10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 23:02

LE COUCOU DU HAÏKU

 

Le thème cette semaine : la St Valentin. Je vous préviens, entre pensée profonde et exercice de style, j'ai fustigé le badinage.

Non que je n'aime pas les câlins et la tendresse mais... il y a un mais, voire plusieurs mais, des tas de mais, des tonnes de mais.

Alors; dans la boite à rêves, aujourd'hui, pas de romantisme, pas de minauderie, rien que des "je t'aime, moi non plus"...

On va dire que c'est un haïbun : un haïku, quelques tanka et deux trois mots qui ponctuent l'histoire.

 

Si vous aimez la St Valentin qui est :

 

 

Voici un parfum

C’est pour toi ma dulcinée

Alors, tu m’aimes ?

 

 Passez votre chemin, ou alors lisez, vous découvrirez un tout autre point de vue.

 

St-Valentin


Tu fais mal Johnny

Me prends-tu pour une andouille

À ainsi brandir tes… fleurs

 

Dans l’écrin de Valentin

Ton cadeau ne me vaut rien

 

Je sais…

 

Les grands magasins

Rappellent aux Demoiselles

Que pour exister

 

Il faudra qu’elles soient belles

Et surtout très désirées


 

Mais…


 

Les saints qui parlent d’amour

Réfutent la liberté

Pas d’égalité

 

Par le mâle tout puissant

La femelle prend du rang

 

 

 

Le sais-tu Johnny ?

 

 


On lui dit Madame

Quand la fille a pris mari

Et Monsieur alors ?

 

Lui dit-on puceau avant ?

Non, Monsieur donne son nom !

 


Depuis toujours 

 

 

Aux hommes la main

Celle qui caresse et dit :

Tu es tout pour moi

 

Tu n’existes que par moi

Comme la rose pour toi

 


Mais souvent il faut entendre…


 

Tu n’es pas jolie

Bah, fais-moi de beaux enfants

Ça me suffira

 

J’ai besoin d’une lignée

Pour que mon nom soit sauvé

 


Ah Johnny…


 

Pas de main baguée

Cœur épris de liberté

Un nom pour la vie

 

St Valentin m’indiffère

L’amour se passe de lui

 


L’amour ?


 

Sois ma liberté

Et je serai la tienne

Libre de t’aimer

 

L’amour est un sentiment

Qui se donne simplement


 

J’aime les époux sans alliance

 


Si tu prends ma main

Nul besoin de la baguer

Pas d’amour en cage

 

Tous les jours ce sera fête

Alors la St Valentin…


 

Mais…

 

 

J’aime les cadeaux

J’apprécierai tes présents

En dehors des fêtes

 

Un geste rien que pour moi

M’apportera plus de joie

 


T’en souviens-tu ?

 

 

Un jour tu m’as dit

« Tu es ma liberté »

Cela m’a touchée

 

Cela fait longtemps déjà

Notre amour est toujours là


P1020766rose rouge

 

 

©Adamante

 


Partager cet article

commentaires

Ondine 14/02/2011 23:38



"Tu es ma Liberté" Quelle belle parole d'amour


Merci Adamante pour ce haïbun plein de piquant et de vérité


et ta rose est magnifique


(Mon oncle et ma tante artistes peintres se sont mariés à 70 ans... J'ai trouvé cela très beau)


Bisou et bonne nuit



Azalaïs 13/02/2011 20:02



ah!! johnny moi, j'aime l'amour qui fait mal!!


j'aime beaucoup ce regard vrai et lucide sur tous ces violons qui nous sussurrent "l'amour toujours!!" la vérité est autre dans la lutte souvent pour gagner sa liberté au jour le jour


j'écoutais hier un monsieur très chic qui faisait les agences matrimoniales et exigeait qu'on lui trouve une compagne de droite, celles de gauche sont trop éprises de liberté disait-il, c'est
vraiement pas gagné!!!


bonne soirée Adamante



ADAMANTE 13/02/2011 20:33



Comme quoi les idées révolutionnaires ont du bon...  Il n'y a pas si longtemps que l'église a reconnu que les femmes avaient une âme (quel progrès !!!!) les animaux les pauvres n'ont
toujours pas eu cette chance.  Ce fut mon premier désaccord avec la sacro-sainte institution. 


Bien d'accord, les violons je les aime dans une fosse d'orchestre. Amitiés Azalaïs, j'ai vu que tu venais de publier, je vais donc passer te voir. 



angelique.riviere.over-blog.com 12/02/2011 12:50



J'ai beaucoup aimé ton histoire, moi célibattante aimant ma liberté. 


Je ne crois pas en l'amour mais en l'amitié amoureuse et aux moments d'amour !



ADAMANTE 13/02/2011 12:21



Tu as raison, l'amour est bien souvent confondu avec la possession. Quant à la durée dans le temps, c'est oublier de vivre l'instant qui s'offre, ne pas le voir et souffrir du manque.


"le meilleur nageur est celui qui se laisse glisser dans le courant", je crois que c'est très vrai. Merci de ton passage Angelique.



Quichottine 11/02/2011 21:35



Je lis... et je crois que je vais rester sur cet amour liberté...


 


Il me plaît bien à moi aussi.


 


Merci pour cette fête...


Aimer, c'est tout le temps, pas seulemen une fois par an.



ADAMANTE 11/02/2011 23:14



Je n'ai jamais fêté la St Valentin, je n'aime pas les fêtes programmées par le commerce. Quant à la fête des mères quand j'ai su qui l'avait mise en service, pour la patrie, j'ai décidé de
l'ignorer aussi. Belle soirée Quichottine.



Reinette 11/02/2011 20:26



un début désabusé mais une belle fin


bonne soirée



ADAMANTE 11/02/2011 23:14



Il n'y a pas de plus belle fête que celles que l'on improvise. Belle soirée



josette 11/02/2011 18:37



Mais c'est une leçon d'amour ton texte...


Bonne soirée, il est tard et j'arrive enfin !



ADAMANTE 11/02/2011 20:07



Tu crois ?  Peut-être bien. Amitiés Josette et à bientôt.



Eglantine 11/02/2011 17:24



 je t'aime...moi non plus...


bises



ADAMANTE 11/02/2011 20:07



J'aurais pu ajouter une vidéo de "sur le banc" Raymond Souplex et Jeanne Sourza ou la chanson Johnny de Boris Vian pour compléter le tout? Bises



Martine 11/02/2011 14:26



Bonjour Adamante,


Ma-gni-fi-que! J'aime! Une autre belle façon d'en parler de cet amour qui n'aime pas les cages. Pas besoin de bague au doigt bien que j'en ai une.  Quelles fleurs pendant l'année valent
toutes les st Valentin oublieuses!Bravo! Clap!clap!clap!


Bises de bonne journée


Martine



ADAMANTE 11/02/2011 20:09



Bonsoir Martine, quand il y a des barreaux je n'ai qu'une envie : les couper, j'ai besoin d'espace  Bises



Snow 11/02/2011 14:18



Je me demandais ce que tu ferais.. Des institutions que plusieurs croient réeeles. Est arrivé Valentin avec une flèche bien pointue, Ça me parle de possession et d'oubli de soi et de conventions
qui puent le fric, de plaies remplies de faux-semblants. et ce besoin de reconnaissance à tout prix. C'est tellement loin de l'amour tout ça, tellement passer à côté de soi dans ce pattern. 
J'aime beaucoup ce petit couple dans les sphères.... Salut M'Dame.  Bises



ADAMANTE 11/02/2011 20:10



J'ai persisté et signé, tu vois, les portes s'ouvrent et c'est un grand plaisir. Bises



Alice 11/02/2011 10:26



Ton haïbun me touche beaucoup .. l'amour n'est pas si simple à vivre ...


et pourtant on ne peut pas s'en passer.


J'admire ton aisance à mettre des mots sur tes idées de révoltée et la chutte est un bel espoir d'amour .


Bises


Alice



ADAMANTE 11/02/2011 20:12



Je n'aime pas les cris qui ne prennent pas en compte la tendresse, on ne change pas fondamentalement les situations uniquement à coup de poing. Je crois... Belle soirée Alice.



mamylilou 11/02/2011 09:53



La St Valentin  a permis d'écrire des haïbun . Celui-ci est complet, beaucoup de ressenti qui correspond à moi-même, curieux parfois de se retrouver ( nostalgie d'un temps ) Bonne journée



ADAMANTE 11/02/2011 20:14



Les textes éveillent parfois ce que nous avons au fond de nous, c'est cela le partage sans doute. Amitiés Mamylilou. Bon week end



Hauteclaire 11/02/2011 09:11



Elle fait mal cette saint Valentin .. alors aimons-nous en toute date, sans bague et sans réserve . (ce Johnny me rappelle Kurt Weil )



ADAMANTE 11/02/2011 20:15



J'ai adoré l'Opéra de 4 sous mis en scène par Strehler, inoubliable de force et de talent.



Chronique 11/02/2011 08:44



Bonjour Adamante


Superbe.... J'aime quand les époux non pas d'alliance et qu'ils n'attendent pas la St Valentin pour exprimer leur Amour.......Belle journée.........Amitiés 



ADAMANTE 11/02/2011 20:17



J'accepterai peut être de porter la bague en échange de pouvoir voler au dessus-des toits, haut très haut dans le ciel... 



jill-bill.over-blog.com 11/02/2011 07:48



Bonjour m'dame... En effet pas de romantisme dégoulinant... Pourquoi baguer deux pigeons qui s'aiment... hein !  Mention spéciale à toi.... Bizzzzz



ADAMANTE 11/02/2011 20:18



Pas besoin d'être bagués pour roucouler en effet  Bizzz



Marine D 11/02/2011 06:15



Ton dessin m'amuse beaucoup, pas de romantisme pour Valentin mais si tous les jours c'est le pied alors qui dit mieux ! Enfin je trouves cette fête assez idiote , les fleuristes y trouveront leur
compte !



ADAMANTE 11/02/2011 23:18



Les fleuristes et les parfumeurs, et tout le monde se croit obligé. Mais j'ai l'impression qu'il y a des noyaux durs de résistance.



carambaole 11/02/2011 05:32



Impressionnant, je suis impressionné et que cette conclusion est belle



ADAMANTE 11/02/2011 23:18



C'est sans doute le plus important cette conclusion. Merci beaucoup. Au plaisir.



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...