5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 15:22

 

les-OISEAUX-extrait-1.gif

 

Il a laissé tomber deux pièces de sa poche

Je les ai ramassées

Je les ai regardées

J’ai pensé nous sommes en Mars

Ici nous n’avons pas de coucou

Alors j’ai chanté :

« Coucou ! Coucou »

C’est fait !

 

Je serai riche cette année.

 

©Adamante

1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 20:30

 

 Photo Snow

Merci à Snow pour sa photo

 

 

Le nuage était passé en riant

Lui

Assis au bord de l’asphalte brûlant

Pleurait sa dernière larme. 


©Adamante

 


 

28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 23:00

 

reflet d'homme


Tout va bien

On peut le dire comme ça

Tout va bien !

 

 

Après avoir tourné

Cherché ma place

Comme un chat

Avant de se poser

Confort oblige

J'ai enfin trouvé

Un lieu où déposer les images de mes tableaux

 


Un lieu où, j'espère,

De nombreuses visites me feront honneur


Pour cela il faudra encore que je perce les secrets de la communication

de cette nouvelle planète blog

Aïe !

J'en suis encore loin

Mais je ne désespère pas.

 


Ici, dans ma tanière préférée,

je continuerai à publier mes œuvres

Avec des textes

Là-bas, j'envisage tenter d'exprimer les rouages

Parfois alambiqués qui président à mon travail

 


Bref

Tout va bien

Surtout si vous décidez de venir me retrouver

de temps en temps

C'est ici :


SOLEILLUNE GALLERY


 

Soleillune Gallery parce que  "Soleillune" est le titre d'une œuvre

dans laquelle je me reconnais :


La Soleilune ht93x100

"La Soleillune huile sur toile  93x60"

 


Cette toile représente mes centres d'intérêts les plus importants,

et une certaine vision que je peux avoir de la vie.

 

 

 

Adamante

 


 


20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 23:00
DEFI  49  des CROQUEURS DE MOTS
à la barre ABC

 

Sans-titre-1-copie-1

 

 

Tant qu’à choisir un métier de l’imaginaire, j’aurais tendance à choisir un métier à vocation, un métier pour lequel il faut avoir des prédispositions et dans lequel il est possible de s’épanouir.


Dans le genre, nous pouvons mettre le Faiseur d’embrouilles. 

J’en ai connu de plus ou moins doués qui s’acquittaient comme faire se peut de leur sacerdoce.

Faute d’être de grands stratèges, certains finissaient par avoir un retour de bâton du fait de leur incompétence à mener leur entreprise jusqu’au sac de nœuds inextricables derrière lequel ils auraient pu passer inaperçus.

Mais, à bien réfléchir, ce métier-là ne me convient pas vraiment, je n’ai pas le profil, je n’aime pas me mêler des histoires des autres et je déteste fouiner, même aux puces.


Il y a bien le métier de Rabat-joie, plus accessible aux personnes solitaires et un peu retirées ainsi que je le suis.

J’en ai connu de très talentueux, capables de vous geler une ambiance sans même prononcer un seul mot, du simple fait de leur présence, et d’autres susceptibles de trouver à redire sur tout et vous plomber votre joie en vous démontrant que la bouteille qui vous donnait du bonheur était insupportablement à moitié vide…

Mais là encore, je pense ne pas avoir le profil, moi je préfère voir la bouteille à moitié pleine et trouver de l’humour là où à priori il n’y en a pas afin que les valises de la vie soient moins lourdes à porter.

Un tel métier n’est pas pour moi, je ne serai jamais de taille.

 

Après mûre réflexion, j’ai finalement découvert un métier qui conviendrait assez bien à mon profil.

Un métier où l’humour et l’autodérision sont indispensables et où mon petit côté pince sans rire pourrait être un plus.


Je veux parler du métier de Bouteur d’entrain 

 plus communément appelé : boute-en-train.


Bien entendu, il y a plusieurs sortes de bouteurs d’entrain, il y a ceux qui sont lourds et qui au final vous lassent, n’en parlons pas.

Bouter l’entrain réclame un certain doigté, une certaine finesse, une certaine légèreté dans le rire qu’il provoque et les sourires qu’il fait naître.

Un bon bouteur d’entrain doit être capable de remonter le moral aux victimes des Faiseurs d’embrouilles et de redonner de l’espoir à celles des Rabats joie.

Alors, pourquoi pas devenir Bouteur d’entrain ?


Ainsi, quand Sarkozy parlera à la télé, je pourrais toujours tenter de remonter le moral au Français soucieux de leur avenir.


  ©Adamante


 

7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 00:30

DEFI N°48

LES CROQUEURS DE MOTS

ANNE

CHEF-CUISINIER-CHATCP-copie-copie-1

 

Il y a les proverbes que vous connaissez et ceux que vous ne connaissez pas.


Ceux que vous ne connaissez pas,

ne cherchez pas,

ils sont de moi,

moa !


Hymne à la moi (hymne avec petit préliminaire)

 


J’ai souffert aux fourneaux, à chercher l’ingrédient qui pourrait faire passer le plat ; 

 
Peiné à trouver l’idée géniale qui ferait de moi un chef incontesté étoilé par Gault etc. (sur l’air de la Marseillaise selon Gainsbourg) ;

 
Épinglé quelques bons mots sur l’autel du bon goût à la Française...

 
Je vous invite donc à découvrir les proverbes du Chef toqué,

nommé pour la circonstance :

"Adamantaleau".

 

 

CHEF-CUISINIER-CHAT-ok

 

 


Vous connaissez :
« Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin, elle se casse »

Mais vous ne connaissez pas :

 
           Tant va le vol au vent qu’à la fin, il se tasse
ou
           Tant va la poule au pot qu’à la fin, elle se lasse

 

 


Vous connaissez :
« Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras »

Mais vous ne connaissez pas :

 
           Un vacherin vaut mieux que deux œufs sur le plat

 



Vous connaissez :
 « Selon le bras, la saignée »

Mais vous ne connaissez pas :

 
            Selon le foie, le pâté.

 



Vous connaissez :
« Où il n’y a rien, le roi perd ses droits »

Mais vous ne connaissez pas :

 
           Où il n’y a pas de pain, le pauvre perd du poids.

 

 


Vous connaissez :
« Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents. »

Mais vous ne connaissez pas :

 
            Qui force la cuisson en fait sortir le charbon.

 

 


Vous connaissez :
« Mieux vaut être incivil que fâcheux »

Mais vous ne connaissez pas :

 
            Mieux vaut être gourmand qu’à la diète.

 

 


Vous connaissez :
« Il ne suffit pas à un chien d’avoir la queue coupée pour ressembler à un cheval »

Mais vous ne connaissez pas :

 
           Il ne suffit pas aux œufs de Lump d’être noirs pour ressembler au caviar.

 

 


Vous connaissez :
« À la presse vont les fous »

Mais vous ne connaissez pas :

 
           Au nez vont les Chefs.

 

 


Vous connaissez :
« Prudence est mère de sûreté »

Mais vous ne connaissez pas :

 
            Recette est mère de plats éprouvés.

 

 


Vous connaissez :
« Heureux aux cartes, malheureux en amour »

Mais vous ne connaissez pas :

 
           Amoureux en cuisine, désespéré au restau U.

 

 


Vous connaissez :
« Rien ne sert de courir, il faut partir à point »

Mais vous ne connaissez pas :

 
           Rien ne sert de faire frire, il faut saisir à point.
ou
           Rien ne sert de farcir, il faut épicer bien.


 


Vous connaissez :
« Tricher n’est pas jouer »

Mais vous ne connaissez pas :

 
            Goinfrer n’est pas manger.

 

 


Vous connaissez :
« Ignorance est mère de tous les maux »

Mais vous ne connaissez pas :

 
           Bombance est mère de toutes joies.

 

 


Vous connaissez :
« La mer ne refuse aucun fleuve »

Mais vous ne connaissez pas :

 
                Bon plat ne refuse aucun goût.

 

 


Vous connaissez :
« La raison est une arme plus pénétrante que le fer »

Mais vous ne connaissez pas :

 
                La cuisine est un art des plus envoûtants sur la terre.

 


 

 

Allez, je vous souhaite bon appétit ! 

Adamante

 


3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 22:00

 

 

 combien-de-morts-copie.jpg

 

 

L’éclat en moi

Si faible ce soir

Elles sont lourdes les ténèbres

      

Combien de morts faudra-t-il?

      

Ma main

Reliée à ma liberté

Réinvente la Terre

 

Combien de morts faudra-t-il?


Un éclat en moi

Enflamme les autres éclats

L’espoir 

      

     

Mais combien de morts faudra-t-il ?

 

 

Combien de morts faudra-t-il?

 

Combien de morts ?

 

 

Combien ?

 

                                                              © Adamante


 

 

Tout,  mais pas  l'indifférence,

les peuples ont leur humanité en commun,

nous en sommes, 

alors je vous invite à signer la déclaration  d'Aavaz !


"Nous sommes aux côtés du peuple égyptien qui réclame la liberté, le respect des droits fondamentaux, la fin de la répression et du blackout sur internet, et une réforme démocratique immédiate. Nous appelons nos gouvernements à exprimer avec nous leur solidarité envers le peuple égyptien."
 

DECLARATION D'AAVAZ EN SOUTIEN AU PEUPLE EGYPTIEN

 


20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 10:35

Défi 47

Lenaïg

LES CROQUEURS DE MOTS 


 

Fenêtre sur nuit - acrylique/canson adamante

 

Pour ce céfi, j'ai repris un texte que j'avais publié aux tout début de ce blog, texte  resté quelque peu ignoré, mais qui correspond bien au thème, alors...


Les yeux des immeubles
La nuit
Lumières mortes qui ne pénètrent rien
Témoins vacillants de l'enfermement des hommes
Derrière les murs illusoires de leur sécurité

L'attirance absurde qu'ils témoignent à la nuit les effraie
Vêtus des chaînes de la peur
Ils prient :

« Petites lumières artificielles de nos demeures »
« Veillez sur nous »
« Dans nos espaces retirés »
« Permettez-nous de voir »
« Du mur au mur »
« Ce que l'on connaît »
« En toute quiétude »
« Et protégez-nous du nouveau ! »



Petites lumières qui criblez la nuit de vos ridicules pointes orangées
Vous n'êtes que mensonges

Écoutez ma voix qui est celle du vent :

Que la lumière
Dans l'ombre de ma cécité
Me préserve de vos lampes
Et fasse reculer les murs de ma demeure
Jusqu'aux confins de l'univers

Que les courants de la vie
Balaient mes envies d'attaches
Que jamais le sang de la sécurité
N'alimente mon coeur

Mais que toujours
Mes pas
Au départ hésitants puis de plus en plus affirmés
Me rapprochent de sa demeure.   
                                                                                   ©Adamante






11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 02:01

LE CHAPOTICHE de l'ARBRE A MOTS

 

MAUKIE-chapotiche.jpg

 

Ah, les jolis ramasse-poussière que l’on offre à ceux qui aiment les chats !


Il en est de toutes sortes :

 Des en bois

 Des en terre

Des en je ne sais quoi…

Mais toujours si fragiles.

 


Ah, les jolis ramasse-poussière que l’on offre à ceux qui aiment les chats !


Bariolés,  version bataille de polochon,

Par des personnages en délire de dessins animés s’aspergeant de peinture.

Ces potiches, pas chat du tout,

Vous regardent d’un air inexpressif

L’œil béat sur leur dimension de néant…

 

Ah, les jolis ramasse-poussière que l’on offre à ceux qui aiment les chats !


Ces calvaires chamarrés aux regards des puristes,

Que sont matous équilibrés un tant soit peu honnêtes,

Provoquent chez mes chats une soudaine envie d’agir, 

Un irrépressible désir de destruction !

 

Alors, hiératique et déterminé

Il en est un qui se dévoue.

Il grimpe et l’air de rien

D’une patte assurée

Bouscule d’un air vertueux

Ce chatpotiche inacceptable,

Cet affront au bon goût,

Ce point noir apparu sur la face d’une étagère.

Et c’est Armageddon

La potiche vacille et enfin elle se brise

Un doux frisson d’apocalypse parcourt  alors sa fourrure  ravie

Et c’est d’un bond gracieux qu’il s’en revient vers moi réclamer sa caresse.

 

©Adamante

 


 

 

 

31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 12:57

 

Voeux-ada-copie-copie-1.jpg

    

      Mes vœux 2011 pour répondre à ceux de Stéphane Hessel  ICI, seront :


Indignés

Résistants

Déterminés

Calmes

Sereins


 

Pour notre pays :

 

La demande du respect de notre constitution afin que les associations caritatives ne soient plus obligées de se substituer à l’état pour faire en sorte que personne dans notre pays ne meure plus de faim, de froid ou de désespoir ;

 

Que le travail soit au service de l’homme et non le contraire, l’homme n’est pas né pour travailler mais pour expérimenter et découvrir, le travail fait partie de cette organisation susceptible de lui permettre de vivre cette vocation première ;

 

Que la laïcité soit  respectée et que la liberté de croire ou de ne pas croire à une quelconque religion reste du domaine absolument privé, dans le respect des convictions d’autrui, afin que plus aucune Inquisition ne puisse émerger d’un quelconque dogme ;

 

Que l’on cesse de nous imposer des règles de vie qui sont une atteinte à notre liberté fondamentale qui est de la risquer, en pensant à notre place ;

 

Que l’on se rappelle que chaque homme (terme générique) naît libre et égal en droits et en devoirs.

 

Que soit donc remis à l’honneur ce qui fait la valeur de la République et qui est devenue une formule vide de sens :


Liberté, Égalité, Fraternité.

 

 

Pour la Terre :

 

Que les 20 % qui sur terre captent toutes les richesses, qui pourraient largement subvenir aux besoins de tous, cessent de thésauriser la vie à leur simple profit.


Je ne veux plus voir ces regards démesurés des enfants qui meurent de faim, et leurs ventres gonflés sur leur corps squelettique.


Je ne veux plus que la Terre soit considérée comme un élément à exploiter à tort et à travers au nom de leurs profits.

 

 

Pour que cela puisse être, un simple vœu est insuffisant.


Il nous faut nous indigner, réfléchir et nous organiser, pour résister et permettre l’émergence d’hommes politiques nouveaux qui seront maîtres d’œuvre d’une organisation qui ne soit pas au service d’une quelconque volonté de pouvoir les menant à accepter toutes les compromissions.


 

Pour que cela puisse être, il nous faut réapprendre à rêver, à nous nourrir de la force du rêve, car seule la dimension du rêve peut nous donner la force d’avancer.

 

Adamante

 

 

30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 01:18

JEUDI EN POESIE

 

TRICÖTINE

 

LES CROQUEURS DE MOTS

 

Fume cigare

 

Dis-moi, tu me promets ?

Je te promets

Promets moi que tu me promets

Je te le promets

Tu en es sûr ?

J’en suis certain !

Dis le encore !

J’en suis certain !

Non, dis encore que tu le promets !

Je te le promets.

Tu me le jures.

Je te le jure.

Tu le jures sur quoi ?

Je le jure sur ce que tu veux !

Tu ne te parjureras pas, promis ?

Promis !

Promis, promis !

Promis, promis !

Je peux te faire confiance ?

Tu peux me faire confiance !

Je n’aimerais pas que tu trahisses ma confiance

Je ne trahirai pas ta confiance !

Non, parce que si tu trahissais ma confiance…

Je t’assure que ça n’arrivera pas !

Tu le promets ?

Je le promets !

Juré promis ?

 

Adamante

Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Archives

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...