9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 07:30

 

 

 

Défi n° 35  CROQUEURS DE MOTS

le-defi

TRICOTINE


Vous êtes une Oeuvre en cours d'écriture racontez vos états d'âmes avant que ne soit écrit le mot "FIN"


A l'abordage ! Que l'œuvre s'exprime ou qu'elle se rende !


 52085529 p

 

 

Je suis là et j’attends. J’attends.

De toute façon je ne vois pas ce que je pourrais faire d’autre.

 

Elle m’a plantée là, à peine saluée. Elle avait écrit son titre, deux ou trois lignes laborieuses quand le téléphone à sonné. C’était sa copine qui broyait du noir quelque part dans sa chambre de bonne du 16ème.  Le truc sans eau, avec wc sur le palier, qui vous coûte la peau des fesses pour un confort spartiate.

 

Vous allez me dire que ça ne me regarde pas. Sauf que, si je devais témoigner de tout ce que j’entends au lieu de tout ce que l’on veut me faire dire, quand on y arrive, parce que là c’est pas gagné, eh bien on en apprendrait des vertes et des pas mûres.

 

La copine chougnait au téléphone, son mec s’était barré avec des potes et l’avait plantée là pour le week-end. Vous allez me dire encore une fois que c'est pas mes oignons, mais quand on connaît le mec y a vraiment rien de surprenant, quand on connaît la copine aussi d’ailleurs. Les filles, c’est toujours pareil, à croire que quand elle sont amoureuses elles voyagent avec des lunettes noires de jour comme de nuit.

 

Pour en revenir à elle, après m’avoir promenée d’un bout à l’autre de l’appartement, en remontant le moral à l’autre frapadingue -qui, ça reste entre nous et je vous jure que c’est vrai, rêvait de faire Saint Jacques à pied, à la condition qu’elle ait un bon matelas tous les soirs parce qu’elle a mal au dos-  elle, elle m’avait larguée sur le tabouret de la cuisine, juste à côté de la poubelle. Tu parles d’un lieu ! Comme elle oublie une fois sur deux de descendre les ordures, il émane de là odeur peu ragoûtante.

 

Ok, j’ai rien dit, je sais me tenir, mais vous avouerez qu’elle fait fort parfois.

Après, elle se plaint si par hasard y a des taches. Enfin !

 

Quand elle aura fini de prêter son oreille, je devrais dire sa demi oreille, à l’autre frappée on pourra voir. En attendant elle a pris sa position "handicap", le téléphone  coincé  à la tête par l'épaule, afin d’avoir les mains libres pour se tartiner une galette de riz avec purée d’amande et miel, bonjour les kilos et les regrets. Après ça elle viendra pleurer qu'elle a mal aux cervicales.

 

Soit dit en passant, je doute qu’elle soit très attentive, je sais qu’elle pense à autre chose car elle ne cesse de ponctuer par  des « hum hum » les propos de la givrée qui, n’écoutant qu’elle, ne s’en aperçoit même pas.

 

Elle a fini sa tartine et elle se remet à arpenter son territoire.  Sûr que tout à l’heure, elle va me chercher partout en râlant. J’ai l’habitude, c'est une tête de linotte  et c’est toujours le même cinéma.

 

Qu’est-ce que je disais ! Elle a dû raccrocher et elle me cherche. Dommage que je ne sache pas siffler, j’ai jamais su, inutile de regretter c’est foutu.

 

Je l’entends qui s’éloigne, « tu gèles ma grande ».

La porte de la chambre claque, elle commence à s’énerver, ça remue avec véhémence dans le bureau et sur les étagères. Moi, je suis zen, elle finira bien par me retrouver.

La voilà, elle pousse un « Ah tu es là! » et m’attrape sans ménagement. Qu’est-ce qu’il ne faut pas endurer lorsque l’on est corps et âme voué à la culture.

 

Elle m’embarque, prend une BD, me colle dessus, s’assoit et les pieds croisés sur le bord de la table elle se remet au travail. Ça a peine à démarrer, puis ça se met à cavaler, elle immortalise l’histoire de sa copine, elle y va au vitriol et là c’est pas de la science Hermétique, c’est du ras des pâquerettes par un été flamboyant et feu de forêt garanti en Corse ou en Grèce.

 

Je te dis pas ce que l’autre lui a raconté pendant que je poireautais sur le tabouret près de la poubelle, la vache ! J’ose pas répéter.

 

Elle me le ressert une seconde fois à haute voix, avec intonation et tout, elle sait que j’adore ça !  Je ne peux pas dire, il lui arrive parfois d’avoir quelques égards et c’est bête, mais ça me touche. Je lui pardonne tout, je suis comme ça, je ne vais pas me refaire.

 

Pendant que je lui pardonne le tabouret et les odeurs, elle me colle un point final qui me laisse un peu hébétée et tout soudain elle me classe dans sa bibliothèque avec les autres qui attendent un éditeur.

 

Bon si par hasard vous en connaissez un, soyez sympas, pensez à moi, ça manque d’air dans ce coin là.

 

 Signé : l’œuvre au noir.

 

©Adamante

Partager cet article

commentaires

Tit'Anik 11/08/2010 21:57



Bien, j'ai aimé,


Bon promis j'attrape le premier éditeur que je trouve, je le prend sans ménagement par le colback, et je te l'amène, afin que se termine en beauté ce
calvaire ...


Bisous



ADAMANTE 11/08/2010 22:24



Ils vont te fuir en te voyant arriver !



Jeanne Fadosi 10/08/2010 21:48



Super chouette ! ta page a plus de chance que les miennes, elle connait le point final !


bises et belle semaine



ADAMANTE 11/08/2010 00:32



Merci jeanne, que d'état d'âme pour ces œuvres malmenées. A bientôt. Amitiés



juliette b. 10/08/2010 18:25



je me suis dit : c'est une copine qui attend


puis c'est un chat,


puis enfin j'ai compris, .....



ADAMANTE 11/08/2010 00:30



Un peu de suspens, rien qu'un peu. Amitiés



pimprenelle 10/08/2010 17:34



J'aime parfois imaginer ce que les objets qui nous entourent peuvent penser de telle ou telle situation, mais faire parler "l'oeuvre" ... C'est très chouette ce délire.



ADAMANTE 10/08/2010 18:21



J'ai aimé y participer, merci la Coquille de noix !



Tricôtine 10/08/2010 00:19



hors de lui ce chef d'oeuvre en péril!!!  je me suis bien amusée, on pourrait peut-être lui trouver un nègre ça
éviterai le broyage de noir sur les étagères ?? Merci Adamante bon défi gros bizzoux tardifs ... les Aoûtiens ont débarqué !!!



ADAMANTE 10/08/2010 01:23



Plus on est de fous plus on rit dit ont, ils sont nombreux sur les étagères de mon ordi, CD et DVD qu'ils ne risquent pas la déprime par solitude ! C'est mieux que les aoûtas ! (bon j'en conviens il est l'heure de se coucher pour reposer l'unique neurone !)



Qu'importe 09/08/2010 23:21



Je l'espère pour elle, qu'elle soit publiée, elle le mérite la pôvre!...Pour ma part je les trimballe partout même dans des endroits... ma foi!...Trés beau défi et enlevé haut la
main... Bonne soirée ...



ADAMANTE 10/08/2010 01:29



Ah si les œuvres pouvaient parler... Merci de ce commentaire et à bientôt. Belle nuit. Adamante



lizagrèce 09/08/2010 22:21



Comme c'est triste d'être ignorée assise sur une étagère ...



ADAMANTE 10/08/2010 01:27



En découvrant ton commentaire, j'imaginais  un personnage humain assis sur une étagère, seul... cela ferait un superbe tableau.  J'aime beaucoup cette image. Belle soirée Lizagrèce.



Snow 09/08/2010 17:36



S'il fallait que tous les livres nous racontent leurs aventures du coup sortis de la bilblio.. Belle et drôle oeuvre dans le noir Madame, le noir vous va bien.  Bises



ADAMANTE 09/08/2010 18:31



Comme je te l'ai écrit, j'adore jouer avec les mots, inventer des situations, me mettre à la place de... j'ai tellement écrit pour mes cours de théâtre que j'ai pris une certaine habitude et
surtout beaucoup de plaisir à jouer ainsi. bises



Olivier de Vaux 09/08/2010 15:23



@ Rouergat : Où as-tu trouvé l'improbable bestiole rose qui se bidonne comme c'est pas permis ?



ADAMANTE 09/08/2010 18:39



Allez, je vais faire ma BA de la journée (n'étant pas scout je n'y suis pas tenue) voici l'adresse :   
http://www.tongif.com/gifsanimes/images/chat/pink.gif





Amusez-vous bien !









Jean-Pierre 09/08/2010 13:24



Si toutes les oeuvres racontaient leur conception ....qui les écriraient ?


Beau défi ! Amicalement



ADAMANTE 09/08/2010 18:32



Ce serait bien intéressant pourtant ! Amitiés



jill bill 09/08/2010 12:13



Salut adamante... toi l'oeuvre en cours, elle la plume...Pas facile à vivre cette plume et comment elle te traite hein.... Bd, tabouret poubelle et puis biblio, oubli... Et
pourtant je dois te dire défi réussi...  Bisous ada, bon lundi



ADAMANTE 09/08/2010 12:30



Je l'ai malmenée hein ! Dans une autre réalité, c'est l'ordi qui travaille eh oui ! je fais partie de ces gens qui
ont abandonné le papier pour aller plus vite avec tous les doigts. Ainsi poursuivent-ils leurs idées plus aisément ! Et puis, c'est clair, j'arrive à me relire au moins. Bises Jill.



Olivier de Vaux 09/08/2010 12:12



Marguerite aurait-elle apprécié ? Moi, oui, mais l'habit vert, je ne suis pas sûr qu'il te convienne au teint !



ADAMANTE 09/08/2010 12:27



Le vert ? pouah, une horreur ! ça me donne un teint de  momie ! je préfère le rose. 






rouergat 09/08/2010 11:19



Bonjour adamante


Beau défi et ton oeuvre au noir ne va pas tarder à être publiée


Bonne semaine


Amicalement


 



ADAMANTE 09/08/2010 11:51



Nous verrons Henry mais pour cela il faudrait que je m'en occupe vraiment... N'y fait pas attention, l'œuvre au noir est une râleuse !



Eglantine-Lilas 09/08/2010 10:22



nous aurions pu toi et moi imaginer Un auteur IL non ! c'est ELLE  est ce que nous nous sommes senties un peu
concernée je te souhaite "Une oeuvre" publiée, en attendant elle va interesser beaucoup de lecture ...


bisous



ADAMANTE 09/08/2010 11:48



Je n'ai pas encore fait le tour du port pour découvir ce qu'il en est, à plus tard donc. belle journée



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...