25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 11:05

 

Proposition d'image pour mardi 30 juin. 

 

Image de Anelias B

Un grand merci à elle ainsi qu'à Marine qui fut l'intermédiaire.

 


Pas de proposition d'image en juillet-août.

 

 

 

 La communauté, sur OB ou sur Google+

axée sur le haïku et le vers libre reste ouverte aux textes qui veulent bien s'y poser.
Merci à tous.

 

 

 

 

 

 

23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 22:15

Mardi jusqu'à minuit, il est encore temps pour la moisson de poésies

Une belle récolte

Merci à toutes

 

 

Un clin d'œil d'oiseau

comme une invitation

à le suivre

 

©ABC

 

 

 

 

l'oeil se ferme
la fumée de cigare
pique
la moustache
se retrousse

 

©Pimprenelle

 

 

 

 

 

Au froissé du satin,

S'accroche l'indiscrétion solaire

Elle affleure,

Caresse le souvenir rouge passion

Où deux se fond en un...

 

©Martine

 

 

 

 

 

 

Merlot

 

Oiseau tombé du nid

Un peu sonné

Derrière l'église

Reste coi,

Muet quoi,

Proie pour le mate tout,

Le chat,

Ne pas se faire remarquer

De lui, pas fait l'un pour l'autre,

Sauf de l'enfant de choeur

Au coeur grand

Qui au vin de messe l'abreuve

En cachette,

D'où son air toujours sonné,

Et le baptise Merlot !

©Jill Bill

 

 

 

 

Espace feuillu
le soir tombe au fond du parc
le merle s'est tu
frisson et vibrations
une ombre s'est muée
en un sourire maléfique...



                         et

 

Ténèbres nocturnes

Deux yeux de braise

Un miaulement, un feulement

Au fond du jardin

Comme une invite

Au plus téméraire

L'ami ronron du jour

A fait place à l'étrange

Visiteur des étoiles...

 

© marine D

 

 

 

 

 

 

 

LE VOYAGE DE L'ÂME

 

L'âme, un peu étourdie, confuse, sortit de son profond sommeil. C'était une jeune âme toute auréolée d'une Foi sincère, qui, soudain traversée par un désir d'éternité, tressaillit de joie... et d'effroi.

Une odeur délicieuse flottait dans la pénombre glacée d'une majestueuse Cathédrale.

Un glas répandait son funèbre chant dans le silence ponctué de raclements de gorge et de chaises qu'on traîne...

Un appel irrésistible ébranla l'âme qui porta son regard vers les Hauteurs de la Cathédrale, baignant dans une douce clarté rayonnante...

Allégée de son corps de chair, l'âme s'élança avec ardeur vers l'Amour inouï qui descendait sur les fidèles... et buta contre un linceul de soie grise qui formait comme un obstacle infranchissable entre elle et le Divin !

Empêtrée dans le drapé qui l'enserrait comme suaire, elle se débattait vivement en criant vers la Grâce...

Elle fut invitée à la conscience d'elle-même !

C'est alors qu'elle vit arriver les Forces du Mal, comme des corbeaux tout de noir vêtus ...

L'âme, luttant énergiquement pour se dégager du voile mortel, se mit à crier :

"Qui êtes-vous, fantômes des ténèbres ?"

"Perversion" croassèrent les corbeaux qui tournoyèrent autour d'elle.

Et l'âme meurtrie comprit !

Des hantises lui venant de l'enfance l'avaient progressivement amenée à considérer le Sacré comme une menace, la contraignant à se complaire dans une orgueilleuse vocation de "héros", et, par un sens perverti du sacrifice, dans d'étranges souffrances qui justifiaient sa vie...

Les noirs souvenirs éclatèrent dans l'espace, éclaboussant le monde.

Les corbeaux chargèrent, voulant engloutir l'âme qui refusa la terreur et, dans un profond repentir, supplia l'amour de la secourir...

Les liens qui la rattachaient encore au monde terrestre se rompirent et, appelé par le Baiser de Paix,.... tressaillant de joie, elle traversa le voile...

©Luciole

 

 

 

 

 

 

Un elfe a cueilli

une goutte de rosée

précieux nectar

 

Il s'envole cœur battant

pour l'offrir à sa reine

 

©Adamante

 

 

 

 

 

16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 21:02

Pour mardi prochain

 

 

Comme certains ont déjà laissé de très jolis poèmes sur ma précédente parution

je vous propose cette image "sans titre"

(à trouver peut-être).

 

 

Belle semaine d'inspiration et merci de votre fidélité.

 

 

"Sans titre" recherche picturale formes et couleurs.

 

 

16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 20:31

 

Voici la moisson pour ce mardi.

Malgrè quelque retard d'image

 

Merci aux participantes.

 

 

 

 

 

 

 

La mariée

 

La jeune femme était en rose

Au coeur de mai

Et ses cerisiers en fleurs

Éventail et ruban

Barrette dans le chignon

Jusque dans le pétale

Qu'on jette

Sur les marches de l'église

En rose, tout de rose,

Comme un beau conte de fée...

Vive la jeune mariée !

 

©Jill Bill

 

 

 

Elle avait mis sa robe

Vaporeuse et soyeuse

Rose et orangée

Et ses souliers vernis

Youpee !

 

©marine D

 

 

 

Ruban guimauve à savourer

Douceur enfantine

Bonheur.

 

©Quichottine

 

 

 

Au ballet de fin d’année

Elle avait choisi le ruban

Tourne et vole et vogue

Comme une récréation

Au cœur de son enfance

Souhaitant ardemment

Que sa vie arc-en-ciel

S’imprime en sa mémoire

Pour ne jamais s’effacer

 

©ABC

 

 

 

Un doux glissement de fleur

le rose de l’amour murmure ses volutes

tout s’oublie dans le blanc.

 

&

 

Un ruban d’arc-en-ciel

dans le ciel bleu de l’été

caresse une fleur

 

©Adamante

 

 

 

 

Vanille, fraise et citron
Un goût de bonheur, 
De tendresse parfumée au sucre candy

 

©Martine
 

14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 15:20

Voici une proposition d'image de la part de ABC pour mardi prochain.

 

 

Quelques problèmes peuvent arriver pour visualiser les images ches OB,

ne jamais perdre patience (soupir !)

 

9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 07:30

Petite page du mardi sur petite chose...

Merci aux participantes.

 

 

 

 

 


Petite chose...

Des globes
A la Betty Boop
La bouche
A la Buster Keaton
Qui reste muette
Une libellule noire
Dans les cheveux
Plus triste que Piaf
Sur scène
La petite chose
Femme de l'Auguste
Caissière à la billetterie 
Ne rit plus
Voit soudain la vie en gris,
Le clown, son clown est mort
L'autre, le blanc est livide
Le coeur à la pluie,
Monsieur Loyal
De tous l'ami fidèle
Réclame la minute de silence...
Et le spectacle continue.

©jill bill

 

 

Clin d'œil boudeur
d'un rocher en balade
sur l'herbe verte

mon regard s'accroche
à sa coiffe libellule

©ABC

 

 

 

 

 

Petite chose triste

n’a pas trouvé de mots

pour calmer son chagrin

rêvait d’une caresse

d’un sourire, d’un geste

 

mais...

 

les invités à la fête ne sont pas venus

 

poids de l'absence

rendez-vous avorté

petite chose triste

a envie de pleurer.

 

©Adamante

 

 

 

 

Toute la nuit
Chanter
Danser
Noyer dans l'alcool son blues
Ce matin
Le rimel coule
Le rouge à lèvres bave
Le regard chavire
Dans l'entre-soi désincarné

 

©Martine

 

 

 

Douce fluidité
une infinie langueur
aux cheveux épars
comme une pluie d'été
l'herbe folle des champs...

et

 

Poupée de son
poupée de pleurs
oublie ton rimmel
je t'offrirai un oeillet
Petite fille triste


© Marine

 

 

 

Patience et tristesse, un peu de mélancolie.
Regrets d'hier, peur de demain.
Pourtant, l'important est d'être encore, encore un peu.

 

©Quichottine

 

 

 

6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 19:41

POUR LA PAGE DU MARDI

 

Voici ma proposition d'image pour la page de mardi prochain (haïkus, tanka, etc.)

 

Faute de proposition de nos membres j'ai pioché cette "Petite chose" dans mes récréanotes. 

 

Belle inspiration à tous.

 

 

 

Petite chose -récréanotes-

2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 11:34

 

Une moisson pleine de contraste cette semaine mais,  presque toujours, en tendresse.

 

Merci à tous et à Arnaud.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Faiseuse d'ange

 

Même le chérubin

La mort, spectre lugubre,

Se l'approprie

Entre ses paumes

Elle enserre la tête

Il ferme les paupières

Comme une maison ses volets

 

À la fin du jour

Il n'y a plus d'âme

Qui vive

Au cercueil blanc

Juste une dépouille

Que pleure une mère...

©Jill Bill

 

 

 

Au royaume des animaux

la tendresse est mystérieuse

Dame cigale aimait un canasson

Qui protège qui ?

Peu importe

Ensemble

Jusqu'au bout du chemin

Ils se tiendront chaud

Sur le parcours de leur rencontre

 

©ABC

 

 

 

Que vaut le jour,

Discorde.

 

 

©Oxano

 

 

Retour sur soi

le visage caressant

le temps des cabrioles

 

la jument ronge son frein

avide d'espace pur

 

et

 

Perdue dans ses rêves de steppe

le visage doux, caressant,

elle se retourne vers son passé

elle se remémore le temps où elle allait l'amble

confiante et sereine, la jument au trot brisé

réduite à présent à courir dans sa tête

 

noires sont ses pensées sur le galop de la vie

elle est pourtant ivre de trot, de trop de souvenirs

et pousse un dernier hennissement

qui retentit dans le Désert des Agriates

 

© Claudie (pas de blog)

 

 

 

Cavale douceur

À la grâce voluptueuse

Enveloppe ton petit

Il a tant besoin d'amour...

 

Blanche comme les roses

Blanche comme un rêve d'aube

Au regard lourd de tendresse

Quand il aura grandi

En lui demeurera ta force

Tu lui aura donné l'essentiel

Et l'envie de vivre

 

©marineD

 

 

 

Lutte avec le blanc

Avec le Paros dur

Et rare

Gardien du contour pur,

L'encre fuit l'aquarelle

Et fixe le noir

Plus forte que le marbre,

Instant fatal.

 

©Valérie Corvino

 

 

 

Soleil ou pluie

Poneys ou mustangs

Crinière au vent

Ils galopent

Galopent

Cabriolent

Mangent la vie

Et le parfum des terres sauvages

Le rêve du cheval dont j’ai rêvé

 

©Martine

 

 

 

Le rêve du cheval rêvé

 

De l’enfant, qui rêve

je rêve

en tendresse

sur le lit d’herbe du matin

je nous vois galoper

jusqu’au bout de nos envies

tout autour de nous

chamboulés au passage

sonne le rires des sources

celui des boutons d’or

au printemps des jeunes pousses

de la rage de vivre

l’insouciance

 

chaque jour

je l’attends

la patience d’un ami

c’est un jour de solitude

auquel se rajoute beaucoup de jours

de mois, d’années

qui parfois font une vie

heures nostalgiques

à espérer

car je sais

un jour

je l’entendrai

ma joie alors

 

tout s’effacera

tout s’illuminera

je hennirai la libération des fleurs

martèlerai la terre

pour que poussent mes ailes

je deviendrai Pégase

pour l’enlever et enchanter le ciel

de son rire d’enfant

 

c’est cela

la patience

d’un ami

savoir

attendre

car l’amour

toujours

fut-il rêve

ici ou ailleurs

réunit.

 

©Adamante

 

 

 

 

Un petit clin d'œil en musique

28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 17:53

 

Voici une encre de Arnaud Bouchet (Arnaud me corrigera si je me trompe)

pour la page de mardi prochain.

 

 

À votre inspiration.

 



 

 

 

 

 

26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 12:41

 

Voici la moisson de cette semaine, 7 textes, tout en joie et sourire.

Un grand merci à tous et à Luana-Beatric Lazar.

 

 

Little Junmbo par Luana-Beatric Lazar

 

 

 

Little Jumbo...

 

Petit Tom

N'a d'yeux que pour lui

L'éléphanteau d'Afrique

Né dans un enclos

Qui barrit sous la douche

Fait sursauter les poissons

Pour épater les visiteurs...

 

Petit Tom

Détrompe-toi

Jumbo est malheureux

Dans sa belle prison

La nuit rêve de la Côte d'Ivoire

Libre...Qui prendra sa défense

Un jour pour l'y ramener...

 

©Jill Bill

 

 

Si Jumbo vole

le poisson surnage

confiance relative

 

©ABC

 

 

"Little Jumbo" et deux poissons

s'aimaient d'amour tendre

leurs ébats dans l'eau étaient rigolos

dans l'écume des vagues miroitantes

symphonie des coeurs....un duo de charme !

 

©Claudie (pas de blog)

 

 

 

Merci Junbo

pour cette douche qui m’a permis

juste l’espace d’un instant

de te rejoindre sur le plancher

des éléphants…

 

©Marine D

 

 

 

L’oreille en éventail,

La trompe en l’air,

Il s’amuse sans limite

Avant le grand voyage

Vers les horizons déserts.

 

©Valérie Corvino

 

 

 

 

Little jumbo (mini poéti-conte)

 

Il rit

il barrit

little jumbo

après avoir pompé l’eau

de sa trompe facétieuse

il la recrache

et les poissons aspirés

se mettent à voler

l’air effaré

très contrariés

un brin râleurs aussi

mettez-vous à leur place

quand on est poisson

on n’aime pas être dérangés

par des éléphants mal élevés

qui ne respectent rien ni personne

c’est pour cela qu’il rit

Little jumbo

il aime faire des farces

barrir à fendre pierres

pour effrayer le monde

pour s’essayer au monde

et les poissons soupirent

que voulez-vous qu’ils fassent 

il faut bien que jeunesse se passe.

 

©Adamante (ici la conteuse)

 

 

 

 

Où l'on voyage comme on dort,

Sous le rire du soleil.

 

 Oxano 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N'hésitez pas à faire connaître la communauté,

à la rejoindre

 

avec :

 

des propositions d'images

des mots

des enregistrements,

de la musique...

 

une seule règle :

 

simplicité, 

vers libres,

prose poétique,

 

la célébration de l'instant quoi !

Sans rime, avec la liberté du cœur.

 

 

 

Liste des administrateurs google :

Marine D

GBD

Adamante (propriétaire OB et Google)

 

 

 

REJOINDRE LA COMMUNAUTÉ

Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...