2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 11:49

 

 

 

reve-.jpg

 

 

Mon été se confond

aux saisons de l’année passée

Le soleil, emprisonné, m’étouffe

Partout les murs de la ville

Alourdie de nostalgie

je vieillis loin de mes racines

La vigne là-bas s’ennuie-t-elle de moi

comme je languis d’elle ? 

 

©Adamante

 

 

 

 


Partager cet article

commentaires

valdy 18/10/2012 22:21

Assurément, elle se languit de toi. Tu devais savoir la regarder toi ....

ADAMANTE 18/10/2012 22:51



Je l'ai retrouvée depuis et elle m'attendait, elle vit en moi, très fort.



Roger 05/07/2012 08:26

Un joli petit coin ou il doit faire bon musarder le soi, en contact avec nos racines qui vibre dans le noir. Je te souhaite une douce détente Adamante.
Amitiés
Roger

ADAMANTE 07/07/2012 23:46



Une des parties de mon âme Roger. Merci de tes visites. Amicalement



Cosima 03/07/2012 09:34

Beaucoup de nostalgie dans ce beau poème. "Là-bas"... Peut être y revenir un peu (?). Cosima

ADAMANTE 07/07/2012 23:40



Les chemins sont curieux parfois qui vous éloignent trop longtemps d'un lieu rêvé et vous mettent face à votre impuissance. Amitiés Cosima



Oh ! My Loop ! 03/07/2012 06:37

Je pense à une vigne

De rameau en sarment,

De feuilles en grappes,

Tous les jours,

De six à cep...



" La voilà, la jolie vigne,

Vigni, vignons le vin,

La voilà la jolie vigne au vin,

La voilà la jolie vigne... "


Maman chantait ça quand j'étais petite.



C'est le temps que tu as consacré à ta vigne,

En gestes ou en pensées,

Qui fait cette vigne-là si importante...


Loop

ADAMANTE 07/07/2012 23:39



Je la fredonnais cet après midi, de six à cep en effet, avec quelques gentils galants compaignons du raisin...



Hélène Carle 02/07/2012 20:26

Vieillir loin de ses racines... c'est peut-être s'approcher de ses ailes?...

Très beau texte, émouvant.

Hélène*

suzâme 02/07/2012 20:12

Bientôt les retrouvailles. Le soleil attend de la ville, lui aussi attend de te suivre. Il ne sera pas incognito dans tes bagages, il sera rayonnant dans ton regard. Je t'embrasse. Suzâme

Anne 02/07/2012 19:40

Je sais, je sens cette vigne qui t'attend. Etrangement, ce soir, j'entends les embruns, comme un souffle...

ABC 02/07/2012 16:30

Alors, c'est sûr, elle t'attend, et peaufine ses grappes, pour le jour du partage !

antoine 02/07/2012 15:51

"Les racines, c'est un peu comme si on replongeait en apnée dans la mémoire. Le souffle est alors obligatoire sinon les larmes remontent à la surface." (André Bucher)
Ton texte rend parfaitement la nostalgique langueur que peut également engendrer cette explosion de liberté de la Nature confrontée à nos souvenirs, rêves, envies, ... racines !
Amitié Adamante

ABC 02/07/2012 15:19

La vigne ne dit pas, mais elle souffre aussi entre soleil et pluie, parfois un coup d'orage, la fait pleurer de rage, son fruit sera pourri, et le verre de l'amitié ne sera pas pour cette année !!!

ADAMANTE 02/07/2012 15:47



Celle-ci est protégée de la pluie par la véranda qui longe une partie de la maison, elle n'est jamais malade, elle ne fait pas de vin mais un raisin de table excellent. Amitié Annick.



Fab 02/07/2012 14:56

Cette belle maison, avec tant de fleurissement et de végétal, c'est sûr, est un appel à fuir la ville pour le calme propice à l'écriture de la campagne. bel été Adamante ! Fabrice

ADAMANTE 02/07/2012 15:44



Merci Fabrice, actuellement la friche, mais l'herbe folle, quand on arrive c'est déjà un cadeau de bienvenue. Bonne vacances.



Carole 02/07/2012 14:05

Oui, je le crois, nos racines appellent, se languissent de nous, parcourent de longs chemins souterrains pour nous retrouver - et finissent par nous rattraper.

ADAMANTE 02/07/2012 14:42



C'est un lien très fort, des impressions de nature, un rayon de soleil dans le souvenir, et parfois un vide immense en soi comme si une partie du cœur battait trop loin de nous... Amitié Carole.



Quichottine 02/07/2012 14:05

Sûrement, mais elle sait que tu ne manqueras pas de revenir.

Là-bas, elle t'attend.

Douce journée, Adamante. La ville a aussi ses attraits.

Je t'embrasse.

ADAMANTE 02/07/2012 14:40



Tu as raison, mais la campagne permet de s'extraire de beaucoup de choses, du moins en ce qui me concerne. Amitié Quichottine.



jill bill 02/07/2012 13:56

Ah chère Adamante, c'est un joli coin que celui du cliché... Oui elle s'ennuie de toi tout comme tu te languis d'elle... alors déploie tes ailes..... jill

ADAMANTE 02/07/2012 14:39



J'ai très envie de voler ! merci Jill, à bientôt.



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...