25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 10:19

 

 

Ecrivain 2

 

Aujourd’hui avec Pierre DAC


Petites annonces de l’OS à MOELLE

 


Complètement ruiné vend au plus offrant magnifique collection de porte-bonheur.

 


 

Récompense à qui rapportera chien de garde très méchant volé, en même temps que quelques autres babioles, dans la nuit du 22 au 23.

 


Cèderait à collectionneur le plus riche possible superbe collection de factures en tous genres et quittances de loyers impayées.

 


Trouvé dans les environs de la rue du Cherche Midi, un danois anglais ne répondant à aucun nom. Dents énormes. Prière à son propriétaire de venir avec son prénom, un sucre ou un revolver.

 

 

Chien de garde romantique échangerait niche en bois contre grotte en forêt.

 

 

 

          Idiot cherche village.

22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 11:00



gironde-vue-du-Bac.jpg


Ce jour-là le Croqueur, un sacré navire, allait reprendre la mer avec son nouveau capitaine après que le Capitaine Bruno ait décidé de rester à quai…

Je me souviens…

C’était juste après le retour au quai du Croqueur, qui rentrait de son dernier voyage.


Ce jour-là, le capitaine Bruno, fatigué par une lutte incessante contre les éléments pour garder le bateau à flots, et s’occuper au mieux des passagers, de plus en plus nombreux , qui rejoignaient le navire, avait décidé d’aller faire un tour à vélo pour se dérouiller un peu les mollets et faire un peu le vide dans sa tête.


Et en roulant, comme ça, il lui était venu une idée : il allait jeter l’ancre sur les mots et passer la main à un nouveau capitaine qui se débrouillerait parfaitement bien pour faire trimer les croqueurs sur le pont du navire.  

Et cire et brique de la semaine des quatre jeudis à la quinzaine des défis en passant par l’entre deux laissé à leur appréciation.

 grenouille1


Lui il avait donné !

Il s’était tellement bien investi pour ce navire, que le navire avait grossi, grossi, tellement grossi qu’il devenait de plus en plus vorace de temps et d’éne rgie.

Vous connaissez l'histoire de la grenouille qui voulait devenir aussi grosse que le bœuf !  




« De deux choses l’une, l’autre c’est le soleil »* se dit le Capitaine Bruno.

 Soit je deviens exsangue à ramer la moitié de mon temps pour ce navire qui ne cesse de se développer, soit je passe la main et je profite un peu de la vie, avec son soleil, ses montagnes, ses chevalets, ses découvertes, la famille, les amis et une vie de blogueur pépère, cirant et briquant le jeudi et tous les quinze jours que dieu fait avec totale liberté pour le reste du temps. 


Je me suis laissé dire aussi qu’avant de passer la main, il s’était sacrément heurté à un mur en essayant de savoir ce qu’il pouvait bien y avoir derrière, vous savez ce que c’est que la curiosité. On dit même qu’il aurait rencontré Eglantine et Adamante parties faire un petit tour à bicyclette et, en suivant le petit chemin Montand, qui ne sentait pas la noisette parce que Mireille n’était pas du voyage, il aurait fait une telle indigestion de mûres que ça aurait précipité sa décision de se mettre au vert.

 

Griffé-copie-1Ceux qui l’ont vu o nt dit qu’on aurait pu penser qu’il s’était renversé de l’encre de ses mots tant il était violet en revenant de cette balade indigeste, durant laquelle il s’était pris un super gadin à vélo, pour arriver comme une fleur, quelque peu égratigné, au beau milieu des ronces.


Cet accident lui était, paraît-il, apparu comme un signe, le signe qu’il lui fallait prendre une décision.

Et le lendemain même, il annonçait à l’équipage son départ en retraite de capitaine du navire.



Alors en grande pompe, l’équipage s’est immédiatement mis en quatre, en cinq, en plus que ça encore pour lui souhaiter bonne chance et lui dire :

 

Merci Cap'taine, mon Capitaine !


C’était le 22  avril 2010, à midi, je m’en souviens comme si c’était hier.


Tout le monde s’est mis à chanter : « Adieu Cap'taine, mon Capitaine, on ne vous oubliera jamais… » puis : « Ce n’est qu’un au revoir Cap'taine… ».

Ce n'était pas brillant, il y en a qui toussaient, d’autres qui reniflaient, certains qui s’étranglaient, bref, l’émotion était à son comble ! 


Clin-d-oeil-chat-ada-copie-1.jpg


La chanson aurait fini en eau de boudin si le nouveau capitaine du Croqueur, une Dame de cœur, qui savait tricoter du Néon et garder l’esprit lucide, n’avait eu la bonne idée de faire jouer la fanfare des Beaux Art, qui était là pour la circonstance, ce qui a remis tout le monde de bonne humeur.


Et puis le Croqueur avait levé l’ancre et de loin nous avions agité nos mouchoirs en regardant le Capitaine Bruno enfourcher son vélo pour partir vers sa destinée.     

Matelot Adamante





* Prévert 



16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 10:30

 

tour-de-france-adamante.jpg

 

 

Voyage au pied du mur, à bicyclette, en suivant le chemin d'Yves Montand signé : Eglantine  et moi-même, suite à un commentaire sur mes précédents articles : au pied du mur.

Le début de cette chanson est visible chez   EGLANTINE 


Et, petit rajout : ce n'est pas vrai que j'ai tout fait ! Elle exagère !

.../...

Prenant les choses du bon côté

Bruno alors a ramassé

Sa bicyclette

Églantine s’est Faufilée

À travers le mur éboulé

Elle est passée de l’autre côté

Derrière le mur


Derrière le mur, il y avait

Il y avait, il y avait

Des ronces où les mûres étaient mûres

Derrière le mur


Alors tous trois ont ramassé

Les mûres que le mur abritait

C’était la fête


Alors tous trois ont ramassé

Les mûres que le mur leur cachait

Les mûres bien noires et bien sucrées

Le cœur en liesse


Ils en ont mangé tant et plus

On peut dire qu’ils s’en sont gavés

Gavés de mûres


Quand ils sont repartis chez eux

Ils étaient barbouillés de bleu

Le bleu du jus des mûres bien mûres

Derrière le mur….



Eglantine - Adamante - Eglantine-  Adamante - Eglantine - Adamante - Eglantine

le mur - le mur - le mur

le mur


EGLANTINE 



1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 12:04

J-ai-parle-a-ma-mort.jpg

La philosophie nous aide, mais la vie parfois nous  mène à des extrémités contre lesquelles la philosophie la meilleure ne peut rien. Je pense à tous ceux qui sont piégés par la machine infernale de la misère dont le système bancaire s'empare pour les enfoncer un peu plus et dont la seule issue qui leur apparaît dans leur désespoir est le suicide. Il y en a tant à l'heure actuelle, passés sous silence.

Quand les banques vont mal : on les aide. Et quand je dis on, c’est nous tous, contribuables à merci.

Chacun, nous ne sommes pas grand chose, et pourtant chacun, nous sommes uniques, nous avons un destin, un chemin, des initiatives, des erreurs, des maladresses, mais nous sommes uniques, et ça c’est important, peut-être primordial. Pourquoi se laisser réduire à une catégorie ? Interdit bancaire, chômeur, SDF, sans papier, femme...

Mais dans nos sociétés (j'allais écrire modernes, elles sont toujours modernes pour celui qui écrit c’est amusant), dans nos sociétés donc, nous sommes infantilisés, nos maladresses sont punies, nos agios, nos frais d’intervention bancaire, qu’est-ce que c’est sinon une punition ? Passé 50 ans ne plus trouver de travail ! Ne pas non plus  en trouver parce que trop jeune, : manque d'expérience  ! Quoi qu'il en soit nous sommes coupables toujours coupables !


Mais de quel droit des profiteurs –et c’est un faible mot- s’octroient-ils de tels droits de pénaliser, punir, répudier, rejeter ? pendant qu’ils engraissent les grosses firmes qui détruisent ce qui nous porte et nous donne la vie depuis la nuit de notre temps humain : la Terre ?

Vous me direz que j’entre là par le petit bout  dela lorgnette : la banque et son immense pouvoir, oui, mais j’entre par le bout qui nous est imposé et qui dirige le monde, dès le premier guichet à l’angle de la rue où nous habitons.


Alors pour tous ceux qui ont fait le choix de quitter la vie parce qu’ils étaient dans la cage blindée du désespoir, harcelés par l’argent, punis de leur "incompétence" à gérer un budget,  peut-être parce qu’on ne leur avait pas donné les moyens de gagner leur vie, faute de leur donner le droit de la vivre, pour tous ceux-là, peut être moi demain, je dis que la vie ce n’est pas cela.  La vie, c'est un droit à défendre, c’est l’affaire de chacun de nous unis aux autres, de la découvrir, de l’inventer, de la protéger,  en accord avec ce que nous sommes au plus profond de nous et qui nous fait frères.

C'est aussi parfois un grand coup de gueule et non pas simplement l'acceptation d'une épreuve susceptible de nous mener à l'éveil ainsi que nous incitent à le croire la plupart des religions et mouvements spirituels.

L'être humain qui ne se bat pas dans la vie quotidienne n'est pas un sage mais une victime.


La mort n’est rien face à la désespérance.

Ce n’est pas un poisson d’avril, dommage !

31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 11:23


Voici un extrait de "Alerte à Babylone" un documentaire de Jean Druon.



« La catastrophe du crétacé est ridicule en regard de ce qui se passe actuellement »...  



Un scientifique, Claude Bourguignon, ancien scientifique de l’INRA, met en garde sur l'agriculture intensive. Je vous laisse apprécier... Adamante


 

Et pour méditer un peu... Rabindranath TAGORE

(extrait de l'Offrande Lyrique. nfr poésie Gallimard)



L'enfant que vêt une robe princière et qui porte à son cou des chaînes orfévries perd tout plaisir au jeu ; à chaque pas sa parure l'empêche.

De crainte de l'érailler ou que ne la ternisse la poussière, il se tient à l'écart du monde et n'ose même pas remuer.

Mère ! est-il bon pour lui d'être ainsi emprisonné dans ce luxe, à l'abri du salubre pollen de la Terre, et ne lui dérobes-tu pas ainsi son droit d'entrée dans la grande fête de la commune vie humaine ?

11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 19:45

Je viens de recevoir par email cette information d'Avaaz  :


Ce week-end (13 mars), l'interdiction du commerce de l'ivoire par l'ONU pourrait être levée -- une décision qui pourrait décimer les éléphants d'Afrique. Mais un certain nombre de nations africaines font pression pour obtenir le maintien de cette interdiction.
Exprimons-leur notre soutien pour sauver les éléphants. 
Signez la pétition, et diffusez largement ce message :  AAVAAZ


resized_email_Ele-10.jpg

Avaaz est un réseau citoyen mondial de 3,9 millions de membres qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (Avaaz signifie "voix" dans de nombreuses langues).
Ses membres sont issus de tous les pays du monde; leur équipe est répartie sur 13 pays et 4 continents et travaillent dans 14 langues
.
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 19:55


Sur la problématique intellectuelle du défi 24 de Bruno

LES CROQUEURS DE MOTS

 

 

 
Hiver, émotion, inviter

Il faut éviter d’inviter un ours blanc l’hiver chez soi,

car les émotions sont toujours plus mauvaises lorsqu’il fait froid.



Amour, Mouche, Regarder


Il est déconseillé de regarder une mouche faire l'amour dans une assiette

sans risquer de se couper l'appétit.

 


 

Sortir, Café, Photo

 

Il est conseillé de toujours prendre un café

avant de sortir prendre une photo.

 



Victoire, Finir, Union


Il ne faut jamais crier Victoire sans Finir par une Union.



Voilà, c'est dit !
Adamante
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 18:42

En réponse au jeu de  La dame patronesse (invitation à jouer)


Au final cela nous donne la petite chose suivante :

 

 

Ils sont bons 

Ils sont beaux

Ils sont généreux

Ils en usent

Ils le diffusent

Ils ne le gardent pas pour eux !


Ils sont cons (ter)

Ils sont faux (ter)

Ils sont creux (ter)

 

Ils sont cons (ter)

Ils sont faux (ter)

Ils sont gueux (ter)

Ils sont ions (ter)

Ils sont eaux (ter)

Ils sont dieux (ter)


Ils en usent et en abusent

Ils le diffusent et s’en amusent

Ils ne le gardent pas pour eux !   Ce ne sont pas des bœufs



Ils sont bons (ter)   ils sont ronds (ter)
Ils sont beaux (ter)   ils sont hauts
(ter)
Ils sont gé/né/reux,   ils sont bleus (ter)


Ils en usent et  s’en excusent
Ils le diffusent et  s’en amusent
Ils ne le gardent pas pour eux !   Eux ce sont des anxieux.


Dans le corps du texte, (ter)  nous pourrions envisager une petite ritournelle à répéter sans se lasser, en faisant une ronde, le samedi soir, lorsque la soirée est bien avancée, à l'heure où c'est justement l'heure de "parler de l'amitié", juste avant la danse du balai. .

En ce qui concerne les Ions, eaux, dieux et autres pourfendeurs, je vous propose -et je le dédie à Eglantine en particulier- ce petit gribouillis d'un Dieu chevauchant Gueule d'amour et décochant ses éclairs dans un torrent de pluie pour nous montrer que tout de même, on exagère !!!
cré de diou !



Les-dieux-ne-sont-pas-.145-copie.jpg


BRUNO    a répondu :  

Ils sont cons - Ils sont faux - Ils sont creux


EGLANTINE    a dit : Ils sont cons - Ils sont faux - Ils sont pieux


DOMINIQUE    a poursuivi : Ils sont cons - Ils sont faux - Ils sont gueux


EGLANTINE a repris : Ils sont ions - Ils sont eaux - Ils sont dieux
Ils en usent et en abusent  - Ils le diffusent et s’en amusent

Ils ne le gardent pas pour eux ! Ce ne sont pas des bœufs

Et puis la fin de la petite chose qui commence à s'étoffer.

et en ce qui me concerne le début

 

1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 14:35

 

 

Jacques Brel, encore et encore

Encore et toujours d'actualité

Jacques Brel, les caractères...

Epinglage sans concession


Avez vous remarqué, j'ai choisi cette chanson pour ça, comme certains aiment étaler leur générosité ?


Ils sont bons

Ils sont beaux

Ils sont généreux

Ils en usent

Ils le diffusent

Ils ne le gardent pas pour eux !


Si l'on cherche des rimes riches à ces quelques adjectifs, ça donne quoi ?

pour les trois premiers, je propose :


ils sont     .ons

Ils sont     .aux

Ils sont      ..eux


Allez je vous aide un point (.) égal une lettre

Alors, vite vite, vos réponses en commentaires.


Pour les autres, c'est comme vous voulez !

Partageons, amusons nous...

 

Et puis si vous en trouvez d'autres ne vous privez pas

Composez un hymne

mettez en ligne

Informez moi

Créons des liens !

 

A vous... si le cœur vous en dit !

                                                                                            Adamante

 


 

24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 20:00

CRIKET1513


Pour répondre à une proposition de Criket1513 voici deux tautogrammes*


Petit Père, pessimiste, pense précisément partir pour Pétra, peut être Pompeï, pendant période pertinente pour pas perturber pétulente Pétula, petiote pétroleuse pétitionnaire, perpétrant, pendant pèlerinage pédestre, passion pastorale pathétique programmée.


Phosphorescente phalène philanthrope plaint phoque phallocrate physiquement phagocyté photomécaniquement.

 

Adamante

*un tautogramme (tous les mots commencent par la même lettre)

Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Archives

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...