16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 16:49

Non ce n’est pas le titre d’un polar  !


Henri Brunel* dit du Zen :


« … Le Zen, refus du verbalisme, de l’intellectualisme, le Zen insolent, humour, liberté, le Zen amour de tous et de tout, attentif à la plus modeste des herbes des champs »…



J’avais cru un moment, par certaines lectures, que l’analyse, le verbalisme et l’intellectualisme étaient de mise pour aborder le Zen et comprendre les enseignements de ses Maîtres. J’en étais quelque peu surprise car le Haïku, qui est une facette du Zen, n’est lui que suggestion, image, ouverture, reflet d’un état d’âme… et comme le dit si bien Brunel, le haïku c’est « le temps accordé au silence, une grâce, un secret. Un oiseau qui se pose, un instant sauvé, une brindille d’éternel. Un haïku c’est la chance offerte de tout deviner, de tout comprendre, de tout aimer, en un éclair de trois vers ».

Le haïku parfait  est un petit poème composé de trois vers de cinq, sept, cinq syllabes, mais là encore, il ne faut pas sacrifier le fond pour la forme, lorsqu’une étincelle d’éternité se présente dans un haïku imparfait, il ne faut pas la laisser s’enfuir mais s’incliner en l’accueillant, c’est tellement rare !


Voici deux haïkus d’hiver de Taigi (On se les gèle Haïkus d’hiver Ed. Moundarren)



Une à une

les étoiles apparaissent

quel froid

 


Lune froide

seul je marche

le bruit du pont

 

 

 


Sans parler de  la traduction, ces haïkus ne respectent pas la règle des 5/7/5, mais vous avouerez : quelles merveilles !

Lorsque j’ai commencé à donner des cours de théâtre à de jeunes élèves, à qui les professeurs donnaient des récitations à apprendre, j’étais surprise de voir à quel point ils pouvaient en massacrer l’interprétation. Alors tout naturellement pour qu’ils apprécient de dire une poésie j’ai tenté de leur donné le goût d’en écrire et j’ai utilisé ce haïku comme modèle :

Paix du vieil étang

Une grenouille y plonge

Un ploc dans l’eau



Alors, pour nourrir nos mots, nous partions pour un voyage dans l’imaginaire (souvent en s’immergeant dans l’image d’une reproduction d’un tableau) et en revenant nous écrivions, nos impressions, nos sensations, nous les dessinions (les yeux fermés) et puis nous organisions les mots pour que naisse le poème.


Et ça a marché, par  l’exemple de la liberté offerte par le haïku, l’envie d’écrire et de défendre la poésie était née et, à l’école, passé le cap de se sentir un peu ridicule devant les petits camarades (les notes ont vite balayé cette retenue) ils prenaient un réel plaisir à bien dire, avec tout ce qu’il faut au fond de soi pour cela…

Et le reste de la classe, loin de se moquer, prit alors plaisir à les écouter.


Voici quelques exemples de haïkus écrits en cours (moyenne d’âge 11 ans)


L’algue s’enroule

Se déroule

Verte dans l’eau bleue

Christelle



Caresse de l’air sur ma peau

Bleu-merveille

Douceur exquise

Diane



Des hommes

La vie, le feu

Amour, liberté

Noémie



Seule

Etonnement

La Terre

Julie



Le vent souffle dans les arbres nus

Seule une lumière blanche

Espoir de fleur

Juliette



Soleil bleu donne-moi ta couleur

Pour que je puisse te rayonner

Et n’être que fluidité

Emmanuel



Et pour finir en Silence, voici cette petite histoire Zen contée par  Henri Brunel :*


Un temple perdu dans la montagne. Quatre moines zen ont décidé de faire un sesshin (sorte de retraite) dans un silence absolu. Ils sont installés en zazen. La nuit est venue. Le froid vif.


- La bougie s’est éteinte !  dit le plus jeune des moines.


- Tu ne dois pas parler ! C’est un sesshin de silence total, fait observer sévèrement un moine plus âgé.


- Pourquoi parlez-vous, au lieu de vous taire, comme nous en étions convenus ! remarque avec humeur le troisième moine.


- Je suis le seul qui n’ait pas parlé ! dit avec satisfaction le quatrième moine.



Bonne journée et soirée à tous

Adamante 


* « Les plus beaux contes-zen » - Calmann-Levy

26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 14:41

 

 

 

 

Haiku_4002.jpg

©Haïku-image Fuxy

 

 

 

Une invitation

dans le moelleux des coussins

à se reposer

                                                            Adamante

21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 15:25
Joyeuses-fetes-bouton-de-rose.jpg

Et un petit haïku pour les fêtes ! Un !
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 22:04

Le regard baissé

L’enfant cherche à se cacher
Grosse bêtise
AD

Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...