20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 10:35

Défi 47

Lenaïg

LES CROQUEURS DE MOTS 


 

Fenêtre sur nuit - acrylique/canson adamante

 

Pour ce céfi, j'ai repris un texte que j'avais publié aux tout début de ce blog, texte  resté quelque peu ignoré, mais qui correspond bien au thème, alors...


Les yeux des immeubles
La nuit
Lumières mortes qui ne pénètrent rien
Témoins vacillants de l'enfermement des hommes
Derrière les murs illusoires de leur sécurité

L'attirance absurde qu'ils témoignent à la nuit les effraie
Vêtus des chaînes de la peur
Ils prient :

« Petites lumières artificielles de nos demeures »
« Veillez sur nous »
« Dans nos espaces retirés »
« Permettez-nous de voir »
« Du mur au mur »
« Ce que l'on connaît »
« En toute quiétude »
« Et protégez-nous du nouveau ! »



Petites lumières qui criblez la nuit de vos ridicules pointes orangées
Vous n'êtes que mensonges

Écoutez ma voix qui est celle du vent :

Que la lumière
Dans l'ombre de ma cécité
Me préserve de vos lampes
Et fasse reculer les murs de ma demeure
Jusqu'aux confins de l'univers

Que les courants de la vie
Balaient mes envies d'attaches
Que jamais le sang de la sécurité
N'alimente mon coeur

Mais que toujours
Mes pas
Au départ hésitants puis de plus en plus affirmés
Me rapprochent de sa demeure.   
                                                                                   ©Adamante






commentaires

Q


J'aime quand tu prends la voix du vent et que tu trouves d'autres chemins que ceux que l'on te propose et qui ont été plus de cent fois parcourus.


 


N'aie jamais peur de la nuit, Adamante.



Répondre
A


Mon père me disait n'aie pas peur des morts, méfie toi plutôt des vivants, c'est d'eux que vient le danger. La nuit nous masque... je devrais dire : nous masquait car il existe maintenant des
lunettes qui permettent de voir comme en plein jour. Bon, il nous reste encore le rêve qui est du domaine du secret de la nuit. 



T


J'aimais bien les lumières des immeubles qui faisaient des petits carrés bien alignés sur les rues .. quand j'étais parisienne !!! par contre j'aime la nuit bien profonde ici , je n'en ai pas
peur une seconde , amusant de trouver ses repères ainsi, et juger de sa mémoire interne ... sauf si on a laissé une brouette dans le chemin qui n'était pas là la veille !!! merci Adamante pour ces deux aspects de nuits.. je les aime tout autant !!  gros bizzzoux d'une nuit réparatrice après une
nuit blanchie à la Lune



Répondre
A


Les lumières de la ville sont magnifique lorsque l'on arrive en avion, c'est magique vu d'en haut.


Moi aussi je voyage dans le noir s'il m'arrive de me lever la nuit, et comme je n'ai pas de brouette ! 


Gros bisous Tricôtine, bon dimanche.



L


Bonsoir, j'aime beaucoup ce poème. Les lumières qui rassurent et les fenêtres closes ne sont pas pour moi. J'aime la nuit pour l'obscurité, les ombres et le mystère. La nuit, tout me semble
possible... Bonne soirée. Mireille



Répondre
A


Et puis la nuit, la qualité des énergies quand tout sommeille, c'est formidable. Belle soirée Mireille et à bientôt.



C


Très beau texte, magnifique, merci bonne soirée



Répondre
A


Bonsoir Cigalette, bon dimanche.



C


Peu importe ce que demande la prière, l'essentiel n'est-il pas d'être un orant ?



Répondre
A


Si la prière n'est pas qu'une suite de demandes mais une recherche de contact alors oui, sans restriction.



S


Fenêtres sur lesquelles les rideaux se tirent pour ne pas voir ce qui s'étire inlassablement et surtout ne pas y participer. Mais.. notre petite lumière nous tire et nous tire dehors, bientôt,
plus personne ne pourra résister à ouvrir le rideau de sa petite fenêtre si terrifiante.. en soi. Très beau billet M'Dame.  Belle et douce soirée..



Répondre
A


Puisses-tu avoir raison, certains faits pourtant pourraient nous faire penser tout le contraire. Nous verrons. Bises M'dame.



L


Il aurait été dommage de laisser ce poème dans une semi-obscurité. La voix se fait donc entendre aujourd'hui et le vent souffle, ouvrant grand toutes les fenêtres. Bonne soirée. Anne



Répondre
A


Oui, Anne, j'aime l'idée d'ouvrir grand les fenêtres sur le mystère de chaque instant, fut ce la nuit et peut être plus encore. Amitiés



B


Je referme les volets de la nuit sur l'angoisse de son ombre



Répondre
A


La nuit abrite tant de lumières, personnellement je préfère laisser ses volets ouverts.  



P


Ici, il nous arrive fréquemment de dormir en oubliant de fermer une porte ou un volet. Les volets c'est pour pouvoir dormir dans le noir.


Je crois que cela tient de famille. J'ai souvent entendu mon père dire à ma mère ; un matin tu te retrouveras avec Clair de Lune dans le lit ! Cela c'était quand il arrivait très tôt et
rentrait par la fenêtre !


Mais on peut philosopher sur ton texte et faire le parallèle entre le noir et la mort. Tu dis bien les pas hésitants du début mais ils ne sont pas toujours plus affirmés à la
fin.



Répondre
A


Les textes peuvent induire beaucoup d'interprétations, là Je pense que tu vois juste.



L


J'arrive, Adamante. Ton tableau me plaît énormément, il correspond à l'illustration dont j'aurais rêvé (mais ... je l'ai, nous l'avons, grâce à toi !). Ta Prière artificielle est au premier
abord surprenante mais peut nous faire beaucoup voyager, si nous nous laissons emporter. Je pense bien comprendre le cheminement de ton texte, au mysticisme croissant, je saisis la notion de
mensonge dans ta vision des choses, même si je les affectionne, ces petites lumières dans la nuit, qui disent malgré tout "on est là, on est en vie, comme vous". C'est non seulement mystique mais
aussi philosophique dans l'idée de la quête de la vérité et de l'essence au-delà des mensonges, ou des mirages de la réalité. Belle soirée et bises à toi.



Répondre
A


Bonsoir Lénaïg, j'arrive bien tard pour répondre à mes commentaires... Je pense que tu as bien saisi mes pensées avec ce texte : l'illusion de la sécurité. Amitiés



J


Des lumières pour ne pas affronter les ténèbres source d'angoisse pour les hommes au même titre que la mort... C'est bien beau Adamante.  Bizzzzzzzz de Jee Bee qui s'est levée pour toi...




Répondre
A


Quand même !  Il y a un parallèle entre les deux, la nuit est zone que le regard ne peut révéler. Bises



J


J'aime beaucoup le tout ....


Salut à toi et bonne journée Adamante



Répondre
A


Merci Jean Pierre, à bientôt te lire.



A


j'alimente ton cœur en fantaisie, mes nuits sourient grâce aux yeux malicieux des souris


Je réfléchirai à  cette version sérieuse des hommes se barricadant derrière leurs volets, s'offrant une fausse sécurité d'autruche, elle prête à réfléchir sur nos réflexes primaires...



Répondre
A


Voilà une belle complémentarité ! 



M
Je reviens juste du "printemps des poètes" qui se déroulait, entre autres, à Brive la Gaillarde. J'aime les mots mais malheureusement je suis trop timide pour les dire. Ce soir je n'ai pu dire le poème de Prévert, j'en ai honte.
J'ai une profonde admiration pour vos écrits et je reviendrai souvent sur votre site. A bientôt. Jacqueline
Répondre
F
bonne semaine pascale
Répondre
A

Merci, à vous aussi.


Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Archives

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...