21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 18:15

https://www.over-blog.com/community/l-herbier-de-poesie

Voici la onzième édition de la page du mardi.

 

Je vous propose aujourd'hui "Little Jumbo" une huile sur toile de Luana-Beatric Lazar.

J'espère que vous aurez plaisir à y déposer vos mots.

 

Merci à tous les participants.

 

 

 

19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 19:37

 

 

BLANC-BLANC-BLANC-BLANC-BLANC

 

 

 

Voici la moisson dans le bLanc, pour saluer cette belle œuvre de Francesco.

 

Merci à tous pour votre belle participation.

 

 

Vous pouvez lire le texte de Francesco ICI

 

 

 

Francesco sur Blow-up "En attendant demain"

 

 

Blanche heure...

 

Blanc de vide

Vide de tout

Virginité...

Blanc le nuage

Le flocon

Le cheveu

Des vieilles gens...

Blanc le baptisé

Le communiant

La mariée, le mort livide...

Blanche la nuit

Noires mes pensées,

Blanche la pleine lune

Blanc son Pierrot...

Blanc le drap

Blanc pour fantôme...

Blanc, c'est blanc quoi,

Blanc, point !

 

©Jill Bill

 

Blanc

 

Le blanc

Qui se confond avec le noir

S'intercale le gris

Le gris des jours

L'autre côté de la nuit

Blanche et longue

Noire dans l'instant

Au goût de lune ivre

Quand le temps se déforme

Le doute ronge les heures

Repousse demain à peut-être...

 

©Marine D

 

Le blanc

Partout, il murmure la pureté

Et l'innocence.

 

©Butterfly Haiku

 

 

 

Blanc sur blanc

roulant sur son ombre

le gris naît

le blanc s'estompe

la couleur se fait illusion

 

©ABC

 

 

Le temps,

De voir du dos,

La couleur.

 

©Oxano

 

 

L’absolu, dans le blanc

 

L’absolu

dans le blanc

à peine une ombre

à peine une matière

et pourtant

la vie

tout entière

tient

dans cet absolu

dans ce blanc

révélé par l’ombre

porté par la matière.

 

©Adamante

 

REJOINDRE LA COMMUNAUTÉ

 

 

18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 21:50

 

Pour la page de mardi prochain une image proposée par Marine D
 

 

Francesco sur Blow-up  "En attendant demain"

 

blanc 

comme dans un limbe lunaire

comme dans une page sans mots

 comme dans un jour sans raison

 comme dans un amour imaginaire

comme dans un instant inconnu

comme dans un regard perdu

comme dans une idée absolue

comme dans une haleine imperceptible

comme dans une douleur subtile

comme dans une extase inattendue

comme dans un éclair de folie

comme dans une toile qui me guette

comme dans une vibration luminescente

comme dans un ciel sans sommeil



En attendant demain.

 

 

 

12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 22:56

 

Un peu en retard, voici la 9ème page du mardi

un grand merci à tous les participants et à Selva.

 

 

©Selva Veeriah - Lien : un clic sur l'image

 

 

Au parc arlequin

buisson kiosque pour l'oiseau

Aubade du soir

 

Jill Bill

 

 

Dans le jardin

l’oiseau hésite et attend

les plus beaux fruits

 

Josette T

 

Je trouverai la route

qui va jusqu’à l’oiseau

qui domine le monde

 

et

 

Perché tout en haut

d’un monde factice

l’oiseau s’interroge

 

Marine D

 

 

Page du mardi

De soleil luisant, clair et beau

De parfum, de broderie et de perle

Le temps a laissé son écrin

Il n’y a qu’un oiseau

Qu’en son jargon chante ou crie

Le temps a laissé son écrin.

Rivière, fontaine et ruisseau

Portent, en livrée jolie,

Gouttes d’or d’enluminure

Le temps a laissé son écrin.

 

Butterfly Haiku

 

 

 

Orgies de Printemps

d'un "ananas" juteux

un oiseau exulte

 

la mélodie de son chant

enivre les champs de fleurs

 

Claudie

 

 

Comme le vent s'est tu,

Le clapotis d'un ruisseau.

 

Oxano

 

 

 

Au cœur de mon jardin

quelques arbres

- l'oiseau s'enchante

 

ABC

 

 

Tout petit oiseau

perché sur un œuf, énorme

sourire des arbres.

 

Adamante

 

 

 

 

10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 09:45

 

Je vous propose une nouvelle toile de Selva pour la page de mardi prochain.

 

Uniquement en haïku, tanka, haïnbun... cette fois.

 

À vos mots.

 

 

Amis d'OverBlog, adhérents de la communauté, n'oubliez pas que cette dernière n'accepte que les vers libres, la prose de l'instant...

                Que ce soit pour les pages du mardi ou les autres parutions.

 

Ici un poème humoristique qui la décrit bien : ICI

 

 

©Selva Veeriah - Lien : un clic sur l'image

 

 

 

 

 

2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 07:30

 

Une moisson pleine de contraste cette semaine avec en commun : la tendresse.

Merci à tous et à Arnaud.

 

 

 

Faiseuse d'ange

 

Même le chérubin

La mort, spectre lugubre,

Se l'approprie

Entre ses paumes

Elle enserre la tête

Il ferme les paupières

Comme une maison ses volets

 

À la fin du jour

Il n'y a plus d'âme

Qui vive

Au cercueil blanc

Juste une dépouille

Que pleure une mère...

 

Jill Bill

 

 

 

Au royaume des animaux

la tendresse est mystérieuse

Dame cigale aimait un canasson

Qui protège qui ?

Peu importe

Ensemble

Jusqu'au bout du chemin

Ils se tiendront chaud

Sur le parcours de leur rencontre

 

ABC

 

 

 

Que vaut le jour,

Discorde.

 

 

Oxano

 

 

Retour sur soi

le visage caressant

le temps des cabrioles

 

la jument ronge son frein

avide d'espace pur

 

et

 

Perdue dans ses rêves de steppe

le visage doux, caressant,

elle se retourne vers son passé

elle se remémore le temps où elle allait l'amble

confiante et sereine, la jument au trot brisé

réduite à présent à courir dans sa tête

 

noires sont ses pensées sur le galop de la vie

elle est pourtant ivre de trot, de trop de souvenirs

et pousse un dernier hennissement

qui retentit dans le Désert des Agriates

 

© Claudie (pas de blog)

 

 

 

Cavale douceur

À la grâce voluptueuse

Enveloppe ton petit

Il a tant besoin d'amour...

 

Blanche comme les roses

Blanche comme un rêve d'aube

Au regard lourd de tendresse

Quand il aura grandi

En lui demeurera ta force

Tu lui aura donné l'essentiel

Et l'envie de vivre

 

©marineD

 

 

 

Lutte avec le blanc

Avec le Paros dur

Et rare

Gardien du contour pur,

L'encre fuit l'aquarelle

Et fixe le noir

Plus forte que le marbre,

Instant fatal.

 

©Valérie Corvino

 

 

 

Soleil ou pluie

Poneys ou mustangs

Crinière au vent

Ils galopent

Galopent

Cabriolent

Mangent la vie

Et le parfum des terres sauvages

Le rêve du cheval dont j’ai rêvé

 

©Martine

 

 

 

Le rêve du cheval rêvé

 

De l’enfant, qui rêve

je rêve

en tendresse

sur le lit d’herbe du matin

je nous vois galoper

jusqu’au bout de nos envies

tout autour de nous

chamboulés au passage

sonne le rires des sources

celui des boutons d’or

au printemps des jeunes pousses

de la rage de vivre

l’insouciance

 

chaque jour

je l’attends

la patience d’un ami

c’est un jour de solitude

auquel se rajoute beaucoup de jours

de mois, d’années

qui parfois font une vie

heures nostalgiques

à espérer

car je sais

un jour

je l’entendrai

ma joie alors

 

tout s’effacera

tout s’illuminera

je hennirai la libération des fleurs

martèlerai la terre

pour que poussent mes ailes

je deviendrai Pégase

pour l’enlever et enchanter le ciel

de son rire d’enfant

 

c’est cela

la patience

d’un ami

savoir

attendre

car l’amour

toujours

fut-il rêve

ici ou ailleurs

réunit.

 

©Adamante

 

 

 

21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 07:30

 

 

 

 

 

Merci de votre participation.

 

 

 

En lien ici l'image proposée pour le mardi 12 mai

.

 

Untitled - By MarHak Acrylic on paper - 14 " x 11 " inches 

 

 

Il y a du noir, il y a du blanc, il y a du gris, un pied, un lit, des toits, des structures de vie, je regarde, j'hésite, je tâtonne. Pour moi le gris ressemble au chignon de ma mamie, un gris qui sourit même les jours de pluie… Ici, le gris me désarçonne, ne possédant pas la clé de lecture pour pénétrer son secret, je le regarde en cherchant à le comprendre et je me tais...

 

©ABC

 

 

Fonte des glaces...

 

 Dans nos Scotch deux glaçons,

Au comptoir on refait le monde...

Faut pas compter sur les buveurs d'eau

Au dodo déjà...

Avec nos si

On remettra Paris en bouteille !

 

©Jill Bill

 

 

Coûte que coûte, monter dans le navire

Franchir tous les obstacles

Et malgré la tempête

Arriver à bon port.

Qu'importe le navire

Lorsque son nom est "Vie" ?

 

©Quichottine

 

 

Passé, présent, futur

À travers le yin et le yang

À travers la lumière et l’ombre

À travers le silence et le bruit

Sagesse et folie

Voyage

 

©Butterfly Haïky

 

 

 

Un mur tranchant

tel une proue de navire

nous menace

dans le noir dans le gris

dans le jour blême

 

©mD

 

 

Un soir sur l’eau

ou sur la crête du temps

-le Titanir

 

©Josette T

 

 

 

Bateau ivre ?

Immeubles délétères ?

Vaisseau en perdition ?

Sur des murs mangés d’ombres

   flottent d’improbables cheminées

La vie est un décor de théâtre.

 

©Adamante Donsimoni

 

 

 
 
 
 
 
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 07:30

La page du mardi

L'image de la semaine

 

 

Pour mardi prochain.

Une œuvre de MarHak. Un grand merci à lui.

Soyez nombreux à participer. 

Belle inspiration.

 

 

 

Untitled
By MarHak 
Acrylic on paper 
14 " x 11 " inches 

14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 07:30

 

 

 

Title: S168-2015 | Painting, acrylic on canvas
Size: 76.2 x 76.2 x 3.8 cm
www.selvaveeriah.com.au

 

 

 

Un coq avait des vues

Sur un canard, qui broyait du noir,

Mécontent de son coin

Juste de petites petites flaques

Qui le déprimaient...

A saute-caillou sur la mare

Le coq emporta l'autre

Et le déposa sur une rivière

Bordée d'arbres et de fleurs,

Depuis il voit la vie en rose.

 

©Jill bill

 

 

 

Au bord d'un étang

balades pittoresques

dans un souriant tableau

comme un rêve

un soir d'été

 

©ABC

 

 

Sur la tête ou pataugeant

pattes en l'air ou bec plongeant

dans la mare ou sur la vague

va la vie vont les plumes

les écailles et les nageoires

quand le monde est à l'envers

je vais cueillir la fleur des bois

parce que nous sommes les rois

du monde qui a le hoquet

et qui marche à cloche-pied...

 

©Marine D

 

 

Deux enfants, main dans la main, jouent à s’inventer la mer.

Ils rêvent d’arbres et de vagues, de sable, de voyage.

Parfum de fleurs et de cailloux, la terre fait pousser les arbres.

La voix de la mère, cygne enclos des eaux, raconte Jonas,

prisonnier qu’un ventre infini cracha un jour sur le rivage.

Parfum de fleurs et de cailloux, la terre fait naître les histoires.

 

©Adamante

 

Au paradis perdu
Là où volent mes rêves
L'azuré infini
Jette ses confettis 
Entremêle son rire
Au satin mille fleurs
S'accorde au pas dansant 
De la douce licorne ...

 

©Martine
 

9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 11:05

OVER BLOG A REMIS LES COMMUNAUTÉS

JE VIENS DONC DE CRÉER

 

L'HERBIER DE POÉSIE

 

 

 

PROPOSITION D'IMAGE POUR LA PAGE DU MARDI 14 MARS 2015

 

 

Voici, un peu en retard, ma proposition d'image pour la page de mardi prochain. 

Une  œuvre de Selva que je remercie de notre part à tous.

 

 


À vos mots en simplicité et fraîcheur, pour tenter d'atteindre l'esquisse.
 

 


Aux peintres, photographes... qui font partie de la communauté :

Proposez-nous des œuvres pour les pages du mardi, rejoignez-nous.
Merci.

 

 

 

Title: S168-2015 | Painting, acrylic on canvas
Size: 76.2 x 76.2 x 3.8 cm
www.selvaveeriah.com.au

 

 

N'hésitez pas à utiliser la fonction repost pour faire connaître l'HERBIER.

 

 

Excellente semaine pleine de soleil et de joie pour tous. AD

 

 

 

 

 

 

Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...