11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 22:42

Pour saluer la naissance de la communauté Doux Rêveurs de Quichottine,voici une chanson un brin nostalgique.

  RIVIERE copie

                                                                                                         Acrylique sur papier

 

Voici tes premiers cheveux blancs

Vivre sa vie

Vivre son rêve

Rêver qu'on vit

Ton chant se confond à celui de la mer

 

 

Nous passons là bien peu d'automnes


Un mouvement de va et vient

Quelques éclats d'une tempête

Avant le calme


Nous passons là bien peu d'automnes

 

La pleine lune se reflète

Dans le miroir de l'Océan

Reflet si vrai


Nous passons là bien peu d'automnes

 

Dans le miroir de l'illusion

De marée haute à marée basse

Flux et reflux


Nous passons là bien peu d'automnes

 

 

Voici tes premiers cheveux blancs

Vivre sa vie

Vivre son rêve

Rêver qu'on vit

Ton chant se confond à celui de la mer.

 

©Adamante


Partager cet article

commentaires

Crisis 16/10/2010 12:19



L'oubli se conjugue à tous les temps : au futur pour vivre le commencement, au présent pour vivre l'instant, au passé pour vivre le retour...


            Marc Augé


 


J'aime bien l'ambiance du dessin.



ADAMANTE 18/10/2010 00:13



L'oubli ultime c'est aussi s'oublier pour être en totalité. Pas facile !



ecureuilbleu 12/10/2010 22:05



Je me suis inscrite aussi dans sa nouvelle communauté. Merci pour ce beau poème : oui, il faut vivre ses rêves !



ADAMANTE 14/10/2010 00:23



Nous serons nombreux à doux rêver. Belle nuit



Tit'Anik 12/10/2010 18:28



C'est très joli, je ne connais pas la chanson, mais le texte me plait, merci


Bisous



ADAMANTE 12/10/2010 19:06



Comme beaucoup de mes textes, elle n'est pas mise en musique. Bises



pimprenelle 12/10/2010 17:37



C'est bien toi, n'est-ce pas qui a évoqué la mer en automne qui a des relents de nostalgie



ADAMANTE 12/10/2010 19:00



C'est bien moi, un instant ressenti, retranscrit, pour rêver, pour ne pas oublier, impermanent.



ABC 12/10/2010 15:51



Et la mer va et vient avec le temps, le temps ne suspend pas son vole, les cheveux blancs fleurissent, la vie va de l'avant ...



ADAMANTE 12/10/2010 16:23



S'inscrire dans le rythme avec le sentiment d'être, là, à goûter l'instant.



pimprenelle 12/10/2010 10:31



Je n'ai jamais ressenti la nostalgie face à la mer. Cette force qu'elle te donne même si elle reprend. Regarde là avec des yeux différents. Où es-tu en ce moment, toi la révoltée. Comme
quoi chacun de nous à différentes facettes, et c'est bien.



ADAMANTE 12/10/2010 15:05



Je ne suis pas plus révoltée que je ne vois la mer avec les yeux de la nostalgie, je capte l'instant à la façon du ciel qui n'est pas plus triste quand il pleut que gai quand il fait soleil, pas
plus révolté par jour de tempête que calme lorsque le vent se tait. Je suis tout cela en conscience et entre ce que je qualifierais ici "haut et bas" pour une meilleure compréhension uniquement,
je tente de trouver le point d'équilibre dans lequel je suis libre, à la fois terriblement présente à l'instant et totalement disparue en lui. Merci d'avoir provoqué cette réflexion Pimprenelle.
Belle journée. Adamante



pimprenelle 12/10/2010 10:26



Où est l'oubli ?



jill-bill.over-blog.com 12/10/2010 10:05



Oups adamante je n'avais pas lu ceci.... Tu dis vrai, nous passons et puis c'est l'oubli pour le commun des mortels, au grands hommes le Panthéon... Joli ton tableau, vision perso de notre
passage ici-bas, le cheveu gris se teint aisément de nos jours... haut les coeurs m'dame. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz



ADAMANTE 12/10/2010 19:28



Quoi qu'il arrive, dans 1000 ans je me demande bien qui saura ce qu'est le Panthéon. Je crois que l'oubli touche tout le monde à plus ou moins long terme. Bises



Parisianne 12/10/2010 08:48



Doux et mélancolique comme l'automne qui se pose sur les feuilles éphémères de la vie. Bravo


Anne



ADAMANTE 12/10/2010 19:31



Un instant lumineux et éphémère qui traverse et laisse une poussière de rêve.



cigalette 12/10/2010 07:33



c'est très beau, de bien jolies paroles, moi aussi j'attrappe mes premiers cheveux blanc, et bien comme çà pas besoin d'aller faire des mèches chez le coiffeur, celles-ci sont
naturelles et gratuites bonne journée



ADAMANTE 12/10/2010 19:33



Voilà une façon positive de voir les choses ! Belle soirée



Quichottine 12/10/2010 01:39



La mer, l'eau qui caresse doucement ou parfois plus bruyamment la plage, le sable... l'immense sablier de ce temps qui fuit.


 


Vivre et rêver sa vie au fil des ans, même après ces premiers cheveux blancs qui dans le miroir nous semblent différents, quelques fils de lune, quelques lignes argentées dans un portrait dont on
ne sait plus à qui il ressemble.


 


"Rêve ta vie et vis ton rêve"... Et si la tempête fait rage, si le vent souffle sa colère aux portes de ta nuit, ouvre-lui la fenêtre et dis-lui de t'emporter au loin,
plus loin, dans l'étoiles... juste là où ton rêve t'attend.


 


Douce nuit, Adamante.


Merci pour ce poème, pour ces mots, cette image. Je t'embrasse.



ADAMANTE 12/10/2010 19:37



Je crois que ce qui compte, c'est la petite lumière qui illumine le regard lorsqu'il reflète notre âme immortelle d'enfant.



Snow 12/10/2010 00:53



Je sens de la tristesse sur ces mots, l'automne de la vie bien chargé quelques fois.. Ton dessin acrylique est comme un haïku de sérénité, j'aime beaucoup les couleurs. Une méditation tout cet
ensemble. Merci...



ADAMANTE 12/10/2010 01:05



La mer en automne ou en hiver a des relents d'une belle nostalgie qui nous berce tandis que nos pas s'effacent sur le sable, avalés par les rouleaux incessants... Nous passons, puis c'est
l'oubli. Bises



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...