4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 12:29

Pour la petite fabrique d'écriture

 


solitude.jpg

 

Et si c’était la dernière fois ?

 


J’avais préparé quelques cigarettes

Je l’avais déjà vu ramasser des mégots

ils sont si longs les jours

en maison de retraite

et l’argent si absent

fumer y est un luxe

mais quoi

je n’allais pas lui faire la morale

fumer tue

mais mourir à petit feu

dans la monotonie de l’enfermement

privée de la vie qui fut sienne

n’est-ce pas plus terrible encore ?

J’ai traversé la grande salle

échangé quelques sourires.

Je ressens toujours un malaise

à les voir ainsi alignées

ce sont essentiellement des femmes

ici le féminin l’emporte

au diable les règles de grammaire

j’accorde avec le plus grand nombre

Entre ces murs

le temps s’égrène au rythme de la télé

parfois un menton tombe sur la poitrine

les yeux s’abandonnent

ou le regard est vague

perdu dans quelque recoin de mémoire…

Mais elle n’était pas a sa place habituelle

J’avais fait sa connaissance

lors d’une visite, voici deux ans

Elle était la seule, dans le couloir

assise dans son fauteuil roulant

près de la baie vitrée

à faire des mots croisés

« Pour entretenir la tête » comme elle disait

Elle m’avait demandé une cigarette

Je ne fume pas

Mais les fois suivantes

J’essayais d’y penser

Nous parlions un moment

C’était toujours un plaisir

Je l’aimais bien Solitude

Elle était originaire des îles

un jour elle m’avait raconté

une expédition sur la plage

un souvenir de Ti punch

les rires, la mer, sa jeunesse

le temps de son bonheur

Mais la vie change

le temps passe

et elle s’était retrouvée là

comme beaucoup

à le tuer

à coup de mots croisés

et de quelques cigarettes

heureuse encore d’avoir un toit

« on ne peut pas tout avoir, n’est-ce pas ! »

me disait-elle avec un sourire.

Je croisais une aide-soignante

« je n’ai pas vu Solitude, savez-vous… »

son visage, ses yeux qui brillent soudain…

je n’avais plus à redouter sa réponse

Et si c’était la dernière fois ?

je resterais plus longtemps

à échanger des petits riens

pour le plaisir

rien que pour le plaisir.

 

©Adamante

 

 

Solitude nous a quittés fin septembre.

 

 

 

 


Partager cet article

commentaires

Pierre 08/10/2011 12:17


Tu fais remonter là de vieux et bons souvenirs de mes 35 ans de travail auprès des personnes agées : "Elle se nommait Anaïs et fumait aussi une cigarette donnée par un "soignant" le jour du 14
juillet elle voulait allé voir le défilé depuis le balcon et sans prévenir le poing dressé elle chantait " l'Internationale" à tue-tête : un régal cette femme de 94 ans institutrice, son fils
homosexuel venait la voir avec son ami, quand il est mort du sida cet ami venait voir Anaïs encore puis c'est lui qui est venu pour le décès quand elle est partie à son tour. Par Amour ...pour le
plaisir. Merci Adamante pour ton texte.


m'annette 07/10/2011 09:20


je viens de lire ce texte à la petite fabrique, il m'a bouleversée...


Catheau 06/10/2011 22:24


Dans l'obscurité des jours, l'étincelle d'une cigarette offerte.


pimprenelle 06/10/2011 18:35


Il y a tout à donner. Mais j'ai appris de tout ce "qu'ils" nous donnent aussi.
Simplement un baiser, une caresse sur le bras ou la joue, le souffle du dehors. Rendre un peu de bonheur.


valdy 06/10/2011 11:08


Emotion partagée,
Valdy


Gérard 05/10/2011 10:51


Malheureusement des milliers de cas ressemblent à la triste situation que tu décris si bien..


Pénéloop 04/10/2011 23:50


Le féminin l'emporte !

Tu sais, j'ai connu à Carcassonne
le Groupe des Conteuses.

Le groupe était mixte,
mais ces personnes avaient décidé que
tant qu'il y aurait ici plus de femmes que d'hommes,

on dirait : Les Conteuses !

Bonne nuit !

Loop


Quichottine 04/10/2011 23:39


Hors sujet :

Nous recommençons à travailler...

Tu pourrais me donner ton avis ?

http://les-anthologies-ephemeres.over-blog.com/article-mijoty-et-la-boite-a-reves-martine-du-jdv-85859133.html

Je t'embrasse. Passe une belle journée à venir.


antoine 04/10/2011 22:54


La difficile vérité de la vie après la Vie dépeinte et peinte avec tact, sensibilité et beaucoup de talent.
L'inéluctable plane et tisse sa toile … mais l'élégance et la dignité sont présentes et font face. Les sourires et la sérénité restent présents tentant de repousser et de faire oublier une fatalité
devenue bien souvent évidence.
Rien à ajouter ... sinon une dernière pensée pour Solitude
Amitiés Adamante


Andrée 04/10/2011 22:07


Le dessin est magnifique et pudique . Quant au texte , il est extraordinaire de vérité, de sensibilité, d'émotion.J'ai vécu cette situation et j'ai retrouvé toutes mes pensées du moment.Merci
Adamante , bonne soirée


Anne 04/10/2011 21:31


Peu de mots, Ada, juste cela, ces rencontres, ces regards-là qui restent ancrés au creux de nos yeux.


Catherine et Laurent 04/10/2011 21:06


Bonsoir Adamante,

Une bien triste histoire. Effectivement, la vie dans ces "mourroirs" pour personnes âgées est très souvent mis en cause dans les médias.

Quelque soit le bord, il semble que la situation des personnes âgées soit le cadet des soucis de nos dirigeants.

Souhaitons que cela change dans les années à venir, mais j'en doute, hélas.

Bonne soirée... retraite,
Bises.


ADAMANTE 05/10/2011 16:44



La situation, avec les réductions de budget, risque bien au contraire d'empirer et pendant ce temps on nous vampirise avec de nouvelles taxes au lieu de prendre là où il faudrait prendre...



La Voisine 04/10/2011 17:48


Ho ! Je suis vraiment désolée pour Solitude .
C'est ce qui m'est venu à l'esprit ...
Et petit à petit s'insinue dans mon esprit , cette pensée : c'est peut-être mieux pour elle que cette ...
terrible et terrifiante solitude ...


Roger 04/10/2011 17:20


Ton récit me replonge deux ans en arrière pour avoir fréquenter ces lieux. L'attente dans le couloir à regarder passer les visiteurs et fumer un cigarette et une autre solitude croisée dans ce
couloir qui était déjà dans un autre espace temps mais voulait repartir avec moi. Oui même si l'établissement est beau et le personnel charmant,il reste un lieu de grande solitude.

Amitiés
Roger


ABC 04/10/2011 17:18


Solitude, et présence passagère, la maison hôtelière médicalisée, comme il se dit parfois, n'est-ce pas mieux que retraite...
Solitude, mots croisés, encore un objectif, garder le droit d'espérer...
Solitude, puis place vide et cœur serré, chaque départ laisse son empreinte...
Solitude et quelqu'un d'autre prendra sa place avant de s'évader vers son éternité...


Quichottine 04/10/2011 17:01


Elle avait un joli prénom...
Je suis sûre qu'elle a aimé vos rencontres et que tu as été le soleil de ses derniers instants.

Merci pour ce très beau texte, Adamante.
Ton tableau dit tant !

Passe une douce soirée. Amitiés.


jill bill 04/10/2011 14:19


Je fréquente ce lieu Adamante... pour y avoir mon père qui ma foi ne va pas trop mal car nous sommes là pour lui ! D'autres par contre... Ces lieux sont anti-chambre de la mort comme on dit...
merci à toi pour Solitude ! Bizzz


Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...