21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 18:00
Une interview de Jean Paul Delevoye, Médiateur de la République, dans le  "Monde" de ce dimanche 21 février m'a interpellée.

Le médiateur de la République est un observateur priviligié de la société française puisque c'est vers lui que se tournent les citoyens en litige avec l'administration. (76000 dossiers dont la moitié concerne des questions de droit).
Ce constat est inquiétant, il met en évidence l'état d'une société du règne du chacun pour soi, prise au piège de l'émotionnel entretenu par les médias, où l'homme disparaît en tant qu'individu pour devenir un "dossier" à régler.
Nous somme loins de ce qui n'est pour l'instant qu'une utopie: "le revenu d'existence" qui reconnaîtrait à l'homme le droit de proposer à la collectivité son potentiel de vie et où le travail serait au service des hommes et non les hommes au service du travail.
Il est évident que dans ce cadre l'argent ne retomberait pas toujours dans les mêmes escarcelles dorées.
Adamante


 Le Monde quelques extraits des propos recueillis par Françoise Fressoz et Cecile Prieur

Dans son rapport annuel au Président de la République, il fait le constat "d'une société émiettée et en tension" .

A la question "quel diagnostic portez-vous sur l'état du pays" il répond :
"Je suis inquiet car je perçois à travers les dossiers qui me sont adressés, une société qui se fragmente,
où le chacun pour soi remplace l'envie de vivre ensemble, où l'on devient de plus en plus consommateur de la République plutôt que citoyen. Cette société est en outre en grande tension nerveuse, comme si elle était fatiguée psychiquement."

Nous comprenons au cours de cet interview que les français sont dépassés par des lois devenues trop complexes et changeantes et se sentent mal défendus par l'Etat.

Lorsqu'on lui demande si la crise économique n'obscurcit pas son jugement, il répond :

 "La France a de bons amortisseurs sociaux. Mais je ne peux que constater que l'angoisse du déclassement augmente. Sont déjà confrontés à cette réalité un certain nombre de nos concitoyens, ceux qu'on ne connait pas, que parfois on ne soupçonne pas, et qu'on peine à dénombrer, formant la "France des invisibles".

Il déclare :

"J'estime à 15 millions le nombre de personnes pour lesquelles les fins de mois se jouent à 50 ou 150 euros près".

"Je suis inquiet de voir que des personnes surendettées peuvent se trouver en plan de redressement personnel pour la deuxième ou troisième fois parce que leurs dépenses dépassent structurellement le montant de leurs ressources."


Lorsqu'on lui demande pourquoi l'état a autant de mal à répondre à ces fragilités il répond :

(.../...) Aujourd'hui les parcours de vie s'opèrent sur des trajectoires de plus en plus fracturées : le même boulot, le même conjoint pour la vie, c'est fini. Des échecs importants peuvent se produire en cours de route. Or l'administration gère des dossiers, non des personnes.  l'octroi des aides se fait avec un décalage de plusieurs mois.(.../...)
L'enjeu, c'est de les aider au bon moment, faute de quoi elles s'installent dans une spirale du fatalisme, persuadées qu'elles ne se sortiront pas de leur condition sociale. (.../...)

Je suis frappé par la cohabitation de deux types de sociétés, l'une officielle, que nous connaissons tous, l'autre plus souterraine qui vit d'aides, de travail au noir et de réseaux. Ces deux sociétés ont des fonctionnements parallèles, elles ont leur propre langage, leur propre hiérarchie, leur propre chaîne de responsabilité."


A la question : "Vous y voyez une menace pour le modèle républicain?" Il répond :

"Observez ce qui s'est passé au fil des campagnes présidentielles.
En 1995, le grand thème, c'était la lutte contre la fracture sociale,
on se demandait alors comment vivre avec l'autre.
Sept ans plus tard (2002) le thème dominant est devenu la sécurité, se protéger de l'autre
dans une société fragmentée, inquiète et sans espérance collective. (.../...) C'est pourquoi je pense que la question du vivre ensemble va s'imposer comme le thème central de la présidentielle de 2012" ...

commentaires

fanfan 23/02/2010 17:42


Effectivement , c'est très inquiétant de voir cette évolution qui paraît inéluctable! Un jour cela risque de casser ..


ADAMANTE 23/02/2010 19:01


Quand un majorité n'a plus rien à perdre c'est ce qui risque d'arriver, avec tous les excès qui en découlent.
Nous vivons une époque de grande mutation, il y a ne serait-ce que deux ans il n'y avait pas autant d'émergeance d'idées, c'est ce qui est encourageant. Je crois...


Snow 23/02/2010 06:10


Bonjour Adamante, partout, deux couches de société se sont installées silencieusement sous le couvert de subventions aux uns, retrait du droit fondametal au travail rémunéré décemment pour les
autres. Et entre les deux, la classe moyenne qui surpaie en impôts déguisés.
Mais tout ça est en train de s'écrouler.. de toutes ces révélations qui deviennent pires de fois en fois.
Nos députés, maires etc se sont votés une gamme d'avantages qui les mettent à l'abris financièrement mais en sont-ils heureux pour autant?
Je vois où ils vont et moi, j'y vais pas, par choix.
Pas besoin de l'état pour vivre, la Vie pourvoie à tous mes besoins.
Bisous


ADAMANTE 23/02/2010 18:53


Les deux catégories que tu cites sont les mêmes, quand l'une glisse dans l'autre et qu'on lui supprime  le droit à la dignité. L'Etat ce devrait être nous tous, une organisation qui tende vers
le meilleur pour tous et pour chacun. Alors la vie pourrait s'exprimer du mieux possible dans toute sa beauté dans le respect et la découverte.


Jean Marc 22/02/2010 19:04


bonne soirée et à demain !


ADAMANTE 22/02/2010 21:45


Demain, après le cadeau de la vie, un poème sur la resurrection ? Ou de magnifiques photos.
Bonne soirée et à demain


rouergat 22/02/2010 09:35


Bonjour Adamante
Hélas notre civilisation a bien changé et elle continue à se détériorer tous les jours un peu plus
Amitiés


ADAMANTE 22/02/2010 21:40


Bonsoir Rouergat.
Evolution, involution... Ceux qui se sont battus pour les congés payés, pour la sécurité sociale, la retraite, sont morts désormais et les avantages que nous en avions eu disparaissent, rongés par
l'oubli et l'absence de mémoire de l'histoire.  Aucune revendication n'est "politiquement correcte". Bonne soirée


abeilles50 22/02/2010 07:37


Bonjour Adamante,
L'analyse du médiateur est pertinente, mais bien en deça de la réalité ! La pauvreté est grandissante, et atteint aujourd'hui toutes les couches sociales...
La France est le pays d'Europe le plus cloisonné ! Si on fait parti de " réseaux ", on peut s'en tirer, sinon il y a peu de chances (Jack Lang l'a confirmé dans une émission)). Il y a un cumul de
mandats et de fonctions comme nulle part ailleurs en Europe.
Autre info éloquente :
" La Direction des Services Fiscaux vient de le confirmer ! SARKOZY ne paye aucun impôt
depuis plus de 12 ans …. Alors que depuis son élection ses revenus se décomposent ainsi :
Indemnité mensuelle du Président de la République :.. 24 874, 55 €
Retraite de député (à vie)…………………..…9 298,21 €
Retraite de ministre (à vie et convertible après son décès en rente viagère pour ses
héritiers, Les petits Sarko sont tranquilles …) ….. 8 776, 34 €
Retraite de maire de Neuilly (à vie) : …………….. 6 241, 92 €
Soit un total mensuel plutôt gentil de : …………. 49 191,02 € !!! La misère en somme !
Et quelle somme ! Même si, tout à fait légalement, 30 % de ces revenus ne sont pas
imposables, Il reste tout de même à notre agité de l’Elysée un revenu imposable mensuel
de : 34.435 ,71 € !!! "
Avec ces " retraites à vie ", comment la France se porterait-elle mieux ? Ces indemnités étant à multiplier par le nombre d'élus... on comprend mieux pourquoi ils se battent tant pour ces postes !
" Au service du Peuple, des citoyens " ? Surtout au service de leurs intérêts !
Autres magouilles, les Associations, pour exemples :
" C'est ainsi que, pour l'année 2007, Mme Chirac a signifié avoir dépensé pour le bon fonctionnement des "Pièces jaunes" un budget de :
- 38 000 € de frais de garde-robe (un vrai top model...)
- 48 000 € pour son véhicule associatif (leasing + assurance + entretien + carburant pour une Peugeot 607 très haut de gamme).
- 347 000 € de frais de déplacement (hôtels, avions, trains, véhicules...).
- 285 000 € de frais de bouche (réceptions, repas pris à l'extérieur...).
- 52 000 € de frais divers (téléphone, timbres...).
- 927 000 € de frais de personnel (elle a à sa disposition un bataillon de chauffeurs et de
secrétaires, au nombre de 14, tous issus de l'ancienne équipe de Jacquot, virés par le
nouveau résident de la République).
Soit une dépense moyenne de 141 000 € par mois ! David Douillet fait petit à côté... Il perçoit de ladite fondation caritative la modique somme de 32 000 € par mois, versée
sous forme d'indemnité de défraiement, donc non imposable. David Douillet étant un grand amateur de belles voitures, il bénéficie également d'un véhicule de fonction payé par les "Pièces jaunes"
(contrat entretien + assurance + carte essence). La fréquence de remplacement de cette voiture est laissée à son appréciation et il n'est pas rare que M. Douillet utilise simultanément deux
voitures (difficile, non ?). Pour information, la liste de ses voitures 2007 : Porsche Cayenne, BMW 730, Mercedes 600, Citroën C5. Sans oublier les véhicules de société appartenant à la Fondation.
On parle même d'un excès de vitesse avec une Porsche appartenant... aux Pièces jaunes !
Autre exemple :
" Le Téléthon en flagrant délit de détournement de la charité : La responsable de l’AFM (Association française contre les myopathies) a fait cette révélation : France Télévision, censément
partenaire du Téléthon, facture 1.500.000 € les 30h d’émission. Voilà où passe une partie des dons ! "
Comment ces nantis pourraient-ils savoir ce que vivent les Français d'en-bas ? D'ailleurs, ils s'en tapent ! Affligeant, mais réel !
Bonne semaine. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz


ADAMANTE 22/02/2010 21:35


Je doute qu'aujourd'hui le fait de faire parti de "réseaux" puisse permettre de s'en tirer. C'est un argument de l'apec pour rassurer ses cadres au chômage. Ce qui était vrai il y a 5 ou 10 ans ne
l'est plus vraiment aujourd'hui. Tout change, sauf l'exploitation de l'homme par l'homme.
Merci de ce long commentaire à méditer.


Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...