2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 11:09

 

Pour le premier  jour du lien, idée de Peneloop,

le 1er octobre fut  jour peu ordinaire,

voici, ce dimanche, un texte,

écrit pour Elle

et vous.

 

  HORIZON2 copie

 

 

Partage de soleil

en mots

en découverte

en sourires

en plaisir

« je te retrouve »

« je te découvre »

« je passe un si bon moment »

Longue marche

pas offerts

à la Terre

à la Vie

qui nous mène

encore

sur notre petit chemin.

La rencontre

de la misère

squats

tout le long du canal

dans de vieux bâtiments

sous des toiles

protégées par une forêt

d’arbres à papillons

un enclos

pour se retrouver ?

pour s’isoler

de la société inhumaine?

« Le parfum de la rose

et le parfum de la merde

sont une émanation du Tao »

dit le proverbe

sous l’arche d’un pont,

ce n’était pas le parfum de la rose

un wc improvisé

la chaleur…

l’homme abandonné

cherche encore

un lieu où s’isoler

dans l’intimité

pour assouvir ses besoins vitaux

un reste de respect de soi.

L’homme est sang

il est odeur

quand tout vient à manquer

l’eau

malgré le canal

poubelle à ciel ouvert

il devient hirsute

la barrière est dressée

ne reste que le chien

fidèle

parfois le chat

dévoué

mais

aux prémisses de la nuit

plus tard

au retour

la rencontre

avec les rats

ils grouillent

ils crient

où est le rêve ?

comment dormir

pour s’y couler

sans risque

avec de tels compagnons ?

Mais pour l’instant

Le soleil illumine

Les peupliers

en sont-ils vraiment ?

qu’importe !

il ne s’agit pas d’une promenade botanique

Ces arbres

avec leurs énormes troncs

sont de vieux sages

ils dessinent

une perspective d’envol

vers un horizon

prometteur

chimère ?

besoin de se rassurer ?

l’infini existe

avec ses inconnues

pour nous extraire

des cloaques.

Sur l’autre quai

un parc

tout en douceur

nous invite à le rejoindre

tout y semble si doux

si équilibré

si reposant

c’est l’autre face du miroir

nous avons besoin

de laver notre regard

d’oublier ces enfants sales

et pourtant souriants

que nous venons de croiser

devant leur bidonville.

Un peu plus loin

un pont

nous changeons de rive

nous pénétrons

au pays des merveilles

Un tumulus

interdit aux enfants

par le gardien

qui vient de faire

une arrivée fracassante

sur son scooter

suite à un dérapage incontrôlé

m’avait fait penser : escalade

et les gosses

naturellement

escaladaient

le bonheur tient en peu de choses

bientôt

le gardien tournera le dos

il partira risquer sa vie

sur son deux roues

un peu plus loin

le parc est grand

alors la vie reprendra son cours

libérée de ces contraintes

stupides

nées de ces excès de lois

qui nous pourrissent la vie.

La jeunesse aime se hisser

qu’elle se hisse

là est notre sauvegarde

les poumons

ont besoin d’espace

pour s’emplir ou crier

comme ces taggeurs

croisés peu avant

qui enchantaient

les murs prison de la misère

avec leurs pinceaux

support gratuit

talent certain

j’en serai peut-être

si j’avais leur âge…

 

 

tag copie

 


Sous un pin

nous posons nos sacs

deux corneilles nous invectivent

c’est leur arbre

qu’importe

il fait trop chaud

nous avons beaucoup marché

elles reviendront plus tard

un léger souffle de vent

la terre sereine

tout est douceur de vivre

nous oublions

la misère

les odeurs

le poids

puis nous dansons

la danse des arbres

entre racine et envol

la fatigue s’efface

le mouvement répare

le mouvement.


 

SNCF copie

 


Nous repartons

à l’ouest

le soleil

nous mitraille

notre regard se plisse

la beauté éclatante

ne se regarde jamais

dans les yeux

elle nous enseigne l’humilité

qualité si vite oubliée du monde

l’astre rapidement se retire

en de rougeoyants clins d’œil

le canal si sali pourtant

les reflète

nous fascine

et cette beauté-là

nous enseigne

l’espoir.

 

 

à maman.. copie

 

 

©textes et photos Adamante

Partager cet article

commentaires

Roger 04/10/2011 17:31


Belle idée la JDL, l'eau avec ses canaux à été un grand liens pendant des siècles entre les villes et villages.Belle promenade au bord de l'eau à suivre le soleil.

Bonne soirée Adamande
Roger


Quichottine 04/10/2011 01:28


Une promenade qu'il fallait faire... des photos à montrer et tout ce qui émane et que l'on ne voit pas, que l'on devine dans tes mots.

Merci, Adamante.


Gérard 03/10/2011 22:25


Le canal pour tisser un lien, l'eau pour vivre, amitié et humilité ne sont pas de vains mots chez toi.


valdy 03/10/2011 20:27


Un canal comme un long couloir. Un enfermement à ciel ouvert.L'on peut peut-être rêver à la mer.La paupérisation lentement gagne du terrain frappant en premier lieu la jeunesse . Emouvantes photos
de cris de couleurs opposées à la laideur subie. Ces jeunes disent " je suis là", et tu les as vus. Je te reconnais Adamante ,
Belle soirée à toi,
Valdy


Anne 03/10/2011 20:01


Je reviens... J'ai un peu plus creuser notre itinéraire... plus de 10 km pour nos regards d'accueil, nos mots échangés, nos émerveillements, nos écoeurements, l'écoute toujours. Et je n'écris que
de la marche ! Un moment infiniment précieux ! Avec mon amitié. Anne


pimprenelle 03/10/2011 17:03


La promenade t'a réussi pour notre plus grand plaisir. Je suppose qu'elle était d'amitié ce qui la rend encore plus belle.


Monelle 03/10/2011 15:51


Une promenade où la vie, l'amour, l'amitié s'entremèlent avec bonheur !
Monelle


antoine 03/10/2011 15:19


Une balade porteuses de mots devant lesquels esprit et cœur ne peuvent ressortir indemnes…
Une balade sentimentale mêlant en de difficiles entrelacs beauté et laideur de l'âme humaine …
Une balade vérité où s'affrontent profonde désespérance et lueurs d'espérance …
Une balade humaine de notre époque …
Amitiés Adamante
Antoine


Pierre 03/10/2011 09:55


Rail, autoroute, périphérique, voie express, canal autant de limites qui sont aussi des liens, là est l'illusion de nos sociètés qui dressent des barrières et des murs entre les individus et les
groupes sociaux. Comme tu le dis l'arbre du sol au ciel pousse vers le haut , alors elle doit être belle cette dans de l'arbre.


ADAMANTE 03/10/2011 11:48



Cette danse là, quand j'en parle, je parle de qi gong, racine de terre, racine de ciel... Amitiés Pierre et à bientôt



emma 03/10/2011 09:35


une promenade en vie. Merci Adamante, de savoir aussi bien partager ta sensibilité


Dan 03/10/2011 08:00


Ai je bien reconnu le canal de l'Ourcq ? J'ai eu l'occasion de pratiquer course à pieds et vélo dans ces coins là. Je me souviens qu'à l'époque les contrastes étaient déjà aasez violents. Bises Dan


ADAMANTE 03/10/2011 11:47



C'est bien le canal de l'Ourcq, avec ses aspects antagonistes saisissants. Il n'est pas loin de chez moi et reçoit souvent ma visite. J'aime quand il y a du vent, car alors il exprime son désir
de marées (à moins que ce ne soit le mien...)



Catherine et Laurent 02/10/2011 21:55


Bonsoir Adamante,

Pour nous, ce premier jour du mois restera le jour de notre retour sur ton blog après une très longue absence. Nous te prions de nous pardonner pour ce long silence de notre part.

Bonne nuit.... pardonnée,
Bises.


ABC 02/10/2011 21:04


Quand la promenade est ouverture sur l'autre, regard sur la nature et en plus partage, l'essentiel n'est pas loin...


Pénéloop 02/10/2011 20:34


Une perspective d'envol

D'une rive à l'autre

Une marche partagée

D'un regard à l'autre

D'un silence à un éclat de rire...

( Tout va bien,
cela va sans dire... )



Pour vous deux. Loop Merci.


ADAMANTE 02/10/2011 21:38



Tu verras le 1er novembre ! Amitiés et merci de cette belle idée.



Anne 02/10/2011 19:54


J'ai marché d'un pas nonchalant comme tu me l'as appris. En moi, avant de te rejoindre, il n'y avait que cela : un grand sourire pour toi. Nous avons cheminé de regards en échos, d'échos en
regards, de souffle en respiration. Il paraît qu'il est des rencontres essentielles qui changent une vie... Il est de très rares rencontres qui sont dans la profondeur de l'échange. Allez, chut...
Anne


ADAMANTE 02/10/2011 20:01



Des regards, des échos, des souffles, des liens qui se croisent, se tricotent, avancent sans faire de bruit, sur la pointe des pieds pour être là, essentiels en effet.



Jeanne Fadosi 02/10/2011 19:47


Un double regard sur un monde qui abrite tant de détresse !


Blanche 02/10/2011 15:25


Je sais,Adamante, que je reviendrai plusieurs fois lire tes mots au fil de l'eau car cette promenade le long de ce canal à travers tes photos et tes mots, est celle de la vie.La vie où la lumière
rencontre la misère, où la beauté et la noirceur se côtoient, où le dénuement n'empêche pas la richesse de la création de tous ces jeunes taggeurs qui n'ont le droit de s'exprimer que sur les murs
de la misère.

En ce qui concerne ton message rappelant le sens du partage sur ta communauté, je comprends très bien ton but mais ce n'est pas facile d'être inspirée par une photo ou un texte.Si j'ai choisi ta
communauté pour publier mon texte "fin de semaine", c'est en raison du mot LIBERTE qui fait partie de la philosophie de ta communauté.J'espère à l'avenir avoir à nouveau le plaisir du partage.
Blanche


ADAMANTE 02/10/2011 16:05



Bonjour Blanche, merci pour ton ressenti entre lumière et misère. Je n'ai pas souvenir chez toi d'avoir lu un article qui ne soit pas partage, tu fais, si mes souvenirs sont bons, souvent
référence à des auteurs, des textes qui nous amènent à réfléchir, je ne me souviens pas d'un texte qui ne soit qu'entre toi et toi, bien au contraire.  Amitiés



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...