6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 10:53

 

dessin-d-eau.jpg

 

 Être aborigène ?

 

Être aborigène c’est avoir été spolié de sa terre natale,

C’est avoir été méprisé par l’homme blanc,

C’est avoir été dépossédé de sa culture…


Savez-vous que chez les peuples aborigènes, on respecte la Terre, on l’écoute et on la comprend ?

On reste les enfants de la Terre.


Savez-vous que chez les peuples aborigènes, on change de prénom à diverses étapes de sa vie ?

L’homme se construit en marchant.


Savez-vous que chez les peuples aborigènes, on ne cherche pas à ressembler, à être comme, un autre que l’on admire, comme par exemple : "je veux chanter comme la Callas"...

Non, on cherche à devenir ce que l'on est, on se fixe des étapes avec un but à atteindre et lorsqu’un but a été atteint, on n’attend pas que vienne d’un autre l’organisation d’une fête pour célébrer cette victoire.

On arrive un jour devant la communauté en disant :

« J’ai réussi à atteindre le but que je m’étais fixé, ce soir nous pouvons organiser une fête ! »

 

Et tout le monde se réjouit.

On apprend à se connaître, à se reconnaître simplement, sans craindre de s'affirmer.

Sans doute alors sommes-nous réellement « maître dans notre propre maison ».


Avatar rose

 

Hier j’ai visité le site de Catheau et j’ai découvert son billet et son beau poème sur les aborigènes d’Australie.

 

Je vais me contenter de vous dire ce que j’ai laissé en commentaire :

« Un beau poème pour ce peuple qui sera encore victime de la sécheresse provoquée par les hôtels de luxe. Ils captent l'eau des terres déjà arides pour leur "besoins" quotidiens, dont les piscines... afin que les touristes les plus fortunés puissent admirer la montage sacrée et profiter de la vie. »


Aujourd'hui, je vous invite à le découvrir, c’est ICI

 

J'ai choisi cette photo de dessin d'eau pour illustrer l'article car elle me fait penser aux merveilleux dessins des aborigènes tant par la forme que par la couleur. La nature est le premier maître en matière d'art.

Adamante

 

 

 


commentaires

M


on ne peut pas envier les aborigènes qui souffrent (tu le racontes bien!)


mais je leur envie cette sagesse que nous avons perdue...


bonne soirée



Répondre
A


Espérons la retrouver, selon nos traditions à nous. Amitiés.



S


Être aborigène, nous l'avons oublié c'est être. Beaux reflets enchanteurs.
Bises Adamante



Répondre
A


Être dans ce monde c'est être aussi bien mal traité...



P


bonsoir Adamante, c'est une honte que le "Ayer Rock"  soit garni de chaînes et de balustrades pour que les touristes puissent le grimper. Ton texte nous fait remettre en question sur la
façon dont nous menons nos vies.


Il faut apprendre à s'asseoir.... par terre de préférence.


Bonne soirée



Répondre
A


L'homme a oublié que le but ultime est la mort et en l'oubliant il a oublié de respecter la vie. Amitiés



A


Rebondissements d'un blog à l'autre quelque soit le sujet, quelle richesse, je suis ravie des clins d'œil qui circulent et qui nous enrichissent ! MERCI !



Répondre
A


Un vrai collier d'inspirations qui se nourrissent l'une l'autre, il suffit de se laisser porter par le courant... Merci à toi



E


paradis perdu, comment retrouver la simplicité originelle, même si on en a la nostalgie ? Emma



Répondre
A


Le problème est que le peu qui leur reste, on le leur confisque encore une fois.



A


Merci pour tes mots, Adamante. Merci pour le lien vers Catheau. Je n'avais su lui laisser que des mots de silence, hier. Je ne parlerai guère plus aujourd'hui. Il est des silences qui sont des
cris d'entrailles !



Répondre
A


Tu as raison, il y a des soirs silencieux et des mots qui ne peuvent franchir le seuil. Il faut accepter la chose, c'est naturel.



C


Merci, très beau texte, très prenant et pourtant trop réelle halas, merci bonne soirée



Répondre
A


Il y a trop de peuples qui souffrent sur la Terre pour quelques voraces, au-dessus des lois, qui se gobergent. C'est le nouvel esclavage.



F


j'ai lu cet article hier et il est effectivemnt très beau.mon père ayant voyagé là bas il y a très longtemps jh'ai quelque pièce d'artisant de ce peu^ple et leur chemin de vie est exceptionnel,
bravo pour ce billet



Répondre
A


J'aime beaucoup leur art, tous ces cercles qui témoignent de la vie... Une culture à respecter. Belle journée Fransua.



J


Merci mesdames !   Je suis d'accord avec vos propos... Faudra que ça change et vite !   Bizzz de jill 



Répondre
A


Il faut dire et dire et dire encore pour que l'idée du "mais qu'est-ce qu'on peut bien y faire" cesse d'emprisonner les bonnes volontés. Bizz Dame Jill



C


Merci, Adamante, de ce billet en écho à mon poème et d'avoir mis ce dernier  en lien.



Répondre
A


C'est tout à fait normal, il est bien de parler de ces choses là et avec art. Belle soirée à vous.



M


C'est une très belle philosophie de vie, le prénom qui évolue se retrouve assez fréquemment dans d'autres civilisations. Une petite question pour le SCALP, comment fait-on pour présenter aux
auteurs les photos à faire illustrer ?



Répondre
A


Bonne question, je peux  faire une lettre, j'ai aussi laissé le forum opérationnel, mais si tout le monde est comme moi... je ne vais  jamais sur les forums ! Tu peux aussi faire un
article avec une photo et inviter.


Je vais réfléchir à la meilleures solution, mais déjà ce soir je poste une lettre.


Amitiés.



P


Tu parles de l'Australie et cela me fait penser, malheureusement, à Las Végas. J'ai vu un documentaire et j'ai été estomaquée par leur côté m'as-tu vu et tout ce luxe dépensé en eau et en
électricité. Bêtement, je ne pensais pas que c'était à ce point.



Répondre
A


En Australie c'est encore pire, la nappe phréatique est précieuse dans le bush, bientôt elle sera épuisée et la misère sera pire pour les aborigènes. Mais qui s'en soucie ?



Q


Je sais combien c'est important...


Alors, merci de le dire.



Répondre
A


Catheau l'a merveilleusement bien dit, merci à Elle. Amitiés



E


Merci Merci Merci!!!! J'aime ce coup de gueule envers tous ceux qui ne regardent pas plus loin que le bout de leur nez et jugent ou s'émerveillent devant un peuple qui a beaucoup à dire!!! Merci
Merci Merci



Répondre
A


Il est temps de prendre conscience que nous avons la Terre en partage, que nous sommes ses hotes et devrions rester courtois envers Elle. Les temps viennent doucement. Bises Elo, belle journée.



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Archives

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...