15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 09:30

 

  Voici la moisson de ce mardi sur le dessin de Noushka    

Merci à toutes.

 

 

 

 

 

Trop poli...

 

Toc toc toc... !

Qui c'est... ? Le plombier... ?

Nenni... C'est moi mon coeur,

Mon p'tit oiseau,

Mon paradis,

Ma mie, ma moitié,

Mon rêve en rose,

Mon...

Trêve de bavardage !

Des fleurs, en quel honneur... !?

Que me caches-tu... !?

Euh... Mais rien ma Hyacinthe !

Vois sous mon aile...

Je parle d'une tromperie, d'une faute,

D'un pot aux roses...

Tout flatteur a un dessein !

Un dessin... mais je...

Chut ! Combien de perroquets

Au bar ce soir hum... !?

Ah... ! Oh deux ou trois, quatre...

Ouste ! Tu dormiras dans le tronc d'ami !

 

jill bill

 

 

 

 

 

Étonné

le perroquet a trouvé dans son nid

des oiseaux de paradis

 

Josette T

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Silence

Écoutons-les chanter

Les oiseaux de paradis

 

Beauté

Admirons leurs plumes

Colorant la vie

 

Majesté

De la fleur à l’oiseau

Partage du logis

 

ABC

 

 

 

 

 

 

 

Mon tendre Ara

cher amour bleu Yacinthe

de toi j'attends tout

je te pondrai trois œufs

que nous couverons ensemble

 

Marine D

 

 

 

 

 

 

Bleu comme…

 

Bleus, comme l’eau, la pluie, le ciel. Bleus, comme les yeux bleus des marins de Bretagne lavés de vent sur le remous des vagues.

Capitaines au long cours, perroquet sur l’épaule, ami des traversées incertaines, l’œil vif, bec aiguisé et la parole en plus.

Bleus, comme l’espoir, la vie, la liberté, l’infini des rêves humains peuplés d’attaches pour tromper le silence, masquer la solitude.

Bleue enfin, la tendresse. Deux oiseaux s’aiment d’amour tendre, reflet d’homme dans une volière, leçon de vie autour d’un nid. Loin de la terre ancestrale, souvent jamais connue mais jamais vraiment oubliée, naît le désir irrépressible de se confondre, de se reproduire. Et dans leurs yeux la joie, flamme vive, facétieuse délivre son message : le seul pays qui vaille, le seul pays où l’on est vraiment chez soi, c’est l’amour.

 

 

Adamante

 

 

9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 18:16

Coucou les p'tits brins de l'herbier,

 

 

Cette semaine, je vous propose un dessin de Noushka

 

Nouska est une merveilleuse photographe et je suis vraiment très contente qu'elle ait accepté de nous prêter cette image.  

 

Je vous invite à découvrir son site au plus vite, ses créations sont magnifiques et vous serez ravis du voyage. À cette occasion, si vous souhaitiez inclure l'image dans votre page, je vous invite à lui en faire la demande.

 

 

 

Pas d'abstraction aujourd'hui, plus facile ? C'est à voir. 

 

 

 

 

  -Poésie libre    (ici toujours pas de rimes)

 

 

  -Haïkus, tanka, haïbun etc.   (un ou plusieurs) 

 

 

  -Dialogue

 

 

 -Prose de l'instant,

 

                   À vous de choisir.

 

 

                    J'attends vos écrits avec impatience.

 

Heureuse fin de semaine. AD 

 

 

 

Voici donc le dessin de Noushka, un couple de Ara Hyacinthe fort sympathique qui je n'en doute pas vous inspirera.

 
 
 
 
 
 
Perroquets Ara Hyacinthe
Perroquets Ara Hyacinthe

Ara Hyacinthe. Dessin de Noushka.

8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 09:00

 

 

 

 

 

 

Moisson 24 - moisson 24 - moisson 24 - moisson 24 -

 

Merci de vos participations, tendance nuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur l'écran noir

lune rousse lune blanche

éclairent ma nuit.

 

Josette T

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les noctam'bulles...

 

« Tout ça n'vaut pas

Un clair de Lune à Maubeuge

Tout ça n'vaut pas... »

Oh taisez-vous jaloux

J'ai Sélène... et Mars

Au dessus de ma tête

Mais oui cher nordiste... !!

Mars rosâtre et Lune de cire

Au bal des noctam'bulles

Quand le ciel se fait bleu nuit,

Elles y dansent en rond...

Où j'habite !?

Ah mais chez une poète

Qui se prénomme Adamante...

 

jill bill

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le carré dans le rond

Sans calcul se caser

C'est ma devise

Se lover dans le doux

Cocooning et loupiotes

Champagne un peu plus tard

Chez les gascons ce sera

Un verre de Pousse-rapière

Etre rond c'est tout bon

Carrément

Ou avec modération

Mire toi dans mon blanc

Je te donnerai l'ivresse...

 

marine D

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous les plis de son manteau

Tendresse d’un instant

Le fantôme de la nuit

A enveloppé la lune

Sur les battements de son cœur

Confiante

La terre s’assoupit

 

ABC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fugue de la Lune

 

 

Les oies ont traversé le Ciel

Et la Lune mélancolique s'étire

Ronde et morne, et s'immole

Sur la feinte gaîté des Hommes.

 

Un frisson se lève, des ombres se dressent

Et les âmes frémissent en fiévreuses pensées,

Les loups rôdent et les chats miaulent d'une voix rauque,

Sous sa lueur claire et froide...

 

De son Jardin d'Étoiles, elle lorgne

Les désordres balisés des Hommes,

Brasier rouge démesure, crépuscule des âmes.

Les ombres fanfaronnent et l'espoir s'envole !

 

Et la Lune, amère, fait l'aubade à des masques ...

 

La lune esseulée souffre, vierge d'amour, et fuit,

Exaltée de tristesse, les mains rouges des Hommes,

En roulant sa rondeur sous l'Arche du Temps

Vers un Invisible Ailleurs. Il pleut des ténèbres !

 

Sur chaque Pensée, que l'absence tenaille :

Tourbillons de peurs ! l'Homme se lasse et grelotte,

Emmailloté de noir... A la lisière du désespoir

Se lève l'Aube fatiguée, qui rapièce l'ennui,

Et l'insouciance se vautre sur l'horizon qui s'installe,

 

Où se blottit l'espoir !

 

luciole 

 

 

 

 
 

Une déesse

auréolée de Lune

blanc sur nuit

un songe

le chant muet des sphères

hypnose

silence sidéral où vibrent les paupières

le dormeur s’agite

demain

à son réveil

il aura oublié

mais

à cet instant

il rêve.

 

Adamante
 
 
 
 
 
 
Au bal

Là-haut... tout là-haut...
A l'ombre d'un regard
D'un clin d'oeil onirique
Au bal des psychoses
Tourne
Roule
Hésite
Culbute
Tourne encore
Danseur désincarné
Le rêve rebattu...
 
 
 
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 20:23

À tous les petits brins de l'herbier

 

Voici ma proposition d'image pour mardi prochain. 

 

Je n'ai pas eu le temps de visiter et de solliciter d'autres artistes, alors...

encore une récréanote. 

 

 

 

 

Allez, courage et bonne plume !

 

AD

 

 

 

L'herbier 24ème image
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 10:13

Voici donc la 23ème semaine, 23ème moisson de l'herbier.

 

Merci à GBD pour sa création à partir d'une tache de peinture sur un trottoir

on peut y voir les empreintes d'un pigeon inconscient venu y patauger.

Et merci aux participantes qui restent fidèles malgrè ma "régularité" un peu... décousue.

Adamante

 

 

 

 

 

 

 

Suppositions...

 

Tel un lambeau de lave

Vomi d'un volcan,

Tel un noeud

Sur le bouquet de mariée,

Tel un paon du jour

Dans l'encre de la nuit,

Tels des feux retombants

Un 14 juillet,

Telles des lucioles

Escortant une âme,

Telles des arabesques

D'un Merlin de conte,

Où tel un pinceau

Qui n'en ferait qu'à sa tête...

 

jill bill

 

 

 

 

 

Une fée à tête de lion, un oiseau fumeur sur l'épaule,

fait des entrechats tout en semant dans la nuit des mouches lumineuses...

 

À moins qu'elle n'essaie d'échapper aux avions de papier que lancent des enfants ?

 

Quichottine

 

 

 

 

 

 

 

On danse

 

Baguette en main

une fée virevolte

sur un trottoir

chemin de pas perdus

inscrits dans le feu de la nuit

l’être magique

derviche du bitume

emporté par le rythme

s’étourdit

invisible aux passants

anesthésiés de quotidien

pour ne pas disparaître

elle danse

nul ne sait plus lire

les lignes d’un chemin

comme on lit les lignes d’une main

je m’arrête

je la regarde

je m’approprie le temps

comme un chagrin libéré

glisse vers la paix

voilà qu’elle descend de mes yeux

libre

qu’elle prend forme

qu’elle prend vie

et voici que se met à battre

le rythme de la rencontre

alors

dans la rue toujours aussi indifférente

ignorés de tous

on danse

Adamante

http://soleillunegallery.blogspot.fr/

 

 

 

 

 

 

Arrêt sur image

je regarde

je tends les bras

vers le ciel

quelques chose me retient

Comme l'arbre

j'ai pris racine

entre les couleurs

de la vie

et le rayon blanc

de la lune

j'ai noué le ruban

des jours

le haut m'appelle

le bas ne me lâche pas

par le fil voletant

de mille soucis quotidiens

les moucherons me retiennent

encore un peu

à la tombée du jour

 

 

ABC

 

 

 

 

 

Chimère

 

Sur son chemin d'étoiles

Elle glisse

Lumineuse

Abandonnant

Au vent solaire

De mirifiques images...

 

Martine Richard

http://martine-m-richard.deviantart.com/gallery/

 

Telle une elfe semeuse d'étoiles
Scintillante, aérienne
Elle monte au firmament
En ces nuits de décembre
Où les rêves s'invitent
Dans le coeur des petits

 

Marine D

 

 

 

 

 

26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 19:44

 

 

 

J'ai failli oublier la proposition d'image pour l'herbier.

 

Je sais, je manque à tous mes devoirs.

 

 

Mais trois fois Oups 

 

La voici

 

la voilà !

 

 

 

Alors, à vos plumes, stylos, claviers

 

que l'inspiration soit avec vous !

 

Belle semaine.

AD

 

 

 

 

 

 

Photo GBD
Photo GBD

Une création photographique de Gérard Bouquin-Destal dont je vous révèlerai le secret lors de la publication de la page, mardi prochain, si vous ne trouvez pas de quoi il s'agit.

 

 

 

 

 

 

24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 11:14

 

Amela Subasic    

 

Merci de vos écrits.

 

 

 

 

Rouge la fleur

Rouge le cœur

Blanc le pinceau

Blanc l'oiseau

Bleue la nuit

Bleue la vie

 

Josette T

 

 

 

Ypres, 14-18...

 

Le soleil peinait dans les cieux

A percer la fumée noirâtre

Du champ de bataille,

On voyait de l'azuré

Au travers des trouées

Et sous la mitraille

Eloignés de nos chers âtres

Tommies, on tremblait tels des vieux...

 

Ypres, la flamande

Ypres, notre tombeau

Belle jeunesse fauchée

Rouge coquelicot notre sang versé...

 

Jill bill

 

 

 

 

 

Combien faudrait-il de coquelicots

pour éponger sueur et sang ?

un seul

suffirait

s'il savait

d'un coup de gomme

effacer les plaies

consoler les peines

un seul

qui d'année en année

se multiplierait

en chant de paix

 

ABC

 

 

 

 

 

ROUGES LARMES

 

Havre douceur, Bulle Bonheur,

Havre amoureux, Café-noir,

Café noir amer

Rêves pulvérisés !

 

Sanctuaire des Trouvères

Transes et vocalises éteintes

Souffrances partout présentes

Rampent sur le ventre !

Fauves assoiffés de larmes,

Proies trouvent et chassent...

Liberté fauchée !

 

Dans Ciel Ténèbres, Ciel de Haine,

Rouges Flammes, Rouges Larmes,

Fleurs Paroles,

Cris des âmes !

 

Ultime recours,

Cris purs déchirent l'Obscur

Souffre le Ciel et s'ouvre,

S'engouffrent les Cœurs rouges...

 

Soleil se lève

Matin clair

Semer graines

De la Paix ?

 

luciole 83

 

 

 

 

 

C'est l'heure douce et bleue

Paris by night

La musique bat son plein

Les jeunes font la fête

Soudain la fusillade

Acharnée, meurtrière

Soudain l'effroi

Le carnage

Les cris

La mort

 

La foule fait silence

Cœur de coquelicot

 

marine D

 

 

 

 

 

Je ne veux du coquelicot

que le chant des blés

au soleil

la promesse de vie

pulsée par le sang des femmes

la palpitation d’un cœur

en formation

pour célébrer la nature

l’espace

l’air pur

la tendresse

 

Je ne veux du coquelicot

que le chant des blés

au soleil.

 

Adamante

 

 

 

20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 14:41

 

Amela Subasic offre cette image à nos mots.

 

Un grand merci à elle.

 

 

Et si vous maniez l'anglais, n'hésitez pas à traduire votre texte pour qu'elle puisse lire dans sa langue.

 

 

Merci de votre participation.

AD

 

 

 

 

 

Pour plus d'informations sur la symbolique des coquelicots le 11 novembre et lire le poème a été écrit en mai 1915 par le médecin et l'artillerie commandant militaire canadienne John McCrae, rendez-vous sur sa page en cliquant sur l'image.

 

 

 

 

 

17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 12:35

 

 

 

 

Que ces mots portent nos espoirs de paix.

 

 

 

 

 

 

 

 

Abandon de soi

douce soie que le retrait

Coeur contemplatif...

 

Jill Bill

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre terre et ciel

les pieds dans ses pantoufles

Sieur Soleil se couche

 

mais aussi

 

Entre ombre et lumières

les cœurs saignent

notre terre est souillée

 

ABC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soleil couchant

A​u pied de l'arbre j'attends

​La lune d'hiver

 

​Josette T

 

 

 

 

 

 

 

J’ai fermé les yeux

et le dos contre l’arbre

accueilli la paix

 

j'ai oublié la haine

pour concevoir l'amour

 

Adamante

 

 
 
 
 
 

 

Trouver la vraie paix
se relever et marcher
le monde sera bon
 
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 14:47

 

 

 

Voici la nouvelle proposition d'image pour

 

mardi prochain

 

 

Tout en haïku ?    Et pourquoi pas !

 

 

En tout cas pas de rimes !

 

 

C'est à vous !

 

 

L'Herbier de poésie image 21

L'image pour mardi prochain.

Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...