14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 13:00

 

LA-LAMPE-VOILEE.jpg

 

Pour répondre au souhait de la Petite Fabrique d'Ecriture qui fut une de mes premières communautés,  j’ai choisi de me présenter avec cette poésie, déjà publiée sur mon blog le 12 janvier 2010, qui va à l’essentiel de mes aspirations, un petit tronçon de mon chemin chemin de vie :

 

Vivre libre

 

 

Je ne veux que le vent et l’espace

La mousse au hasard de mes pas

Rien que la nuit noire

Sans plaintes ni soupirs

J’ai besoin d’infini sous les projecteurs de la ville

Sous l’œil des caméras du monde civilisé

Je refuse l’espionnage préventif

Je ne veux pas de protection

Je refuse la cage de la tutelle sociale

Je veux boire la liberté de l’air

Vivre mon âge adulte en conscience

Je revendique la liberté absolue de pouvoir risquer ma vie

Le droit de mourir au hasard de mon aventure

De refuser la peur distillée en images

Je veux vivre libre

Je veux vivre.

 

Adamante

 

 

Partager cet article

commentaires

Crisis 16/11/2010 18:13



On a le choix : la peur ou l'Amour...toi, tu as choisi.



ADAMANTE 16/11/2010 22:54



Je n'aime pas la peur elle est comme un filet qui nous entrave. Amitiés Crisis.



gazou 15/11/2010 22:17



voilà un beau poème de présentation et ce désir de liberté, je le partage tout à fait



ADAMANTE 16/11/2010 22:58



Un beau partage alors, merci.



jill-bill.over-blog.com 15/11/2010 04:11



Bonjour Adamante....  Cri du coeur !!!  Cri de l'intérieur adressé à un extérieur fait de lois, caméras, barrières, interdits... La société idéale n'existe pas. Car l'homme n'est pas un
ange... ni en ville ni ailleurs. Adamante tu signes un écrit profond comme tjs...  Vivre sans peur... Vivre ! Allez en pélerin.... Bizzzzzzzzzzzz 



ADAMANTE 15/11/2010 15:03



Les anges, sont-ils des anges ?


Que ce soit à titre individuel ou collectif, cheminer sur le fil de l'équilibre demande un certain travail et un grand respect de l'autre. C'est la recherche de toute une vie à condition d'avoir
toujours à l'esprit que cette vie s'inscrit entre deux points importants, la naissance et la mort, la verticalité en quelque sorte  et qu'entre les deux il y a l'horizontalité et là, à
chacun de trouver sa réponse.


Au centre de ce croisement est l'infini. Voici une interprétation sans clou ni torture.



pimprenelle 14/11/2010 22:57



Des rides, j'en ai et cela m'arrive de poser ma main sur celle d'un enfant. Je sais une conteuse, m'a un jour prévenue.


Tu dis que ta liberté c'est ta façon de rêver ta vie. Je dis qu'à partir du moment où je ne fais de mal à personne, je pense avoir le droit de vivre ma vie comme je l'entends


Le terrible, c'est d'entendre tous ces jeunes et ces moins jeunes qui disent avoir peur, peur de tout. Tu ne crois pas que si on leur apprenait le respect, la
maitrise chacun vivrait autrement. Un simple sourire ou un bonjour dans la rue, à n'importe qui, cela se fait, même dans la ville à côté et les gens te regardent et répondent pour la
plupart. 



ADAMANTE 15/11/2010 00:24



Tu as raison, la peur tue la vie alors qu'un sourire, un bonjour échangé, un signe, la ravivent.



Andrée 14/11/2010 21:31



Bonsoir Adamante,


Je viens de chez Quichottine et je découvre ton blog qui est un bonheur. J'aime ta poésie , pouvoir vivre sa liberté est merveilleux mais la solitude peut être le prix à payer. Je reviendrai ,
j'aime beaucoup.Belle soirée Andrée



ADAMANTE 15/11/2010 01:50



Merci Andrée, je viendrai à mon tour te rendre visite, grâce à Quichottine j'ai fait tellement de belles découvertes...  Belle nuit et à bientôt.



cigalette 14/11/2010 19:13



magnifique, merci bonne soirée



ADAMANTE 15/11/2010 15:03



Bonne journée Cigalette.



mapie 14/11/2010 18:25



Merci de ta visite Adamante.  Cette poésie est très belle et donne envie de se laisser pousser des ailes.  J'aime beaucoup! Je vais à présent faire un tour de découverte chez toi....à
bientôt!



ADAMANTE 14/11/2010 18:28



Bonsoir Mapie, j'espère que tu y prendras du plaisir, à bientôt.



Snow 14/11/2010 18:10



Liberté, Égalité et... Solidarité dans la fratrie. La liberté commence en soi, elle octroit l'égalité à tous dans une solidarité vraie. Me semble que partout, ça devient l'empire du pire. Une
belle liberté Ada, prends-en bien soin, ça  inspire à se respirer. Bises



ADAMANTE 14/11/2010 18:13



Ma liberté tient tout entière dans ma façon de rêver ma vie à chaque instant et me permettre ainsi d'affronter l'adversité sans y laisser des plumes. Mais ce qui vaut pour moi vaut-il pour
d'autres ? Allez, un sourire pour toi m'dame et un clin d'œil de l'oiseau lumière qui m'a enchantée hier sur ton blog.



polly 14/11/2010 17:41



Vivre libre, le possible se construit peu à peu, la liberté c'est ce vent, cet espace que tu respires pour nous.



ADAMANTE 14/11/2010 18:15



J'aime beaucoup cette définition que tu donnes de la liberté, mais j'espère ne pas être la seule à la respirer, j'ai du mal parfois à la respirer pour moi.



pimprenelle 14/11/2010 17:39



Les anciens disent ici : vas où tu veux, meurs où tu dois !


La caméra n'empêchera pas.



ADAMANTE 14/11/2010 18:17



Sagesse des anciens, mais que sont-ils devenus ces anciens, dans notre société où nous n'avons plus le droit d'avoir des rides ni de poser la main sereine de l'expérience sur la main des enfants
curieux ?



fanfan 14/11/2010 13:36



Ce serait un monde idéal;j'ai l'impression pénible ,d'être fichée , surveillée, contrôlée  en parmanence , de vivre de plus en plus dans un état policier : au lieu de traiter les causes de
ce monde de violence qui nous empêche de vivre comme on veut, on en traite seulement les effets , hélas !


BOn dimanche



ADAMANTE 14/11/2010 13:54



Ce qui est le plus inquiétant dans ce maillage de contrôle, c'est l'usage que pourrait en faire un gouvernement totalitaire ou fasciste. Nous sommes aussi dans un monde où l'interdit est roi
jusque dans les plus infimes détails souvent confortés par une désinformation organisée, cela va du tabagisme passif  au vaccin contre un virus de la grippe annoncé redoutable...en passant
par une liste bien trop longue pour la continuer ici. Bon dimanche Fanfan.


 



Quichottine 14/11/2010 13:30



C'est magnifique !


Merci pour ce poème et pour l'image ajoutée à ton article.


 


Sourire et lumière, chemin à parcourir, tout y est, même la chaleur d'un manteau de pèlerin.


 


J'aime cette présentation. :0010:



ADAMANTE 14/11/2010 13:37



Merci Quichottine, pour ta gentillesse et pour ton aide précieuse, une lampe dans ma nuit informatique !



Azalaïs 14/11/2010 12:29



la liberté est un combat permanent, c'est si diffile de se détacher du regard des autres, de leur jugement, de leur façon de vivre


comment vivre sans passion, sans émotion, sans désir? A moins de vivre sur une île déserte, détaché du monde je pense que le chemin vers la liberté et vraiment très ardu



ADAMANTE 14/11/2010 13:40



C'est cela sans doute qui fait son charme et je pense que la jeunesse est liée au fait de s'inscrire ou non dans un combat de chaque instant, de chaque pensée, pour son idéal de vie. Amitiés
Azalaïs.



Frédéric 14/01/2010 02:08


Les caméras comme la peine de mort, n'empêchent pas les délits (voir la catastrophe qui vient de se paser dans un lycée où un jeune est mort poignardé par un autre, ce lycée était sous surveillance
vidéo ! Et les aéroports ! Ils sont contrôlés les aéroports, on est contrôlé un certain nombre de fois avant de monter dans l'avion et pourtant il y a encore peu... etc...)

Liberté doit en effet rimer avec compassion, empahtie, solidarité

bises




ADAMANTE 14/01/2010 10:59


Les caméras n'empêchent pas le crime, elles le filment. Education-méditation-sens de la vie-responsabilité- un vocabulaire inconnu qui fait cruellement défaut.


Frédéric 14/01/2010 02:05


Puisses tu l'être !


ADAMANTE 15/01/2010 12:31


Notre liberté tient tout entière à l'intérieur de nous nous, tu en es d'accord non ?


Eglantine-Lilas 13/01/2010 10:15


je confirme quelle artiste ! bises


ADAMANTE 13/01/2010 10:54


Attention, je vais vraiment finir par chanter l'hymne à la moi. Merci Eglantine-Lilas (j'adore ce pseudo qui me rappelle mon enfance).


nicole 12/01/2010 18:46


C'est incroyable, je viens de raccrocher, ma fille était en ligne et revendiquait sa liberté, ses refus, ses désirs, Je viens chez toi et je trouve ton poème, je lui ai adressé, il est tellement en
osmose avec son ressenti. Bémol, lui ai-je dit, ce monde merveilleux existe certainement, mais n'étant pas seule, ou trop ca dépend, pas facile de le mettre en marche. Qu'en penses tu ? ton poème
me plait, cependant je crois que K. Gibran a raison aussi en disant que trop de liberté arrive parfois a être une entrave. A réfléchir. Ecris moi ta réponse sur mon mail. Bises


ADAMANTE 12/01/2010 20:15


Je pense que la liberté de vouloir assumer sa vie, dans le respect des autres et de soi-même, en conscience, d'avancer sans avoir peur de l'autre mais en l'aimant, est une liberté qui loin de
générer une entrave favoriserait plutôt la compréhension du monde et je pense que K. Gibran n'y trouverait pas à redire. Que veux-tu je ne supporte pas l'idée d'être filmée à tous les carrefours,
toutes ces caméras me désignant trop l'autre comme un agresseur éventuel dont je devrais avoir peur. Je ne veux pas voir l'autre comme un ennemi, quitte à devoir risquer ma vie. Tant pis ! J'aurais
j'espère fait moisson de sourires avant cela. Bises et sourires.


Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...