11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 18:43

Vent.jpg

 

L’orage gronde, Grand Père,


Aujourd’hui il y avait aussi de l’orage dans ma tête. J’avais oublié qu’en plus du vent, j’étais fille de l’orage.


En revenant de cette exposition, il me semblait qu’il m’attendait, que j’allais  à un rendez-vous depuis longtemps programmé, excluant tout hasard.

Je savais, comme l’on sait sans plus d’explication, qu’il m’accueillerait dès mon arrivée au village.


Plus je roulais, plus j’avançais vers la menace du ciel. Je fonçais vers la tourmente et j’en ressentais un mystérieux plaisir.

Ce plaisir si particulier que l’on a, lorsque l’on est enfant, à partir à la découverte d’un endroit chargé d’ombres, qui nous laisse le  loisir d’inventer de superbes histoires dont on est le héros.


J’ai ainsi visité une grotte non loin de Viens, dans le Vaucluse. Avec mes cousins, nous avions utilisé des bougies pour tenter de percer les ténèbres, les ombres qu’elles projetaient nous faisaient jubiler de crainte.

Nous ressentions cette vieille terreur de l’inconnu, celle-là même qu’affectionnent tant les amateurs de légendes, d’histoires fantastiques ou de films de vampires.

L’humanité aime cette plage du temps, si particulière, qui laisse présager une fracture possible du quotidien permettant de penser «qu’il va enfin se passer quelque chose»!

 

Les premières gouttes m’ont accueillie, comme je l’avais prévu, dès ma sortie de voiture.


- «Salut toi, tu arrives à point, dans cinq minutes, j’abats ma carte : vent violent !»

- « Parfait, je rentre ! »


À peine avais-je refermé la porte qu’une mini tempête fit tourbillonner les feuilles en secouant violement les branches.

Elle balaya illico le vague sentiment d’oppression qui m’accompagnait depuis le matin.

Comme ça fait du bien d’être en harmonie avec les éléments Grand père.


Avec le tonnerre, et la pluie qui martelait le sol, j’avais l’impression d’être un géant donnant un grand coup de pied dans une fourmilière, littéralement, je tonnais.

J’entrais dans la fureur ambiante en foudroyant tout ce qui pouvait m’annihiler.

Je m’exorcisais par la voix de l’orage.


Lorsqu’enfin le calme revint, fatiguée mais libre, avec les effluves de la sauge et du romarin, je reçus le premier sourire du jour.


Je ne pouvais que le partager avec vous Grand Père.


 

©Adamante

Lettre à Grand Père dépôt SACD


commentaires

Eglantine-Lilas 13/04/2010 11:49


tu sais quoi ? quand je lis tes textes je reste souvent un moment a les relire tellement ils me plaisent et j'adore tes lettres a ton Grand pere, cette relation c'est comme si je la voyais entre
toi et lui...pour la mort désolée je ne suis pas encore au stade de la regarder en face...pourvu qu'elle me laisse encore un peu de temps....
bises amie


ADAMANTE 13/04/2010 11:54



Ce Grand père là, il n'est pas qu'à moi, il est à tous et pour la mort,  moi non plus je ne suis pas pressée. Un gros "poutou"



juliette 12/04/2010 22:05


Mystères de la terre, violences du ciel, réunies pour se recréer


ADAMANTE 12/04/2010 22:37



La terre tire son énergie des éclairs. bonne soirée



Snow 12/04/2010 17:55


Les trois!!! et en prime,beau gros soleil ici...
Les trois..
Bises


ADAMANTE 12/04/2010 19:46



Il faut en profiter ! bises



Snow 12/04/2010 17:08


J'ai le grand sourire.. nous sommes ces éléments..les laisser s'exprimer, c'est s'exprimer soi-même..
Bisouss


ADAMANTE 12/04/2010 17:44



lequel des trois ? bisous



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...