2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 07:00

LES CROQUEURS

D. 78

MEMETTE

Kiosque à musique

 


Il était une fois…
 


Et pourquoi ne pas commencer comme ça ?

C’est un bon début pour vous raconter une histoire.

Un excellent début et qui a fait ses preuves.


Il était donc une fois

Pas deux, hélas

Deux, la vie s’arrange souvent pour que ça ne se fasse pas

Ou alors c’est tellement rare qu'il vaut mieux ne pas en parler

Une fois, ce fut une, du moins pour cette fois là !


Il était une fois

Un garçon tout à fait charmant


Non , je ne suis pas en train de vous raconter Shrek !

Vous allez cesser de m’interrompre

Ou je ne vous la raconte pas !


Il était donc une fois

Une fille tout aussi charmante

Et tous deux d’humeur un peu folâtre

Ça arrive à tout le monde !

Une brise légère

Un éclat dans l’œil

Un « je ne sais quoi » dans l’air…

Et quand on ne sait pas…

Il n’en faut parfois pas plus pour décoller !


Le garçon…

Là, c’est pour les besoins du texte

Le gars, il avait déjà de la bouteille

Et la barbe en plus

Pas un jouvenceau donc !


Donc le barbu

Certain de son charme

Un peu peintre sur les bords

Et même plus que sur les bords

En pinçait quelque peu pour la fille

Il en pinçait disait-on souvent pour beaucoup de filles

Que voulez-vous, c’était sa faiblesse

Que celui qui n’a jamais fauté lui jette la première pierre.


Un coup de fil :


« Tiens… euh… j’ai un truc à croquer* dans ton coin, euh… »


On se demande bien quoi !


« Si tu veux me rejoindre, euh… on croquera tous les deux , euh ! »


Là vous allez me dire :

 

« si elle a pas compris c’est qu’elle est bouchée ! »


D’accord !


Je suis consciente des limites : le séducteur ne fait pas montre ici d’une grande originalité

J’en conviens

Mais si en plus il faut que je vous la fasse originale, là, j’ai pas fini…


Bon !


La fille, elle, avait très bien compris

Et croquer de compagnie, n’était pas ce jour-là pour lui déplaire.


« D’accord j’y serai ! »


Et voilà une affaire rondement menée !


Manque de bol

Je ne sais pas si vous avez remarqué

Comme parfois les éléments font tout pour vous contrarier

La voiture s’était mise en panne !

Enfin…

 

Pas de problème, avait-elle pensé « je vais emprunter celle du père »

Oui, mais le père

Pas totalement bouché lui non plus

En bon père attentionné

Qui avait bien remarqué certaines choses

Qui connaissait le lascar

Avait opposé un veto ferme et définitif


Il avait besoin de sa voiture…


Son bébé, qui avait, il faut quand même le dire, passé l’âge de la puberté

resterait à la maison

Il n’y reviendrait pas!


L’interdiction de croquer venait donc de tomber

Comme une peine de mort dans un jour morne et pourtant ensoleillé.


Là, ne rêvez pas, je ne vous raconte pas non plus

La petite chanson du pont de Nantes

Où le frère arrive et tous deux vont se noyer dans la rivière la plus proche

Là, il n’y a pas de frère et elle ne pleure pas

Et, détail, la rivière la plus proche il fallait une voiture pour y arriver

Alors,

Même avec la meilleure volonté du monde

Croquer ou se noyer

C’était du pareil au même

Voilà

L’histoire est terminée.


Vous allez me dire que je ne respecte pas les conventions que j’ai moi-même définies au départ

D’accord

C’est vrai !


Mais tout de même

Comment vous feriez vous pour terminer par :


« Il se marièrent et…»


Et quoi :

 

« et eurent beaucoup d’enfants » ?


Ça, ça ne fait pas partie des conventions d’origine

C’est sans doute un truc rajouté durant la période pétainiste

pour glorifier la famille.


Je ne peux  pas terminer par :


« ils se marièrent et furent heureux »


Ils étaient peut-être déjà mariés d’abord !

Qu’est-ce qu'on en sait ?

L’histoire n’en parle pas !


Et puis, en réfléchissant

En réfléchissant, ne serait-ce qu’un tout petit peu

Vous le  feriez vous de décider de vous marier sans avoir jamais croqué ensemble ?


Là, permettez moi de vous le dire, ce serait de la haute voltige sans filet

Mais vous êtes libre de vos choix

Vous avez peut-être un tempérament joueur…

On saute et on s’en remet au hasard !


Mais là

Les deux zèbres en question n’avaient pas l’intention de s’en remettre au hasard

Ils avaient de super filets

Invisibles mais rudement solides


Bref !


Comme je vous le disais

L’occasion ne s’est jamais vraiment représentée.


Beaux joueurs, ils poursuivirent donc leur chemin

Et furent heureux

Chacun de son côté de profiter de la vie.

 

 

* Croquer :  faire des croquis.  Activité parfois champêtre des   peintres, des sculpteurs, qu'ils font avec plaisir, surtout quand le soleil brille, que la nature est avenante, l'herbe haute et le cœur printanier...


 Toute ressemblance avec une quelconque réalité (...) fortuite !

©Adamante

 

 

 

 


Partager cet article

commentaires

Tit'Anik 06/04/2012 00:16

Jolie histoire, je me suis amusée, merci
Gros bisous

valdy 04/04/2012 21:36

Un conte moderne et craquant :)))
PS : j'aime bien quand tu délires de cette façon ...
et le commentaire de Jill me remet en mémoire la belle chanson de Michel Fuguain,
Bisou Ada Sensei,
Valdy

ADAMANTE 05/04/2012 00:22



J'aime bien aussi, ça fait du bien, c'est une autre facette qui rétablit l'équilibre. Amitiés Valdy



Mireille 03/04/2012 21:11

hi! hi! je savais pour "un tout petit peu conteuse"... Je suis également un poil "passeur de mots" alors je m'en étais souvenue!

ADAMANTE 05/04/2012 00:40



Je le savais aussi pour ton "un poil passeur de mots" et le choix du thème est fidèle à l'engagement.


Amicalement Mireille.



Mireille 03/04/2012 20:38

Bravo Adamante! J'aime beaucoup ton style, cette façon d'interpeler le lecteur comme un conteur pourrait le faire avec son public. C'est plein d'humour et très moral! Bonne soirée, Mireille

ADAMANTE 03/04/2012 20:52



Merci Mireille, tu sais, c'est peut-être parce que je suis un "tout p'tit peu" conteuse. Amicalement.



Monelle 03/04/2012 09:20

Pleine de rebondissements ta petite histoire, décidément ils n'étaient pas faits pour se recontrer !!!
Bonne journée - bisous
Monelle

ADAMANTE 05/04/2012 00:38



Il y a des chemins comme ça, ils se croisent en coup de vent sans même se trouver. Merci Monelle, à bientôt.



Carole Chollet-Buisson 02/04/2012 22:34

Le Petit Chaperon rouge, en somme, mais ici on ne croque que la pomme, et, bien sûr, les mots !
Merci, Adamante, pour ce conte souriant.
Carole

ADAMANTE 05/04/2012 00:41



On aurait bien voulu la croquer la pomme, seulement voilà... Sourire, Carole.



flipperine 02/04/2012 17:24

le principal est d'être heureux

ADAMANTE 05/04/2012 00:32



Tu as tout à fait raison Flipperine. Cordialement



pimprenelle 02/04/2012 14:31

Mon commentaire : du rire et tu m'a eue !
Je pensais, quand même, qu'il se passerait quelque chose. Que c'est bon ! Même aller au pétainiste !
Je pars. Bises Adamante.
Il va quand même falloir que je troupve un petit temps.

ADAMANTE 05/04/2012 00:33



Le temps, même petit, pas toujours évident à trouver, ou alors il y en a trop (mais c'est rare). Amitiés



Quichottine 02/04/2012 10:02

Morte de rire... tu as mené ton conte de main de maître, j'adore !

Tu as raison, mieux vaut les laisser tous les deux profiter de la vie. Le reste viendra en temps et heure.

Passe une belle journée.

ADAMANTE 05/04/2012 00:35



Merci Quichottine, j'aime bien parfois laisser le sérieux au vestiaire.



Eglantine lilas 02/04/2012 08:37

ouf ! ...tu nous as fait attendre la fin ...peut être que le dieu internet un jour les fera se rencontrer va savoir ...amitiés

ADAMANTE 05/04/2012 00:35



Qui sait, c'est peut-être déjà arrivé !



jill-bill 02/04/2012 08:19

C'est un beau roman c'est une histoire d'aujourd'hui... Clin d'oeil de jill

ADAMANTE 05/04/2012 00:36



Tiens ça me rappelle une chanson... une romance d'aujourd'hui...



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...