17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 23:54

JEUDI EN POESIE 

 

 CROQUEURS DE MOTS 

 

 

 

Guy de Maupassant, conteur, observateur, allergique à la médiocrité, à la laideur, à la pesanteur du monde était épris de liberté et en quête de l’harmonie.


Dans son livre « sur l’eau et autres récits méditerranéens » il nous donne à partager les superbes descriptions de ses contemplations ainsi que ses réflexions pessimistes sur l’humanité.

Ce livre a beaucoup marqué mon adolescence portée à la rêverie et au bonheur de la description bien faite.


Dans l’extrait que j’ai choisi, il décrit une abbaye, et cette description nous amène à nous interroger sur la vie monastique vécue entre ces murs.   Adamante

 

Paysage-copie.gif

 

« J’approche de l’abbaye et je découvre tous les vieux bâtiments dont les plus anciens datent du XIIè siècle et dont les plus récents sont habités par une famille de pâtres.

Dans la première cour on voit, aux traces des animaux, qu’un reste de vie hante encore ces lieux, puis après avoir traversé des salles croulantes pareilles à celles de toutes les ruines, on arrive dans le cloître, long et bas promenoir encore couvert, entourant un préau de ronces et de hautes herbes. Nulle part au monde je n’ai senti sur mon cœur un poids de mélancolie aussi lourd qu’en cet antique et sinistre marchoir de moines. Certes, la forme des arcades et la proportion du lieu contribuent à cette émotion à ce serrement de cœur, et attristent l’âme par l’œil, comme la ligne heureuse d’un monument gai réjouit la vue. L’homme qui a construit cette retraite devait être un désespéré pour avoir su créer cette promenade de désolation. On a envie de pleurer entre ces murs et de gémir, on a envie de souffrir, d’aviver les plaies de son cœur, d’agrandir, d’élargir jusqu’à l’infini tous les chagrins comprimés en nous.

Je grimpais par une brèche pour voir le paysage au-dehors et je compris. Rien autour de nous, rien que la mort.

Derrière l’abbaye une montagne allant au ciel, autour des ruines la châtaigneraie, et devant, une vallée, et plus loin, d’autres vallées, des pins, des pins, un océan de pins et tout à l’horizon, encore des pins sur des sommets. »


Partager cet article

commentaires

hauteclaire 19/11/2010 17:10



Une descritpion acérée comme un couteau, et une désolation plus que palpable..


Un texte difficile, bien que d'une lecture aisée..


Amitiés



ADAMANTE 20/12/2010 02:11



J'aime beaucoup les descriptions de Maupassant, ce qui peut être ennuyeux chez d'autres chez lui est passionnant. Amitiés



Tricôtine 18/11/2010 23:43



c'est puissant  comme description il nous fait ressentir la désolation des lieux... "faut-il être si mal" , j'ai parfois cette sensation dans les églises... une montée de tristesse, pourtant
on n'y célèbre pas que la mort , il y a des mariages, des baptêmes... , son océan de pins.. par contre je ne trouve
pas ça triste du tout  bizzoux Adamante, j'ai failli te râ  ter !! avant d'aller reposer le Néon !!



ADAMANTE 19/11/2010 12:48



Coucou Tricôtine,


Tu as raison, c'est puissant, c'est ce que j'aime chez lui, du grand art.


Cette sensation que l'on perçoit souvent dans les églises  tient tout entière dans la pratique du mea culpa (coupable, toujours coupable...)


Bises du jour.



jill-bill.over-blog.com 18/11/2010 20:42



Bonsoir adamante... Interpellante description des lieux... ton illustration le rend bien...Bonne soirée ada.... Bises de Jee Bee  



ADAMANTE 18/11/2010 22:51



Vie de cloître ! bises Jill.



pimprenelle 18/11/2010 16:11



Dans le tableau, j'ai vu un cloître  entouré de désolation. Je n'ai même pas trouvé les pins tellement c'est triste.


Total, tu m'as donné envie d'ouvrir un Maupassant. Je tombe pile poil sur Le Retour. Il fallait vraiment que ce soit celui-là, aujourd'hui ! Il me parle tellement.


J'aime Maupassant parce qu'il dénonce aussi l'hypocrisie.



ADAMANTE 18/11/2010 16:13



Alors j'ai réussi !



fanfan 18/11/2010 15:38



C'est une description très  mélancolique; c'était sans doute un moine qui voulait expier ses péchés qui avait fait contruire cett abbaye.


La  vie monastique doit être assez rude   ,j'imagine mêe lorsque les abbayes sont plus accueillantes .


c'est un très bon écrivain Maupassant ;


bonne soirée



ADAMANTE 19/11/2010 12:53



Il devait pratiquer aussi l'auto flagellation, j'ai vu des instruments à vous glacer le sang en visitant des cellules de moines, une pratique fort répandue à une époque pas si lointaine que ça.
Belle journée Fanfan.



Eglantine 18/11/2010 11:10



grace à toi, je reprends plaisir à la lecture


bisous



ADAMANTE 18/11/2010 19:34



Mais tu ne m'as pas attendue, heureusement !



Quichottine 18/11/2010 10:47



J'ai peu lu Maupassant, quelques livres seulement. J'ai aimé, c'est vrai. J'ignore pourquoi je n'y reviens plus guère aujourd'hui.


 


Tu as raison, ce texte est magnifique. Tu donnes envie de lire la suite de ses méditations.


 


Merci pour ce partage, Adamante.



ADAMANTE 18/11/2010 19:34



J'aime quand je donne envie de lire !



Musardises/Parisianne 18/11/2010 08:28



Magnifique prose poétique ! Merci de nous offrir cette lecture.
Bonne journée
Bises
Anne



ADAMANTE 20/12/2010 02:11



J'aime les descriptions de Maupassant, c'est du grand art chez lui.



photo.bruno.grenoble.over-blog.com 18/11/2010 06:54



Bonjour mon amie Adamante quel le jolie poésie toujours agréable à lire


Bonne journée bisous Bruno



ADAMANTE 18/11/2010 19:30



Bonsoir Bruno, je vais sans doute publier un poème sur ta goutte du jour, peut-être demain. Bises



Snow 18/11/2010 05:22



On se dit: quel bordel de  tristesse ce lieu. Quand même les pins ne ramènent pas la joie, que désolation. Ils ne devaient pas vivre vieux. Ce texte est aussi arride que cette photo froide
mais si belle.. Merci de cette belle page M'Dame   Bises



ADAMANTE 18/11/2010 19:29



J'aime beaucoup les descriptions de Maupassant. Bises



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...