8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 17:14

 

 

La-vie-copie.jpg

 

 

Dehors le froid
la solitude
les pieds
les mains
gelés
se centrer
au-dedans
préserver
la chaleur
s’accrocher
vivre
passer la nuit
voir le matin
s’accrocher
se défendre
la rue
la jungle
le peu qui reste
il faut le préserver
coûte que coûte !
où est la place de l’espoir ?
où est la place du rêve ?
toutes ces portes fermées
ces rideaux de mauvaise conscience
qui occultent les fenêtres
tentent d’en masquer la chaleur
les uns crèvent
quand d’autres dorment
les uns rêvent
quand d’autres sombrent
Bon dieu !
Qu’est-ce donc que la vie ?

 

©Adamante

 

 


Partager cet article

commentaires

emma 10/03/2012 14:27

un long fleuve tranquille, pas toujours long, jamais tranquille

ADAMANTE 10/03/2012 23:44



Nos chemins suivent la sinusoïde, mais ils avancent.



Pierre 09/02/2012 17:56

"J'ai ce que j'ai donné" est le titre d'un receuil de correspondances édité par sa fille, je comprends dans le sens " si le grain ne meurt", donner sans attente de retour.

ADAMANTE 09/02/2012 18:46



Merci de la précision Pierre, Giono fait partie de mes auteurs favorits. Amitiés



pimprenelle 09/02/2012 17:49

Tu as complètement raison. Il faut toujours que je cherche des réponses impossibles.
Bises

pimprenelle 09/02/2012 15:47

La vie ? Juste un souffle. Aller jusqu'au bout de ses forces, des forces de ce souffle.
S'indigner, oui. Comprendre, non. Je ne peux pas comprendre pourquoi au bout de tant et tant d'années, il y a toujours et il y aura encore plus d'humains dans la rue. Nous accueillons nos chats,
nos chiens !

ADAMANTE 09/02/2012 17:27



Donner des réponses, nous aimerions mais nous en sommes incapables tant nous sommes pris dans le mouvement.



Pierre 09/02/2012 14:41

Parfois le froid, d'autres fois , la solitude, la faim, la maladie Qui ne s'est pas posé cette question devant tant d'injustice ? Que sont nos mots devant les maux d'autrui?
"J'ai ce que j'ai donné." Jean Giono.

ADAMANTE 09/02/2012 17:21



J'aime beaucoup Giono, mais cette citation implique un peu le "je récolte ce que j'ai semé", ce n'est pas toujours vrai,  c'est là la limite de la citation, elle ne peut être considérée
comme une vérité.


Ici, elle peut nous appeler à porter plus de conscience à nos actes, ce qui est un bien, mais cela s'arrête-là, car  La vérité échappe à l'esprit humain, elle est informulable. Elle est un
point d'équilibre où plus rien ne s'attire ni ne se repousse, où plus rien ne se dit mais où tout se vit.


Du moins j'imagine...


Amitiés



Gérard 09/02/2012 00:05

peu de chose pour certains

ADAMANTE 09/02/2012 17:32



et ce n'est pas parce qu'il est dit que les premiers seront les derniers que cela est acceptable !



Quichottine en pause 08/02/2012 20:28

La vie ?

Juste un passage, plus ou moins long entre deux moments d'éternité.

Il fait trop froid pour ceux qui sont dehors...

Pourtant, je te souhaite une belle soirée, Adamante.
Amitiés.

ADAMANTE 08/02/2012 23:40



Entre deux moments d'éternité, ou un instant d'éternité ? Qui sait ? les deux peuvent être justes, ou pas.


Belle nuit à toi Quichottine.



Eglantine lilas 08/02/2012 14:32

....pour certains un cauchemar

ADAMANTE 08/02/2012 16:04



Oui est c'est douloureux à regarder sachant que tout pourrait être si différent. Amitiés Eglantine.



jill-bill 08/02/2012 11:49

Bonjour Adamante... Qu'est-ce donc la vie dans nos sociétés, le marche ou crève où le chacun pour soi fait loi... Ce sont encore les petites gens qui vont aider un plus pauvre et ça depuis tjs !
Merci... Jill

ADAMANTE 08/02/2012 16:03



Tu as raison, plus "on" amasse moins "on" donne, à moins que cela ne rapporte ou exonère, c'est si différent quand on a peu,  on n'a rien à perdre, on reçoit un peu de chaleur de celui que
l'on aide et c'est énorme. Amitié Jill



Monelle 08/02/2012 10:38

Je partage ton cri de désespoir pour ceux qui n'ont pas de toit, pas d'avenir...
Bonne journée - bisous
Monelle

ADAMANTE 08/02/2012 15:59



Il n'y a rien de plus terrible que le sentiment d'impuissance face à l'inertie des systèmes, la montagne est immense, une fourmi ne peut la déplacer, mais la fourmilière le peut.


Amitiés Monelle.



Dan 08/02/2012 08:07

L'homme étudie la vie, la dissèque, la décortique,l'analyse, la décrypte... mais il en a oublié l'essentiel. Bises dan

ADAMANTE 08/02/2012 15:58



C'est le poème de Prévert sur la musique et les musiciens : (...) "et ils parlaient, parlaient, parlaient, on n'entendait plus la musique..." Belle journée Dan



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...