27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 17:03

 

 

L’océan du ciel floconne, se lasure.

À peine quelques stries laiteuses, chiures d’avion vite effacées. Plus bas, le vol noir des hirondelles zèbre la profondeur bleue.

On comprend pourquoi l’homme a fait du ciel la demeure des dieux.

 

Adamante Donsimoni(sacem)

Dimanche 11 juin 2017

 

Mon autre blog poésie

 

19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 20:05

 

 


 

Parenthèse de vie


sur l’océan de la terre


le ruisseau.

 

©Adamante Donsimoni (sacem)

 

 

 

 

20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 14:30
 
Descendre en une longue expiration vers cette plage de repos où l’esprit se détend par l’accueil de l’oubli. Douceur d’une zone plus sombre, la caverne intérieure où respire la paix. C’est là qu’est la liberté, c’est là qu’est la maison, le cocon sans limites, l’espace sans vertige, l’endroit précis de l’être redevenu ailé. Je ne connais nul endroit plus vaste ni plus enveloppant, ce cœur au cœur du cœur fait palpiter la vie. Ici le flux de la puissance originelle pulse, à la fois invincible et alangui. Plus rien n’a d’importance que cet abandon qui est vie, ce lieu où plus aucun désir ne s’allume et où l’on retrouve enfin le port d’attache, au centre de nos espaces intérieurs.
 
©Adamante Donsimoni (sacem)

14 février 2017 

 

 

 

11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 00:32

 

 

Un envol d'acier
tanka de la Tour Eiffel

 

Un envol d'acier
quelques éclats de rêves
Paris fait danser sa tour

 

venu du ciel en folie
pleure l’amour des anges

 

©Adamante Donsimoni (sacem)

 

Un autre texte ici

 

 

 

 

 

6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 19:19
Dernière représentation

Dernière représentation
au jardin
les herbes s’agenouillent
craquèlement de rouille
les feuilles
striptease des pommiers
un esprit solitaire
prend un dernier bain de soleil
méditation d’humus
une porte va se refermer
abandon d’aujourd’hui
distance vers demain
hier n’est plus
le magicien du temps
touche et transforme tout
l’instant n’a aucune mémoire.

©Adamante D (sacem)

13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 17:24

 

 
Je glane ma jeunesse au courant de la rivière, les doigts perdus d’extase sous la douceur des algues douces comme ces lèvres qui murmurent au micro un sortilège d’amour.
L’espace dilaté m’emporte vers des cieux où Jésus, homme, fils de l’homme, gravé dans le bois de mon bureau par la main de la sève, s’envole.  Je suis là, poussière d’étoile ! Poussière d’étoile ! Des milliards de lumières se reflètent dans les eaux. Poussières d’étoiles ! Elles crépitent tout au fond du courant. La vie, le feu mêlé à l’eau ! Le ruisseau coule et coule infatigable. Suzanne a rejoint les sirènes et les Parques ont coupé le fil d’un rêve à peine ébauché. Je m’abreuve à la déchirure d’une âme offerte sur un torrent de notes excrétant la douleur de la séparation. La caresse de l’esprit donne à l’amour la transcendance, c’est là son éternité, l’osmose, le mélange primordial quand la forme se perd dans l’indéfini. Le temps est impuissant à flétrir de telles fleurs et si l’usure des jours qui se ressemblent tant peut parfois faire oublier le fond, il palpite, comme l’Être oublié au fond de soi.
 
Adamante Donsimoni (sacem)
12 novembre 2016
 
 
 
 

11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 12:32

 

La Terre ce matin 

L'eau

Les pleurs

Le Ciel ce matin

Lumière et joie

Leonard Cohen est parti

Le Grand Océan Primordial

Le Wu

Sans forme

Sans image

Sans nom

A repris l'homme

Sa voix

Son œuvre

Ici

Ses mots continuent

Ils chantent

Accompagnent nos vies

D'ornières en sommets

De troubles en transparences

Chemin de la roue

L'ombre est essentielle pour toucher la lumière

Elles se contiennent

S'engendrent

Chemin d'expériences

Équilibre du juste milieu.

 

Merci Monsieur Cohen

Je pose à cet endroit

Pour vous

Un ultime sourire

Et la vastitude d’un cœur

Ouvert sur une absence

Qui plonge vers la paix.

 

Adamante Donsimoni

11 novembre 2016

30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 19:25

 

 

Quelques mots à propos du ciel

 

Quelques mots

 

Quelques

 

Mots

 

 

ICI

 

 

récréanote adamante

Le dragon - récréanote adamante -

 

15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 12:43
image de la rue
image de la rue

On danse. Photo GBD

 

 

Baguette en main

une fée virevolte

sur un trottoir

chemin de pas perdus

inscrits dans le feu de la nuit

l’être magique

derviche du bitume

emporté par le rythme

s’étourdit

invisible aux passants

anesthésiés de quotidien

pour ne pas disparaître

elle danse

nul ne sait plus lire

les lignes d’un chemin

comme on lit les lignes d’une main

je m’arrête

je la regarde

je m’approprie le temps

comme un chagrin libéré

glisse vers la paix

voilà qu’elle descend de mes yeux

libre

qu’elle prend forme

qu’elle prend vie

et voici que se met à battre

le rythme de la rencontre

alors

dans la rue toujours aussi indifférente

ignorés de tous

on danse

 

©Adamante

Tous les textes sont protégés sacem

 

 

 

24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 11:51

 

 

Dessin Amela Subasic

 

 

 

Je ne veux du coquelicot

que le chant des blés

au soleil

la promesse de vie

pulsée par le sang des femmes

la palpitation d’un cœur

en formation

pour célébrer la nature

l’espace

l’air pur

la tendresse

je ne veux du coquelicot

que le chant des blés

au soleil.

 

Adamante

 

 

 

 

 

Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...