25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 23:00
 

petit-ver-tout-nuok




Vous savez ce que c’est !

Quand un air vous trotte dans la tête, comme ça,

Un air qui, allez savoir pourquoi, vous obsède

Un air qui vous tient pour ne plus vous lâcher

Et souvent plus il est bête, plus il vous tient.

C’est comme ça, c’est totalement incompréhensible !

Mais c’est avéré


Tu passes l’aspirateur, il est là

Tu téléphones à ton banquier, pour lui expliquer ton découvert, il est là

Il se moque du quart comme du tiers

Il te prend la tête au moment où tu en as le moins besoin !


Eh bien !

Le dernier dans le genre

À être venu frapper à mon oreille

C’est l’air du petit ver de terre.


Ne me dîtes pas que vous ne connaissez pas !

C’est impossible !

Tout le monde connaît cet air-là !

Vous n’allez pas maintenant m’obliger à l’écrire !

Si ?

Eh bien… Eh bien là !

Eh bien là …

On peut dire que de Napoléon le premier à Napoléon le quatrième

La culture populaire en a pris un sacré coup !

Cela dit sans vouloir vous vexer !


Allons… Faites un effort !

Si je vous dis : « C’est la grue… »

Ça ne vous rappelle rien ?

Non… Bon ! tant pis !

J’espérais y échapper…

Mais enfin !

Puisque vous m’y obligez, voilà les paroles :


« C’est la grue

qu’a pas pu manger cru

le petit ver de terre

C’est la grue

qu’a pas pu manger cru

le petit ver tout nu »



Vous vous rappelez maintenant ?


Peu importe ! de toute façon

Que vous connaissiez ou non

Vous allez me dire :

-Y’a pas vraiment là matière à faire un poème ou une dissertation !

Soit ! Je suis d’accord !

Mais tout de même !

Tout de même !


Quand on y réfléchit

Quand on y réfléchit, ne serait-ce que quelques secondes

Quand on y réfléchit comme il faut y réfléchir

On peut se demander à juste titre

Pourquoi la grue

La grue qui a tout pour le faire

Le bec, les griffes, et tout et tout

Pourquoi la grue l’a pas pu manger cru le petit ver tout nu ?

Ça c’est une vraie question !

On ne peut pas le nier tout de même !

Je n’ai pas pour habitude de me poser des questions qui n’existent pas !


Oh… Je vous entends…

Vous allez me rétorquer

Que si j’avais eu connaissance des autres couplets de la chanson

Je connaîtrais certainement la réponse

Peut-être

Mais rien n’est moins sûr !

Qui me dit qu’il y a d’autres couplets d’abord ?

Moi, je ne connais que ces deux-là

Et celle de qui je les tiens

N’a jamais fait que les répéter, sans jamais rien ajouter de plus

Durant une année entière, sans se lasser

Sans jamais faire allusion à une quelconque suite.


Là, vous pourriez me dire :

-Pourquoi ne lui as-tu jamais demandé la raison pour laquelle

 la grue l’a pas pu manger cru le petit ver tout nu ?


C’est vrai, c’est vrai…Je suis obligée de le reconnaître

Je reconnais, j’aurais pu

J’aurais pu, mais je n’y ai pas pensé

Je ne me posais pas la question !


Nous avions dix-huit ans

Nous étions insouciants

Nourris de Boris Vian avec poule sur mur

Et nous chantions ce petit air en chœur

Persuadés de faire de l’humour

Un humour, qui à nos yeux, pulvérisait le second degré.

À ce moment-là, on se moquait bien de savoir

Pourquoi la grue l’avait pas pu manger cru le petit ver tout nu !

Ces simples paroles nous transportaient à des sommets

À des sommets intellectuels où les questions mesquines du quotidien n’avaient aucune place,

Des sommets où nous pensions faire preuve d’intelligence

Et aucun de nous n’avait jamais évoqué la question

Jamais…

Ignorants que nous étions !


Nous ne nous doutions pas que plus tard

Bien plus tard

Quand les années seraient passées par là

Au détour d’une pensée

La question allait soudain s’imposer

Envahissante au point de la mettre en ligne…

C’est comme ça tout au moins que ça c’est passé pour moi !

 

Avant que d’en arriver à ce dernier recours

J’ai bien tenté de donner une réponse

Une réponse logique :

La grue avait peut-être, au dernier moment,

Aperçu un met plus délicat

Un peu plus loin de-là où se tenait le petit ver tout nu

Et dans sa tête de grue

Elle avait pu penser :

-« Je vais attraper le meilleur, je reviendrai chercher le petit ver après… »

Mais… Quand elle était revenue

Pfft ! plus de petit ver !

Il s’était mis à l’abri !

Tous les vers ne sont pas des imbéciles !

Il avait pu penser :

-« Coco, faut pas traîner dans l’coin, ça craint ! »

Et il s’était caché.

C’est peut-être comme ça que ça s’est passé !

Mais on ne peut pas en être certain

Ça n’est jamais qu’une hypothèse

Rien de plus !

Ça ne s’est peut-être pas du tout passé comme ça !

 

Le ver était peut-être encore plus malin

En voyant arriver la grue

Il avait pu se glisser sous des branchages

Pour se confondre à eux

Ou encore

Il avait pu rapidement se faufiler dans l’herbe

Parce qu’il avait plu

Parce que lorsqu’il a plu

C’est plus facile pour un ver de glisser dans les herbes que de creuser la terre pour s’y cacher

Et la grue en s’approchant n’avait peut-être pas pu le voir

Tout caché qu’il était dans les herbes,

Le cœur tremblant en pensant :

«Ô grand ver tout puissant,  faites qu’elle ne me voit pas ! »

Et elle était restée là

Gros Jean comme devant

L’estomac vide !

 

Je voudrais bien vous y voir, vous

Ce n’est pas facile quand on est une grue

De gagner sa pitance !

Une hésitation

Un simple état d’âme

Et la nourriture fout le camp !

C’est le jeûne assuré !

 

Moi qui vous parle

J’ai tourné le problème dans tous les sens.

Tourné, retourné, rien trouvé !

 

Aaah… Je ne sais pas si je dois en parler…

J’ai bien émis une autre hypothèse

Une hypothèse qui vaut ce qu’elle vaut !

Je vous aurais prévenus

Une hypothèse un peu tirée par les cheveux sans doute

Mais vous en conviendrez

Une hypothèse, quand on a rien

C’est mieux que rien !

C’est toujours ça !

Tenez !

 

En admettant que la grue et le petit ver tout nu

Ne soient pas ce que l’on pense qu’ils sont…

En admettant qu’ils soient autre chose…

Vous me suivez ?

Là, il y a plein, plein, plein, de bonnes raisons

Qui justifieraient que la Grue ait pas pu manger cru le petit ver tout nu.

 

Bien sûr, je n’ose pas trop entrer dans les détails

Vous me comprenez !

Je n’ose pas trop entrer dans les détails

De crainte de la censure pour propos scabreux…

Vous me direz, et vous aurez raison :

« Depuis qu’on a chanté « Annie aime les sucettes »

   On peut bien chanter la chanson de la grue ! 

   Et en penser ce que l’on veut ! 

   Deux lectures et tout le monde est content ! »


annieokjpg

 


En tout cas

C’est peut-être la vraie réponse, celle-là :

La grue et le petit ver tout nu ne sont peut-être pas,

En effet, ce que l’on pense qu’ils sont !

 

Et dans ce cadre un peu  particulier

On pourrait fort bien supposer que le petit ver n’était pas en forme

Qu’il était malade, pourquoi pas ?

Et que la grue n’était peut-être pas très convaincue.

 

Imaginons qu’elle s’appelait Annie, ce qui n’est pas impossible

Et qu’elle ait mangé trop de sucettes

En voyant le petit ver tout enchifrené de fièvre

Rampant et se traînant, paupières tombantes

Elle n’en avait pas eu envie, tout simplement

Et elle avait passé son chemin…

 

Mais ça c’est encore une autre hypothèse !

Comment savoir la vérité…

Comment savoir pourquoi la grue l’a pas pu manger cru le petit ver tout nu ?

 

Je crains que personne ne puisse le dire !

J’ai beau tourner le problème dans tous les sens

Le mystère reste entier.



©Adamante 

 


Un grand détective devant l'Eternel a trouvé une réponse au mystère,
une réponse qui se cache dans le filet d'une onde claire...  c'est ici :  ICI

 

commentaires

Roselyne 29/03/2010 22:06


Que de souvenirs avec cette petite chanson. Je la chante à ma petite-fille ! Bonne soirée.


ADAMANTE 29/03/2010 23:04


C'est doux parfois les souvenirs ! bonne soirée


LCS 28/03/2010 03:49


Ben moi j'crois que la grue a préféré un bon restau tout chaud entre gruettes et petit ver tout nu étant tout seul a...juste survécu mais déçu. Sont compliqués les petits vers tout nus


ADAMANTE 28/03/2010 12:17


Voilà une version bien tristounette ! merci de ta visite. Bon dimanche


Pascale la Tricotineuse 27/03/2010 22:12


super méga question métaphysique !!! hihi!! le genre de truc qui empecherait Néon de me fiche la paix, déjà qu'il me titille pas mal!! wwwouaa je vais voir si je trouve une solution adaptée à cette
question de survie !!! hihihi!! quand au grand Jean Pierre, j'ai lu son texte avant de venir chez toi ... j'ai ri aux larmes jusqu'à en faire une fontaine !! bizzzzzarrre ?

super ce duo de blogs entre croqueurs de vers habillés

bizzoux Adamante...
cogiterons du Néon ou pas !!! that is the question


ADAMANTE 27/03/2010 22:18


Ah si Néon s'y met, je crois que nous allons décoller ferme ! Cogitez, cogitez du Néon, pour la préservation du petit ver tout nu ou habillé de salade. La nuit porte conseille ! bises


cyrianne 27/03/2010 21:19


...Eh bien avec cette grue me sont apparus comme ça les fameux légumes qui dansent au clair de lune et v'là que maintenant ça me trotte dans la tête...Je penserai donc à Adamante tout la week
end.
A bientôt
Cyrianne


ADAMANTE 27/03/2010 22:10


J'espère pour toi qu'il sera bon quand même !  amitiés


Snow 27/03/2010 20:48


En haleine jusqu'au bout..La beauté d'un mystère, même à demi révélé.. son mystère demeurant.. en garder le charme..mais surtout..ne pas cesser de se questionner sur la vie.. c'est ce que j'en
retire..
Gros bisous...


ADAMANTE 27/03/2010 22:07


Ah les questions, j'en ai plein mes tiroirs ! big bisous


Lenaïg Boudig 27/03/2010 18:03


J'ai vu chez Jean-Pierre, je suis maintenant au parfum.
;-)))


ADAMANTE 27/03/2010 19:19


Quel remue-ménage pour un tout petit ver tout nu !


Lenaïg Boudig 27/03/2010 16:35


Ceci dit, ton p'tit ver à soie, non à toi, est trop mignon sur ton illustration pour que la grue le mange ...


ADAMANTE 27/03/2010 17:27


Tu as tout à fait raison, n'oublions pas que c'est une chanson pour les petits.


Lenaïg Boudig 27/03/2010 16:33


Ah, que j'aime parfois délirer, dériver au gré des mots et de l'inspiration, comme tu l'as fait, de magistrale autant que légère façon.
Lecture très agréable, illustrations ponctuant à point les méandres de ta pensée.
Je n'ai certainement pas THE réponse, je préfère les questions, d'ailleurs, question (!) de goût. Bises, Adamante


ADAMANTE 27/03/2010 17:24


Jean pierre aurait trouvé la réponse, c'est à suivre... Merci de ta visite. bises Lenaïg


Sunyata 27/03/2010 13:54


Moi je sais !

La grue ayant pas mal... heu ...tapinée (?) tout le jour s'en trouva fort lasse le soir venu. De là à penser que le jeune blanc-bec à la peau nue de constitution peu gaillarde et à la mine timide
ne parvint pas à attendrir la belle fatiguée, il n'y a qu'un pas ... Que je franchis ! Allez zou ...

:o)

J'ai bon ?


ADAMANTE 27/03/2010 14:04


Allez zou, un pas de franchi ! Au suivant !


gegouska 27/03/2010 08:14


Un petit coucou pour te souhaiter un bon week end amtiés


ADAMANTE 27/03/2010 08:40


bon week end à toi aussi. amitiés


Jakline 26/03/2010 23:49


Moi , je connais cette forme là que je comptinais pour "mes" matrenelles :
Qui a vu
de la nue
le petit ver tout nu ?
c'est la grue
qui a vu
de la nue
le petit ver tout nu
Mais la grue
n'a pas pu
manger cru
le petit ver tout nu.


ADAMANTE 27/03/2010 08:40


La grue a donc vu de la nue le petit ver tout nu, ce qui fait qu'elle a tenté de l'attraper, hélas en vain. Merci Jakline de cette information, nous voilà avec deux couplets désormais, mais on ne
sait toujours pas pourquoi la grue...
bon week end


Eglantine 26/03/2010 20:11


magnifique! on n'en quitte pas une ligne! oh que j'aime! encore encore...mais pour ce qui est du ver tout nu je ne voudrais pas te chagriner, tu es si bien partie dans tes déductions, je ne
voudrais pas saper ton moral, enfin puisque il faut te le dire allons y: la grue n'a pas eu le temps tout simplement de manger le ver tout nu parce qu'il s'est faufilé dans la pomme d'Adam, tu vois
ce que je veux dire? après tu connais la suite Eve est arrivée et la Grue là n'avait plus aucune chance....


ADAMANTE 26/03/2010 20:30


C'est pas facile d'être une Grue tout de même, il faut bien l'avouer !


Bruno 26/03/2010 18:33


C'est peut-être tout simplement que la grue avait un coup dans l'aile et que ça aurait été un ver de trop.........


ADAMANTE 26/03/2010 18:38


Je n'y avais pas pensé, mais ce serait peut-être là, la vérité vraie. Merci Bruno, sans toi, pas d'avancée dans cette recherche.


Lyam 26/03/2010 14:28


Je pense comme toi !
Peut-être qu'elle a pas mangé le petit vers tout nu parce qu'il était "cru" justement !
Et si l'on sait ce que l'on sait, un petit vers tout nu s'il est pas chaud ben on en fait pas grand chose !
HIHIHI....Ok je sors !


ADAMANTE 26/03/2010 16:23


C'est une idée à retenir, merci de ta contribution à la résolution de ce mystère. bonne soirée


gegouska 26/03/2010 12:05


bonjour merci de ta visite le petit ver tout nu s'est caché sous la laitue et n'a pas été mangé tout cru...! à bientôt je reviendrai amitié


ADAMANTE 26/03/2010 12:09


Ah mais ça n'est encore qu'une hypothèse, intéressante certes, mais...
Merci du clin d'œil, à bientôt chez toi ou chez moi, amitié et excellente journée.


Jean-Pierre 26/03/2010 11:45


RE-MAR-QUABLE !
Je suis resté en haleine jusqu'au bout !
ET j'ai bien envie de réfléchir à la question ...
Je vais demandé à Raymond ce qu'il en pense ...


ADAMANTE 26/03/2010 12:00


Si tu trouves la réponse, ça ce sera très fort ! parce que tout de même... tout de même...
bises


rouergat 26/03/2010 08:36


Bonjour Adamante
Je ne sais pas si le petit ver n’était pas en forme mais toi tu l’es
Amicalement


ADAMANTE 26/03/2010 11:19


On peut dire comme ça ! bonne journée et merci de ta visite.


Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...