4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 00:54

    Jeudi en poésie chez Les Croqueurs de mots 

    Jill à la barre

 

 

 

"Preque oubliée,  la poésie ossianique, recueillie au XVIIIè siècle par James Mac Pherson dans les Hautes terres d'Ecosse, a profondément marqué la littérature européenne du début de l'époque moderne.

Ossian était le livre de chevet de Chateaubriand et de Napoléon qui ne s'en séparait jamais, même au combat.

Les bardes s’assemblaient tous les ans dans le palais du chef auquel ils étaient attachés.

Ils récitaient leurs poèmes ; le chef nommait ceux qu’il jugeait dignes d’être conservés, et on les apprenait avec soin aux enfants pour les transmettre à la postérité.

Ce fut une de ces fêtes solennelles qui fournit à Ossian le sujet de ce poème. Il est entièrement lyrique, et le rythme en est très varié dans l’original gaélique."


Cette œuvre est une pure merveille.

 

Rose-jardin-photoadamante0011.jpg

 

Les chants de Selma

 

Blanche étoile, chaste regard de la nuit, diamant lumineux au front d’azur du crépuscule, que vois-tu dans la plaine ? Les bruits du jour ont cessé ; les vents se taisent ; l’écho du torrent semble s’évanouir ; les vagues, aplanies, rampent au pied des rochers ; les moucherons, voltigeant parmi les parfums du soir, remplissent de bourdonnements le silence des airs. Étoile brillante, que vois-tu dans la plaine ? Mais déjà ta douce lueur descend peu à peu sur les bords de l’horizon. Les flots de la mer s’entrouvrent pour te recevoir, et baigner, ô fille du ciel, ta chevelure argentée !


Adieu, étoile silencieuse ; que le feu de mon génie s’allume à ta place.

Je sens qu’il se ranime sous les glaces de mon âge ; je revois, à sa clarté, les ombres de mes amis rassemblés sur la colline de Lora ; j’y vois Fingal au milieu de ses héros.

Je revois les bardes mes rivaux, le vénérable Ullin, le majestueux Ryno, Alpin à la voix mélodieuse, la tendre et plaintive Minona !


Ô mes amis ! que vous êtes changés, depuis ces jours où, dans les fêtes de Selma, nous disputions le prix du chant, semblables aux zéphyrs du printemps, qui se jouent sur la colline, et du bout de leurs ailes, avec un doux murmure, caressent mollement l’herbe naissante !


Ce fut dans une de ces fêtes qu’on vit la tendre Minona s’avancer pleine de charmes. Ses yeux baissés s’humectèrent de pleurs au souvenir du passé, et quand elle éleva sa voix mélodieuse, les héros attendris se penchèrent pour l’écouter. Elle chanta les tristes amours de Salgar, qui gît aujourd’hui sous la terre, et de l’infortunée Colma, qui dort auprès de lui son dernier sommeil. Salgar lui avait promis de revenir avant la fin du jour ; mais la nuit descend autour d’elle : elle se voit seule sur la colline déserte, abandonnée. Écoutons sa plainte, ô mes amis.


Colma

 

Il est nuit ; je suis seule sur cette colline, et les nuées d’orage s’amoncellent. J’entends gronder les vents dans les flancs de la montagne ; le torrent, gonflé par la pluie, rugit le long du rocher. Je ne vois point d’asile qui puisse m’offrir un abri. Hélas ! je suis seule et délaissée !

Lève-toi, lune, flambeau des nuits, sors du sein des montagnes ! Blanches étoiles, parsemez le voie des cieux ! Quelque lumière bienfaisante ne me guidera-t-elle point vers les lieux où est mon bien-aimé ? Peut-être se repose-t-il, en quelque lieu solitaire, des fatigues de la chasse, son arc détendu à ses côtés, et ses chiens haletant autour de lui ?…

Hélas ! faudra-t-il donc que je passe la nuit, abandonnée sur cette colline ! Le bruit des torrents et des vents redouble encore, et je ne puis entendre la voix de mon bien-aimé !


 

Extrait des « chants de Selma » Poèmes Ossianiques

Livre Saga des Hautes terres

Edition libres Hallier

Partager cet article

commentaires

Tricôtine 05/11/2010 22:04



bonsoir M'dame enfin un peu de temps pour déguster ce texte qui m'inprègne de toutes sortes de sentiments parfois graves et parfois légers, puis des sensations de douceur puis d'humidité
automnale.... étrange  résultat  j'ai apprécié !!!bizzzous  Adamante merci pour la belle rose , les miennes refleurissent sous la bruine !!!



ADAMANTE 06/11/2010 15:07



J'aime beaucoup le lyrisme de ces poèmes, c'est vrai qu'ils recèlent une grande magie. Belle journée Tricôtine. Bisous



Angeljanvier 04/11/2010 21:51



Je ne connaissais pas ces chants sublimes, à chaque mot, un souffle, une vibration, une richesse...


Bonne soirée à toi



ADAMANTE 04/11/2010 22:38



Oui, il y a un grand souffle dans ces textes, j'aimerais les monter au théâtre. Belle nuit.



juliette 04/11/2010 18:13



Merci de me faire connaître ces chants, qu'une rose pâle illustre parfaitement



cigalette 04/11/2010 16:10



c'est superbe, magnifique, merci et bon après midi



ABC 04/11/2010 14:57



Je suis sous le charme !



Snow 04/11/2010 14:48



Malgré toutes les suspicions autour de ces poèmes, une petite merveille à relire souvent. Il avait l'art du descriptif et ce contact avec les éléments tout au long. On sent la vie dans ces
écrits. Merci du rappel.. Bises



Quichottine 04/11/2010 12:01



Tu as raison, ce sont des mots magiques à redécouvrir.



rouergat 04/11/2010 09:40



Bonjour Adamante


Joli texte que je ne connaissais pas, mais je me laisse bercé par sa lecture


Amicalement  



Nounedeb 04/11/2010 09:00



Salut Adamante. Je connaissais Ossian de nom, mais n'avais jamais eu l'occasion d'en lire une ligne. C'est fait grâce à toi. Bonne journée.  :}



jill-bill.over-blog.com 04/11/2010 08:03



Bonjour Adamante, un mot un seul MERCI     Bises de jill 



Eglantine 04/11/2010 01:30



après avoir découvert et lu cette merveille je vais aller essayer de dormir et faire comme tes petits chats essayer
d'attraper la lune


bonne nuit amie ton texte va me bercer



ADAMANTE 04/11/2010 01:38



Fais de beaux rêves tissés de lune. Belle nuit.



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...