29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 19:07


Secret















Il a plu cette nuit

Ce matin, la fraîcheur

Un ciel couvert

Derrière les nuages brille invisible le soleil

Les bruits de la ville m’accompagnent

Je me coule dans la respiration

C’est l’herbe que je perçois

La campagne mouillée

La terre humide, son parfum

Je me coule dans la respiration

Je moissonne les champs de la pluie

 

C’est l’herbe qui respire en moi

La liberté sous mes pieds nus

J’ai de nouveau cinq ans

Je regarde le lierre trempé

Il pleure une séparation sans visage

Et pourtant en moi je perçois la béance du vide

Plus jamais…Plus jamais…

Ces mots s’imposent

Se répètent

Comme une certitude

Mais quoi ?

Le lierre encore une fois refuse de livrer son secret.


 

                                                                                                             ©Adamante

commentaires

Snow 20/09/2010 06:08



Plus jamais une séparation sans connaître la vérité. C'est trop pénible, trop difficile à gérer. Comment gérer le rien alors que l'on sait y avoir quelque chose. Ça relève du mensonge. Plus
jamais le mensonge, plus jamais le non-dit. Voilà ce que ça me dit. Bises



balaline 31/01/2010 22:52


Le lierre est un parasite qui peut étouffer la forêt; peut-être son secret réside dans sa force, son incroyable vivacité ?
Merci de ton passage, balaline.


ADAMANTE 31/01/2010 23:46


Lierre et orchidée, parasites somptueux ! bonne soirée Balaline


ledivinparadoxe 31/01/2010 06:02


Q'est-ce qui te fait dire que  nous soyons plusieurs. Cela m'interesse de le savoir.
Pour en revenir au lierre.
Oui, l'on poujrrait  y voir comme un secret ou peut-être une interrogation.
Je me pose la question en l'observant de savoir pourquoi cet interaction avec l'arbre que je ne voyais pas avant.
Cette impression de dominance de cette plante.
Quand on l'obrserve sur l'arbre, on constate qu'elle s'accroche à la racine de ce dernier. Son tronc peut devenir plus gros que celui de l'arbre, il reste cependant facile à découper ou a casser.
Malgré tout, il finit par avoir raison de l'arbre en l'étouffant.

Un parallèle aussi avec ton ressenti dans l'enfance.
Un sujet à creuser dans les deux sens !

Un message ?


ADAMANTE 31/01/2010 12:44


Peut être dans "mes peintures" une signature à deux après un texte, un "je ne sais quoi" qui m'a effleurée.
Bref, rien de bien concret tu vois ! J'ai beaucoup aimé la vague.
Quand au lierre je reste sans réponse.
Peut être une plante qui en enlace une autre à tel point qu'elle la détruit et dont la force  extraordinaire prend son temps pour agir, peut-être même sans volonté de détruire mais qui
détruit...
Peut-être la vie (un arbre) et la mort (un lierre) inséparables.
De toute évidence un secret bercé de pluie, la sensation d'un amour inconnu mais perdu...
Et comme le dit une de mes voisines dans la Creuse : "on sait-y quand on sait pas ?"


Jakline 30/01/2010 23:02


Mystérieux ton questionnement , mystérieux ....


ADAMANTE 31/01/2010 12:24


C'est bon le mytère !


ledivinparadoxe 30/01/2010 19:26


J'étais comme un petit toi à cinq ans.

Déjà dans le questionnement souvent mélancolique et aussi préCieux que ces petites gouttes de pluie étincelantes !

et alors la Corse, comment dire si on ne la connait pas !
C'est aussi mon enfance, mon adolescence et un souvenir maintenant ..


ADAMANTE 30/01/2010 21:18


Je me sens moins seule si nous avons aussi la Corse en partage ! J'ai vu ton blog, il semblerait que vous soyez plusieurs ? Qui est qui ? Bon week end


ledivinparadoxe 30/01/2010 19:19


Le lierre, ici et dans bien des régions se développent au détriment des arbres qu'il étouffe.

je n'en veux au Lierre particulièrement qui a couru longtemps dans mes jeux d'enfants.

Aujourd'hui par manque d'eau et surtout par manque de vigilance, ce lierre détruit peu à peu nos fôrets.

Il est le signe que les arbres souffrent !


ADAMANTE 30/01/2010 21:23


Dans le premier poème de la cour des miracles que j'ai mis en ligne, l'auteur en parle magnifiquement.
Personnellement je me bats chaque année avec un lierre de plus en plus envahissant et très difficile voire impossible à maîtriser.


Véro 30/01/2010 15:45


Ces gouttes de pluie me font penser à des larmes et ce lierre à un être humain...
Mais le lierre est très résistant et se relevera.
Désolée si je suis hors sujet...
Ne jamais dire "jamais"... demain est inconnu et tant d'évènements se présentent à nos vies que nous ne pouvons jurer de rien.
Bon week end, bisous


ADAMANTE 30/01/2010 18:49


Un souvenir de pluie sur le lierre, une petite voix qui susurre un jamais qui échappe à la compréhension, sur un fond de vérité qui demeure cachée...
Une écriture impressionniste en quelque sorte !
La poésie est ouverte aux interprétations de chacun, c'est cette liberté que j'aime en elle.
Merci de ton passage Véro, passe un excellent week end. Adamante


abeilles50 30/01/2010 12:09


Bonjour Adamante,
Fort joli texte sous couvert de pluie... j'aime beaucoup.
On y perçoit cependant une certaine nostalgie...
Bon week-end à toi. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

NB : Défi n° 21 de la Ruche en ligne... si tu aimes les fragrances...


ADAMANTE 30/01/2010 18:52


La pluie va bien avec la nostalgie, non ? Défin 21 : fait!  Je le mets en ligne dès lundi. Bon week end.


Eglantine-Lilas 30/01/2010 11:02


bonjour !
j'aime tellement ta façon d'écrire que j'ai dit a ma nièce ( qui n'a pas de blog ...vit en Corse.. ) de venir te lire et
ce n'est pas de la vile flatterie..tu me fais penser a des textes que je lisais ...lorsque j'étais plus jeune...aujourd hui j'ai du mal a me concentrer toujours préoccupée par les uns ou les
autres...alors que je ferai mieux de lire..!!!! je viens me ressorcer chez toi
bisous


ADAMANTE 30/01/2010 12:04


Je te remercie Eglantine, avec ce que tu écris je vois que le partage que je recherche existe et que du fond de ma galerie (j'ai l'âme d'une taupe) je peux être utile au rêve et à l'amour. Bises.
adamante.


Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...