23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 15:18
*
*    *
*

chirico4.jpg

Chirico "Tristesse et mélancolie d'une rue"

 

La perspective avale  les arches
rompt l’immobilité
la ligne de fuite 
rapide
pressée comme un voleur
va  noyer sa blancheur
dans l’horizon tronqué
d’un ciel interrompu
par l’ombre
menaçante
d’une bâtisse 
sans visage
et celle d’un homme
qui bloque la ruelle
Une petite fille court
roule son cerceau
poursuit-elle le chemin 
de l’enfance ?
celui de la femme en sursit
que tout condamne déjà
à être limitée dans l’espace
près d’une roulotte foraine
pourtant symbole de liberté 
mais marginale et inquiétante
la liberté des gens du voyage
enviée et rejetée
L’enfant est seule
et sa solitude
s’inscrit
dans chaque tour
de son cerceau
sur le vide apparent
de ce décor
où elle n’est elle-même
qu’une ombre dans la lumière.
Ici 
tout se dit 
dans l’insondable silence
de nos profondeurs
abyssales
qui nous ramènent
à notre nudité
première.
.
©Adamante

 

 

 

Partager cet article

commentaires

valdy 03/02/2013 14:22

Oh la belle analyse poétique d'un dessin bien mystérieux !... Ah, les lignes de fuite et la perspective ...Que de cadeaux -et de pistes à suivre- chez toi ;-)

Blanche 03/02/2013 10:39

Bonjour Adamante, j'aime beaucoup ton analyse du décor oppressant de ce tableau, mais, pour moi, la petite fille ne fait pas attention aux ombres menaçantes, elle est dans l'instant présent de son
cerceau lumineux et pour elle,la ruelle ensoleillée lui laissera un passage vers le bleu du ciel ! bon dimanche !
Blanche

emma 27/01/2013 10:20

tu as bien saisi l'atmosphère de cette inquiétante ville déserte, où même les rares humains ne sont que des ombres, une petite, légère, une grande, peut être menaçante - il y a un peu de l'ambiance
de Delvaux pour le décor, mais les siens sont peuplés, non pas d'ombres, mais de personnages hiératiques tout aussi charnellement absents
Merci, Adamante

erato:0059: 24/01/2013 18:50

Tes mots peignent le tableau avec un certain réalisme. Mais je ne pense pas qu'un enfant soit soit seul , il est ouvert à chaque moment de la vie . Le vide du décor donne de l'importance à la vie
de l'enfant qui est l'avenir.
Douce soirée Adamante

Antoine 24/01/2013 12:16

Perspective ... à l'image d'un puits sans fond qui se dérobe à la recherche de la vérité.
Un très beau tableau parfaitement porté par des mots qui ne le sont pas moins ... à moins que ce ne soit l'inverse ?

christiananda 24/01/2013 12:06

Il m'a toujours inspiré tristesse ce tableau. Difficile......

Gérard Méry 23/01/2013 22:51

Joli tableau on dirait un Hopper

ABC 23/01/2013 21:49

Retour aux sources, l'enfance portée par l'insouciance, loin d'un monde qui rugit et broie...

Quichottine 23/01/2013 20:44

Le tableau me plaît beaucoup et me plaît la façon dont tu l'as animé.


Passe une douce soirée. Amitiés.

Anne 23/01/2013 20:17

Tu sais, la perspective n'arrivera jamais à engloutir ce regard de l'enfant que l'on reçoit, fût-il enfoui

adamante 23/01/2013 20:46



Je le sais, cela palpite au fond, comme un espoir.



Anne 23/01/2013 19:13

J'ai mis le petit Esprit sous la protection des arbres durant mon absence. Je sais qu'ils dialoguent. Il est un langage bien plus profond que la rectitude de l'être humain, qui donne à l'enfant de
renaître. Avec mon amitié

ADAMANTE 23/01/2013 19:33



Je le sais respirer l'infini de la félicité. Je l'entends cette voix qui vient des profondeurs, cette voix qui ronronne ses mots de silence jusqu'à me convaincre de n'avoir aucun regret, de
pénétrer un monde où l'être parle à l'être, sans la barrière des conventions, celle des idées toutes faites. Je l'entends, car l'enfant, l'être aimé un jour, imprime durablement l'écho de son
passage, comme la main, celui du premier homme au fond de sa caverne. 


http://www.adamante-images-et-reves.com/article-la-liberte-45534849.html



jill bill 23/01/2013 19:09

Il y a des rues plus animées certes mais celle-ci tu nous l'a bien animée m'dame !!! Merci...

ADAMANTE 23/01/2013 19:36



Aujourd'hui j'ai vu plein d'autres choses encore, les rues ne sont jamais les mêmes, elles portent la vie, évoquent des histoires qui passent, les traversent et se diluent un peu plus loin, dans
une autre rue, invisible. Amitié Jill



Anne 23/01/2013 18:22

Chut(e) de mes mots ! J'entends, j'entends au-delà des tiens

ADAMANTE 23/01/2013 18:32



Merci de ton écoute qui saisit, je le sais, bien au-delà. Amitié



flipperine 23/01/2013 17:47

pas évident la vie pour les gens du voyage surtout pour les enfants tjs changer d'école ne pas pouvoir se faire d'amis

fmarmotte5 23/01/2013 17:37

Comme dans "Cent ans de solitude" ou dans un roman de Borgès

ADAMANTE 23/01/2013 18:31



Le rapprochement est intéressant, l'ambiance est forte en effet.



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...