2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 07:30

 

Somalie--copie.jpg

 

Le regard perçant

La faim toujours plus grande

L’oiseau avance

Sur la vague en mouvement

Il lutte pour sa survie

Sa nichée

Quelque part

L’attend

Le temps qui passe

Est contre lui

Il est un seuil de non-retour

Où la vie se retire

D’avoir trop attendu

L’oiseau le sait

Il lutte

Il faut vivre

 

Dans la corne de l’Afrique

Les pieds nus

Dans le sable

Hostile

Sous le soleil

Implacable

La faim rivée au ventre

Un peuple fuit les armes

L’intégrisme religieux

La dictature

La misère

Une longue colonne de réfugiés

Avance

Maigre baluchon à l’épaule

De jeunes enfants dans les bras

Les autres qui se traînent

Certains s’effondrent en chemin

La marche se poursuit

Il faut survivre

Coûte que coûte

Défendre sa vie

L’arracher au désert

À chaque pas

À chaque souffle

De plus en plus court

De plus en plus rauque

Ils cheminent

Pas d’eau

La faim au ventre

Les traits tirés

Les jours se comptent

Sur le torse des plus faibles

Vingt quatre jours

Et quelques os de plus

La chair disparaît

La peau se flétrit

L’innommable se lit

Au fond des orbites géantes

Où des reflets meurtris

Doucement se retirent

Ici, la Terre aride

Ne possède aucun or

Ses fruits sont maigres

Ses gens aussi

Le monde les ignore

La pauvreté n’a pas d’intérêt

La misère noire

Comme leur peau

Est un fardeau insupportable

Mais le soleil continue de briller

Il brûle

Dans le blanc

Étincelant

De leurs yeux.

Il suffit de si peu

Pour faire naître l’espoir.

Réveillez-vous !

Ne voyez-vous pas la lumière,

Là,

Qui brille,

Dans le regard d’un enfant

Qui meurt ?

Quelle est donc sa couleur ?

Quelle est donc sa valeur ?

N’entendez-vous pas

La parole silencieuse

De la Vie ?

Ce cri muet qui laboure vos entrailles ?

Êtes-vous sourds ?

Que craignez-vous ?

Supporterez-vous encore longtemps

L’intolérable

Sous prétexte que ce fut

Et que ce sera toujours ?

Ce fut parce qu’on l’a bien voulu

Ce sera si nous le voulons !

 

Une bombe explose en Norvège

Œuvre machiavélique

Le drame est terrible

76 morts

Des milliers de roses

Le monde est bouleversé

Les journaux télévisés

Accordent leurs premières pages

 

La sécheresse explose en Somalie

Plus d’un million de morts annoncées

On en parle aussi, il est vrai,

Quelques minutes avant les sports

Entre la poire et le fromage.

Dois-je avoir l’impudence

De faire une règle de trois

Pour calculer la valeur d’une vie ?

 

« Amstrong je ne suis pas noir »

Chantait Nougaro

Non je ne suis pas noire,

Devrais-je en avoir honte ?

 

Quelle est donc la couleur de la vie ?

La couleur de la vie

C’est :

Celle du sang qui pulse

Celle d’un cœur qui bat

Celle de l’Être, quand il est libre

 

Étranger dans sa prison de chair

Tant que le monde se complaira dans l’illusion

Tant qu’il fera « de nos différences des inégalités »*

L’Être se morfondra

De ne pouvoir donner naissance

À l’homme

À l’humanité

Telle qu’elle doit être

Telle que le monde l’attend

Telle que la Terre la rêve

Telle qu’il est possible qu’elle soit.

 

Sur la vague en mouvement

L’oiseau plonge

Le poisson est rapide

Il prend refuge dans les profondeurs

Sur la côte

Dans les nids

Les oisillons attendent

Le silence est lourd sous le soleil

Les parents, meilleurs plongeurs,

Reviendront avec du poisson

Les autres ne trouveront au nid

Que quelques plumes

Bercées de vent

Sur une carcasse desséchée.

 

©Adamante

 

 

 

Et pendant ce temps là, la France dépense un million deux cent mille euros par jour pour faire la guerre en Lybie...


 

Berceuse pour un petit prince, de Somalie...

 

 

 

 

* une citation de Tahar Ben Jelloum

 

 


Partager cet article

commentaires

pimprenelle 09/09/2011 23:01


Je ne parlerai pas de ce drame, tu l'as si bien fait.
Juste une petite anecdote sur la couleur de la peau.
A bord nous cotoyons des Africains normalement. Notre premier garçon avait 4 ans. Il a posé la question à un Sénégalais en mettant sa petite main à côté de celle de l'homme : pourquoi tu n'as pas
la même couleur que moi ? L'homme bien sûr a parlé du soleil, mais j'avais un fils a qui il fallait des vraies réponses. Il a tant et si bien insisté que l'homme a retourné leurs deux mains et a
demandé ce qu'il en pensait à notre fils qui a répondu qu'il ne voyait plus de différence.
Il suffit parfois de peu.


Ramu 04/08/2011 18:27



Bel hommage.C'est honteux la méchanceté des humains...Bonne soirée!



joelle.colomar.over-blog.com 03/08/2011 18:22



Adamante, comme tu sais bien crier ton indignation ! Je t'approuve en battant des deux mains. Ton texte est déchirant , ton dessin vibrant de simplicité et de vérité. J'ai souvent honte de faire
partie du monde qui se dit humain ! Merci de dire tout cela avec tant de ferveur et d'honneteté. Joëlle



Anne Le Sonneur 03/08/2011 00:12



Quelques mots là, mon silence et ma foi pour chaque petit prince...



Antoine 02/08/2011 23:13



Un plaidoyer comme il en est guère ... parler de ton talent serait mal venu ... mais il a permis d'exprimer, avec des mots justes, cette rageuse force d'un "j'accuse" qui prend aux tripes et ce
cri désespéré qui très certainement et malheureusement risque de se perdre d'écho en écho dans un désert d'indifférence ...
Mais quelle cloche pourrait sonner un glas assez puissant pour réveiller toutes ces consciences endormies par la suffisance du pouvoir.
Mes amitiés Adamante 



JCD 02/08/2011 23:03



l'injustice est partout, en Somalie, en Lybie, en Syrie, en Norvège, en France...il y a de quoi s'indigner tous les jours.


S'indigner c'est vivre...


Bises


 



Mamie Claude 02/08/2011 21:21



Tu ne peux pas imaginer comme je suis admirative de ton article. J'aimerais tant avoir tes dons, mais là aussi il y a des différences.


Malheureusement nos puissantes organisations internationales ne s'en émeuvent pas, leurs préoccupations sont ailleurs. Peuples sans richesse naturelle, peuples non intéressants, peuples à
richesses , faisons leur la guerre. C'est horrible.


Encore merci pour ta belle page, qu'elle soit lue massivement. Je t'embrasse



Monelle 02/08/2011 19:10



Merci pour ce long pladoyer ! Mais les grands de ce monde ne lèveront pas le petit doigt, malheureusement !


Bonne soirée - bisous





 



Elo 02/08/2011 18:32



BRAVO ! BRAVo ! BRAVO !!!! Je partage encore ce cri. Bises



Gérard 02/08/2011 17:18



Le monde esr rempli de contradictions certaines comme celle ci sont dramatiques



emma 02/08/2011 09:50



waouh,un poeme coup de poing



jill-bill.over-blog.com 02/08/2011 08:20



Le drame des blancs surpasse celui des noirs... tellement ordinaire qu'on s'y habitue en haussant les épaules...  Chaque pays a un gouvernement qui se doit au bien être de son peuple...
J'ignore ce qu'en pense celui de ce peuple qui meurt une fois encore de faim... et ces dons qui dorment dans les hangars... Mon dieu !  Bizz jill   



Dan 02/08/2011 08:12



On ne peut qu'avoir de la compassion mais j'ai aussi de la rage envers ces institutions internationnales qui savent prndre les dispositions qui estiment nécessaire pour sauver l'économie mais qui
se moque bien des populations qui meurent de faim en Somalie et des grècques qui vont payer les profits des banques. Bises Dan



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...