir.



valdy 01/04/2013 10:48

J'aime aussi cet "entre deux", ce passage tangible, cet "entre chien et loup"
Ta sensibilité me parle, fille de la Nature ;-)
Bisou

ADAMANTE 03/04/2013 00:03



Je me souviens d'une photo d'une fille dans un arbre au tout début d'un blog... 



Oh ! My Loop ! 16/03/2013 00:08

L'orgue chante la neige

Le jour tire sa révérence

Une fine branche bleue se souvient...

Loop

Christiane-Anda-Tourbillon 08/03/2013 11:09

J'aime beaucoup tes illustrations et tes paroles! Ce moment magique entre chien et loup, lorsque la lumière baisse mais révèle un autre monde tout tremblotant et si lumineux! Ch

Hélène Carle 07/03/2013 22:03

C'est magnifique Adamante! Et l'image de l'arbre dans son mouvement flou est très poétique.

Hélène*

Carole 05/03/2013 14:05

Ton beau texte ouvre bien des pistes de réflexion. Réconfortantes ou angoissantes, mais toutes importantes.

ADAMANTE 06/03/2013 21:54



La mort est un mystère qui aiguise nos sens et nous amène à nous dépasser par la conscience de l'éphémère. Merci de ta visite Carole. Je l'espère, à bientôt chez toi qui écris si bien. Adamante



Roger 04/03/2013 16:12

"L'instant de l'entre deux" C'est celui que je chois ma chère Adamante pour venir vous saluer sur vos chemins. Belle nostalgie dans ce texte, liberté de se confondre avec le paysage c'est un peu le
plaisir du photographe sans risquer sa vie. Petite scénette figé mais ou le décor est présent, la lumière travaillée, et l'atmosphère qui s'en dégage peut devenir texte. Très beaux texte j'aime
beaucoup sa profondeur et sa finalité à la quelle j'adhère

Mes amitiés Adamante et merci pour votre visite.
Roger

ppimprenelle 03/03/2013 16:49

J'essaye de garder le peu de liberté qui me reste (je refuse le téléphone portable) mais je me dis que n'importe comment à partir du moment où nous naissons nous sommes fichés et puis maintenant
les moyens de détection ... Pourquoi ai-je besoin de cet espace dans ma tête alors que je sais pertinemment que c'est idiot.
Tu sais Adamante, certains qui pratiquent des sports de l'extrême, comme on les nomme, ne comprendraient pas qu'on ne les repère pas s'ils sont en danger. En fin de compte on veut tout mais pas
aller au bout ...

ppimprenelle 03/03/2013 16:39

Même sans le regarder, c'est un moment que l'on ressent et je trouve cela très étrange.
A-t-il neigé ?
J'aime ressentir à travers tes mots.
Amitiés

Quichottine 03/03/2013 13:08

J'ignore si elle le sera... mais je sais que ce moment de l'entre-deux me pèse parfois, comme si le basculement du jour à la nuit suscitait un vertige plus grand, un incertain trop effrayant.

pourtant, j'aime la nuit, aussi.

Passe une douce journée.

Fab 03/03/2013 10:03

Entièrement d'accord avec tes propos sur les dangers trop contrôlés. Pourquoi se priver de la liberté d'action qui nous incite à oser pour franchir nos propres limites.

jill bill 03/03/2013 03:46

Bonjour Adamante, je suis comme toi, je ferme les volets qu'à la nuit tombée... par contre je préfère mon toit à la grotte, temps lointain ou l'homme survivait à bien des dangers... clin d'oeil de
jill qui aime beaucoup ce texte.... Bizzz m'dame !

flipperine 02/03/2013 23:16

ah non plus de neige on veut du soleil on veut des beaux jours on veut le printemps et aujourd'hui le soleil était bien présent et moi je préfère être dans la lumière que dans la pénombre

Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...