8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 12:15

Voicile petit texte que j'ai concocté, suivant les consignes d'Hélène

- 12 mots dans l'ordre (soulignés dans le texte)

pour le Jeu n° 2 des  CROQUEURS DE MOTS



Avertissement :"toute ressemblance avec des personnages réels ne serait que purement fortuite."



Elle en avait ras-le-bol, Mamie Louise, ras-la-casquette et le béret, d’écouter les incessantes récriminations de ses vieilles toupies de frangines, deux vieilles filles, qui lui pourrissaient la vie.

C’était monté, monté et un soir, elle avait craqué.

Elle avait décidé de passer à l’acte et de se barrer un temps. Elle avait rassemblé à la hâte quelques affaires et après un bref coup d’œil à la chambre, elle avait attrapé son sac à main et était partie en catimini pendant que les harpies, dans la cuisine, secrétaient leur venin en parlant de la voisine.

 

La nuit s’annonçait. Elle avançait d’un bon pas pour tenter de se calmer quand elle se trouva soudain face un Danois à la mine patibulaire qui la toisait d’un œil mauvais et semblait vouloir lui barrer la route.

 

Mamie Louise regarda autour d’elle, personne, la rue s’était vidée de ses passants avec l’arrivée du soir. Elle eut comme un vague regret, ils devaient être confortablement installés dans leurs fauteuils avec charentaises à regarder la télé.


Le clébard ne bougeait pas, mamie Louise ne pipait pas.


Une colonie d’ange eut le temps de passer et de repasser en battant des ailes dans leur dimension parallèle, sans doute plus accueillante que la rue avec ce monstre d’au moins cinquante kilos qui lui faisait face.

 

Soudain il se mit à secouer sa tête de gargouille avec ardeur, éclaboussant généreusement de sa bave une mamie Louise interdite.

Oubliant sa peur, elle se précipita vers la fontaine qui trônait sur la place, pour se débarrasser des viscosités, parfumées à l’haleine de chacal, qui lui soulevaient l’estomac.

 

Abandonnant sa valise un instant, elle offrit son  visage à l’eau bienfaisante que crachait un angelot rigolard.  Le clébard, pensant sans doute, mais qui pourrait le jurer, que c’était un jeu, sauta dans le bassin et se mit à faire des bonds en  grondant d’un air ravi.


Mamie Louise, trempée, sentit alors un courant de révolte monter, comme une kundalini, le long de sa colonne vertébrale. C’en était trop ! Elle attrapa au vol sa valise et se mit à courir aussi vite que le lui permettaient ses talons aiguilles.

En courant elle pensait que si le molosse était aussi méchant qu’il en avait l’air, et qu’il se décidait à la poursuivre, il y avait de fortes chances pour qu’elle ait droit, vu la radinerie des vieilles, à un enterrement de 3ème classe quand on la retrouverait morte au petit matin, déchiquetée par ce cousin de Cerbère.

Mais le clébard avait abandonné, il était de toute évidence passé à autre chose.


Déprimée, Mamie Louise  avançait maintenant en traînant sa valise, avec le désespoir de celle qui ne sait plus très bien ce qu’elle fait là, ni où elle va.


Une violente douleur lui vrillait la tête avec un bruit de scie insupportable.

Elle avisa alors un hôtel miteux et, comme un zombi, passa la porte pour demander une chambre.

Le bonhomme de la réception, un sale type suspicieux  au nez bourgeonnant et aux cheveux filasse, lui demanda de régler d’avance.

Elle imaginait déjà la chambre et son grabat, et formula une prière pour qu’il n’y ait pas de punaises.

Mais, quand elle vit cette main sale aux doigts graisseux qui lui tendait la clef, elle crut que la terre allait s’ouvrir devant elle pour l’avaler.

Décidément, ce soir, la vie la lui jouait façon partition de musique contemporaine pour violons malades.

Alors elle attrapa la clef du bout des doigts et grimpa en toute hâte un escalier qui semblait n’avoir jamais connu la cire, en formulant l’espoir que la nuit soit courte. Fort heureusement, elle n’avait pas oublié de prendre ses somnifères.


©Adamante


Partager cet article

commentaires

Lenaïg Boudig 10/06/2010 11:34



Tu as eu bien raison de t'amuser un peu, Adamante ! C'est très réussi, pour notre plaisir ... Une nouvelle bien riche en sensations, émotions diverses. J'apprends le mot "kundalimi" ! Mamie est
dans de mauvais draps mais, sûrement, elle va retrouver son énergie demain matin, elle va faire ami ami avec le Danois qui, en fait, avait l'air de chercher à s'amuser. Il devait s'ennuyer lui
aussi ! Bonne journée !



ADAMANTE 10/06/2010 11:39



Bonjour Lénaïg, j'avoue que je me suis amusée à poser des problèmes à mamie, mais si elle découvre sa kundalini c'est un bienfait, il faut de la pratique pour y arriver. Merci de ta visite,
excellente journée.



Jackie 09/06/2010 23:38



Pauvre Mamie Louise, un danois, c'est salement impressionnant ! mais meilleure pâte que des commères ! Extra ton texte, belle fin de soirée Adamante.



ADAMANTE 09/06/2010 23:43



Elle a du cran ! Je crois aussi préférer avoir à faire à un Danois qu'à une commère ! Bonne nuit !



Arlette Philbois 09/06/2010 13:35



Bonjour


Je vais de blog en blog voir le défi de ce thème imposé, et je suis surprise de voir combien chacun est riche d'originalité... bravo


Bonne journée Arlette



ADAMANTE 09/06/2010 19:39



Un panorama riche en effet. Bonne soirée Arlette. Adamante



Jakline 09/06/2010 09:21



Une exploitation maximale de la consigne, une histoire jubilatoire au possible.



ADAMANTE 09/06/2010 19:37



J'avoue m'être bien amusée. Bonne soirée, Jackline.



Parisianne 09/06/2010 08:03



Pauvre mamie Louise, rien ne lui aura été épargné ! Bien sympathique en tout cas !


Bonne journée


Amitiés


Anne



ADAMANTE 09/06/2010 19:35



Merci Anne,  mamie Louise à de la ressource. Amitiés



Hélène, le-calame-et-la-plume. 09/06/2010 00:09



Merci Adamante. Je t'envoie le lien demain.


Amitiés



ADAMANTE 09/06/2010 00:18



D'accord, à demain.


Dis moi, tes jeux d'écriture ont lieu toutes les semaines ou tous les quinze jours ? Amitiés



MaxLouis 08/06/2010 23:47



Bon jour Adamante,


Ton texte est comme un prologue. On aimerait connaître la suite de l'aventure de cette mamie


En tout cas, j'aime beaucoup. Merci à toi.


 


Max-Louis



ADAMANTE 09/06/2010 00:00



Merci Max-Louis, j'envisageais de lui donner une suite et pourquoi pas en suivant le même shéma, celui des mots imposés, ce sera de l'aventure improvisée. Cette idée  me plait bien. Bonne
soirée.



Pascale la Tricotineuse 08/06/2010 22:51



encore une belle atmosphère , glauque à souhait pour échapper à la légende du voisinage, entre les deux laquelle est pire ??? je m'interroge , mais le jeu est hautement relevé et épicé!!! je
crois que je préfère rester sous ma couette et mettre les boules quiès pour ne pas entendre les commères !! hihi


bizzzoux Adamante



ADAMANTE 08/06/2010 23:55



Je suis bien d'accord avec toi, il n'y a rien de pire que les commères ! Fais de beaux rêves sous ta couette bien rangée dans sa housse. Bisous



Hélène, le-calame-et-la-plume. 08/06/2010 21:04



Oh, Adamante, tu l'as fait?


Superbe et novateur! Il faut vite que je te mette en lien chez moi!


Désolée, ton défi me plaisait énormément, mais pas mal de soucis en ce moment. Accepterais-tu une participation tardive?


Amitiés,



ADAMANTE 08/06/2010 23:48



Oui, je l'ai fait avec beaucoup de plasir.  En ce qui concerne le défi si tu as envie il ne faut pas hésiter bien au contraire. Amitiés.



india 08/06/2010 19:48



Je n'ose imaginer "une partition de musique contemporaine pour violons malades"...whaao...ça doit être mortel ! mdr !


On se laisse emporter dans l'histoire sans même plus voir les mots à placer, ça coule de source et c'est très plaisant à lire. A vivre un peu moins,pauvre Mamie...



ADAMANTE 18/08/2010 19:23



Je prends le temps de regarder mon administration et je constate que des réponses à des commentaires ont disparues. J'en suis désolée, je tenais à te remercier de ce commentaire. Amitiés
Adamante.



jill bill 08/06/2010 18:33



Bonsoir Adamante, suis venue lire ce que tu as fait de bon avec les douze d'Hélène... Une mamie déboussolée apparement par une aventure à la dure !!! J'ose espérer que l'aube d'après lui a
redonné confiance en l'humanité et en l'animal... Bravo Adamante, tu as un amour de plume, chapeau !! Bizou douce nuit à plus signé JB



ADAMANTE 08/06/2010 19:06



Ma foi je me demande si je n'arrivais pas en retard pour ce jeu, s'il fallait prévenir de la mise en ligne... En tout cas j'ai bien aimé cet exercice. Bisous Jill



Quichottine 08/06/2010 17:38



Pas facile de mettre toujours les mots en ordre quand on relève un défi.


J'admire... parce que si tu n'avais rien dit, l'histoire se lit comme s'il n'y avait pas de consigne et c'est super !


 


Bravo, donc, Adamante. Merci pour tout.



ADAMANTE 08/06/2010 19:03



C'est ça qui me plait, affronter une difficulté et tracer son chemin à l'aventure en essayant que ce soit cohérent, c'est un excellent exercice. Merci de ton appréciation, elle m'est précieuse.



Snow 08/06/2010 14:20



Raconteuse va! surtout avec l'image de la mamie en talons aiguilles, que d'aventures! Merci des grands sourires.  Bises Madame!



ADAMANTE 08/06/2010 14:22



Je n'ai jamais eu l'âge des talons aiguilles, je roule à plat ou presque depuis toujours, je déteste les godasses de femmes, c'est mortel pour les pieds (pour les miens!) Mais la mamie Louise elle roule vite avec.



Malika 08/06/2010 14:10



Génial. Bon mardi.



ADAMANTE 08/06/2010 14:11



Je me suis amusée un peu. Bonne journée



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...