19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 07:10

JEUDI CHEZ LES CROQUEURS DE MOTS

PASCALE

 

 

Rose de miel

 Honey-Bouquet-11_1100.jpgMerci à TOUN pour la photo de cette reine, d'autres vous attendent dans son palais.

 

 

Elle avait pour nom Rose de miel, avec ce nom, elle aurait pu être fille d’un empereur Chinois ou tout au moins d’un haut dignitaire, mais elle n’était fille que d’un serviteur au parc d’un empereur.

L’histoire ne dit pas de quel empereur c’était, ni s’il était Chinois, ce que l’on suppose, ce que l’on sait, c’est qu’il était amoureux des belles.

Tout dans son palais n’était que beauté, harmonie et perfection des formes.

 

Chaque matin, il exigeait de voir toutes les dames de la cour réunies au parc du palais. Il tenait à les saluer et choisir celle qui serait l’élue du jour, celle qui viendrait passer la journée en sa compagnie, au palais.


Rose de miel, épanouie, somptueuse ce matin-là, parée de sa belle robe vaporeuse aux tons de miel, comme son nom, attendait craintivement le passage de l’empereur.

Comme chaque jour depuis sa naissance, son père et ses sœurs en faisaient des gorges chaudes, tout le monde voulait être à la hauteur, se montrer sous son plus beau jour, dans ses plus beaux atours.

Ses sœurs quelque peu vaniteuses rêvaient d’être choisies.

 

Rose de miel, candide, ignorait à quel point elle pouvaient être jalouses de son extraordinaire beauté.

Elle était inquiète ce matin-là, quelque chose en elle lui disait de se cacher. Il courait tant de rumeurs sur le sort réservé aux élues. Certains disaient qu’il n’y avait rien de plus merveilleux, d’autres rien de pire.


Le père de Rose de miel était très fier de sa fille préférée, il faisait tout ce matin-là pour que l’on ne voit qu’elle. Ses sœurs tentèrent bien de la repousser au second rang, tandis que Rose de miel, animée de ce néfaste pressentiment, les laissait faire, mais le père mécontent y avait mis bon ordre. Rose de miel, selon son désir, serait devant, il n’y avait pas de discussion possible.


Quand l’empereur arriva, il salua le père, le félicitant de son talent à honorer à tel point la beauté. Puis il mit un genou à terre devant Rose de miel toute confuse.

Elle pouvait sentir l’haleine haineuse de ses sœurs effleurer sa nuque lorsque l’empereur se mit à chanter sa beauté avec des mots que Rose de miel n’avait jamais entendus.

Il parlait d’étoiles, de firmament, il la comparait à des déesses qui lui étaient totalement inconnues.

Enfin, il claqua dans ses mains. Un serviteur accouru lui remettre un objet avec lequel l’empereur, plein de délicatesse et de respect, sectionna le seul lien qui attachait Rose de miel à son père.

Rose de miel épouvantée se sentit enlevée dans les airs jusqu’au nez de l’empereur, lequel était orné d’une impressionnante moustache qui faillit la faire éternuer.

Elle n’eut même pas le temps de faire ses adieux, elle fut emportée, loin des siens, si petite entre les mains immenses de l’empereur.


Ce géant à la voix douce et grave lui disait qu’elle était la plus belle des belles qu’il eut jamais connues et qu’il la voulait immortelle, afin de la garder près de lui et de pouvoir l’admirer toujours.


Arrivée au palais, au lieu de se retrouver, comme tant d’autres avant elle, dans le vase cloisonné de Chine de la grande salle impériale, où une simple journée venait à bout de leur fraîcheur et de leur beauté, elle fut trempée toute vive dans un bain d’or en fusion par l’alchimiste du palais.

Elle eut un sentiment d’effroi, elle ressentit une brûlure intense puis un froid glacial s’insinua jusqu’au cœur de son âme, la privant à jamais de l’air qu’elle aimait tant. Elle mourut, victime de sa trop grande beauté.


Alors l’alchimiste déposa la dépouille de Rose de miel sur le plus beau des coussins de brocard, et l’apporta en grande cérémonie à l’empereur.


Celui-ci souriant, heureux de pouvoir à loisir l’admirer encore et encore, l’accrocha avec satisfaction au revers de son habit.


On dit que le lendemain, lors du passage de l’empereur, au jardin du palais, le père de Rose de miel, reconnaissant sa fille, plus lumineuse que le soleil sur l’habit de l’empereur, eut une larme qui le fit se dessécher de chagrin en quelques jours.

 

 

 

Rose de Miel

A séduit un empereur

Une robe d'or


Une larme de rosier

Les abeilles se sont tues

 

 

©Adamante


LE PALAIS DES REINES

 

 


Partager cet article

commentaires

mimicy 20/05/2011 00:20



Quel merveilleux conte pour illustrer cette si jolie rose .... La reine des reines ....  avec sa robe si joliment dessinée elle resplendit dans son "jardin-palais" 



ADAMANTE 21/05/2011 18:12



J'ai d'autres contes autour des roses de Toun, elles sont si belles ces Dames fragiles du palais de la Terre...



Tricôtine 19/05/2011 23:11



quel beau conte !! il faut dire que cette rose d'or le mérite elle est magnifique !! j'aime ton final en Haïku on dirait un proverbe de jardinier ! merci Adamante, je profite des roses chez toi.. pas eu le temps de mettre le nez dans les miennes ! gros bizzzoux



ADAMANTE 21/05/2011 18:14



Les miennes me manquent, voilà si longtemps que je les ai abandonnées... Amitiés Pascales



Toun 19/05/2011 23:09



Magnifique ... une fin en or pour une rose de douceur ... une rose de miel... une  "Honey Bouquet" comme aiment à l'appeler nos amis Anglais.
Elle a eu droit à la cage dorée dont elle rêvait ... une cage illustrée d'un conte digne de figurer dans le recueil des Mille et Une nuits.
Ses soeurs, restées sagement dans leur album, se sont montrées frustrées ... au point d'en avoir le coeur et les pétales cristallisés.... une bien triste fin pour elles, également.
Merci Adamante de l'honneur que tu lui a rendu ... Merci également à tes ami(e)s visiteurs et visiteuses d'avoir aimé.
Bien amicalement
Antoine 



ADAMANTE 21/05/2011 18:18



Il y a dans la beauté un sortilège puissant, la rose en est porteuse, les tiennes le révèlent. Merci à toi. Bon week end



Mireille 19/05/2011 23:00



Quel bonheur! Un conte! Et quel conte! Mille merci pour ce partage enchanteur. Bises. Mireille



ADAMANTE 21/05/2011 18:20



J'aime conter, en écrivant, en parlant, en chantant, le conte c'est la vie qui exprime ses mystères. Belle soirée Mireille et merci de ta visite.



Martine27 19/05/2011 19:30



Belle mais triste histoire. En ce qui me concerne j'ai horreur des fleurs coupées, je préfère les admirer libres et vivantes dans le jardin



ADAMANTE 19/05/2011 19:55



Je suis d'accord, je ne les coupe que lorsqu'elles sont menacées par un orage, ainsi vivent-elles un peu plus longtemps.



pimprenelle - entrebrumetsoleil 19/05/2011 19:06



La beauté est si fugitive.  Pauvre Rose de Miel, il ne faut jamais séduire un empereur, ni même un roi.


Je les regarde boutons, s'ouvrire, s'épanouir et doucement lorsqu'elles sont à leur apogée, se faner et perdre leurs pétales. C'est un peu la raison qui fait que je n'aime pas trop les
cueillir, je crois que je tiens cela de ma grand-mère.



ADAMANTE 19/05/2011 19:56



Les fleurs ne sont jamais aussi jolies que dans leur milieu naturel, tu as raison.



Alice 19/05/2011 17:44



Toujours la naïveté et l'ignorance emmènent vers un destin néfaste, un conte  dans la grande tradition des contes avec sa morale à réfléchir. Merci pour cette belle lecture.



ADAMANTE 19/05/2011 19:54



Merci Alice, j'ai suivi le chemin de la rose, c'est elle qui m'a guidée... j'aime  les roses, elles ne sont reines qu'aux yeux des hommes, elles se contentent d'être et de nous offrir leur
souffle. Amitiés



Nettoue 19/05/2011 17:17



Mais c'est terrible ! Le conte à de jolis  mots et beaucoup de charme , mais l'histoire est cruelle !


Ah ces dicta&teurs...


Amicalement



ADAMANTE 19/05/2011 19:51



Les contes sont souvent cruels et ne se terminent pas toujours comme on le souhaiterait. Amicalement Nettoue.



m'annette 19/05/2011 16:56



elle eut un beau destin, éphémère,


avec pour seule consolation d'avoir été choisie...


Amitiés



ADAMANTE 19/05/2011 19:51



Elle était pure de la pureté du Dieu Bleu dans Héliopolis comme le dit la toute puissance de l'adepte, un peu plus qu'une rose...



Quichottine 19/05/2011 16:56



C'est terrible d'être ainsi victime de sa beauté...


Mais c'est un conte magnifique, Adamante.


Merci.


 


 


Passe une belle soirée.



ADAMANTE 19/05/2011 19:49



Merci Quichottine, cette jolie rose m'a raconté son histoire et je l'ai notée avec beaucoup de plaisir. Amitiés



Mimi des Plaisirs 19/05/2011 16:31



De la beauté, des parfums de rêve, de quoi combler l'imaginaire dans ce conte fleuri!



ADAMANTE 19/05/2011 19:47



Merci de ta visite Mimi des plaisirs, l'imaginaire et le rêve sont deux axes à suivre sans hésiter.



Snow 19/05/2011 16:06



Quand un humain a réussi à couper en conscience tous les liens terrestres qui l'attachait ici-bas, et que son âme se présente en pureté pour participer à la Vie céleste, un Archange lui ofrre le
bain d'or liquide dans lequel l'âme se purifie totalement en endossant cet habit de Lumière or. Cette âme est élevée comme fleur céleste, l'égale du Sans-Nom.
Bises



ADAMANTE 19/05/2011 19:43



Une belle histoire symbolique Dame Snow, le symbole est porteur de vérités, à nous de décoder. Belle soirée Bises.



Laure 19/05/2011 14:41



C'est très beau mais tellement triste


Bon après midi






ADAMANTE 19/05/2011 19:41



Un sourire, le chemin de la vie est étrange parfois...



jill-bill.over-blog.com 19/05/2011 14:25



Dans le pays des contes il ne fait bon pas être belle... Pauvre Rose de Miel, pauvre son père !  Bon jeudi poésie à toi   Jill  Bizzz



ADAMANTE 19/05/2011 19:41



eh bien ça dépend de quel conte, quand il y a un beau prince... tiens je préfère Shrek. Bizzzz



ABC 19/05/2011 09:49



Les larmes des roses sont des perles précieuses renfermant des émotions rares !



ADAMANTE 19/05/2011 19:37



Avoir un collier de ces émotions là...



emma 19/05/2011 09:10



un conte merveilleux dans la grande tradition



ADAMANTE 19/05/2011 19:36



Merci Emma, venant de toi cela compte. Amitiés



Libre necessite 19/05/2011 08:34



Bonjour Adamante, belle version des montres romantiques tel un barbe bleue. Joli point de départ avec cette magnifique rose. Bonne journée Dan



ADAMANTE 19/05/2011 19:34



Quand on confond aimer et posséder on devient ce type de monstre. Belle soirée Dan



CHAMARIE Lydia 19/05/2011 08:27



C'est vrai que tout peut basculer en une minute. Suivez mon regard. On n'est à l'abri de rien et on ne sait pas où tout cela peut nous mener.


Bises,


Lydia



ADAMANTE 19/05/2011 19:33



Rien n'est jamais assuré, jamais... tu as tout à fait raison. Belle soirée Lydia.



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...