30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 17:21

 

Dessin-arbreok2cadre-copie-copie-1.gif


 

Fais un heureux jour Grand père,


Je t’ai beaucoup écrit, Grand père, et t’écrivant, j’ai beaucoup appris.

Parfois, j’ai pensé aux réponses que tu pourrais donner à mes lettres.

J’imaginais tes mots, aujourd’hui, je les ai notés.


Je te vois, toi dans ton immensité, penché vers ce petit point minuscule que je suis au milieu de la multitude. Tu prends la plume par moi, pour moi. Il n’y a rien là d’exceptionnel me diras-tu, juste une question de rhétorique. Ce faisant pourtant, je renforce ce lien déjà si personnel.

Je perçois ta présence, tout autour de moi, je suis blottie dans tes bras d’univers caressant, je suis bien, simplement bien, ce bonheur est ma raison de vivre.

Cette lettre, la voici :

 

Bonjour Toi,

 

Tu m’as c’est vrai beaucoup écrit, et je le sais tu continueras à le faire. Et toujours je t’écouterai, toujours je te répondrai ainsi que je t’ai toujours répondu. Trop souvent tu l’ignoreras, bien souvent tu m’écouteras.

Tu comprendras mes paroles au travers de ces vagues parfois légères, parfois puissantes qui te traversent et te transforment, sans mot, sans image, juste en frisson, en sensation de vie.


Au début de nos rencontres,  souvent tu étais fébrile, tu confondais l’agir et le gesticuler, le recevoir et le vouloir, l’être et le faire.

Peu à peu, insensiblement, tu as progressé sur le chemin de ta vie.

Tu t’es apaisée, tu as surmonté tes craintes, calmé ton impétuosité.


Tu as compris que l’agir se tient au centre du calme, le calme qui palpite au centre du Rien. Tu as chassé de toi la fébrilité. Elle qui annihile les actes.

La fébrilité ne mène nulle part, elle fait de l’homme un atome fou dans l’organisation du monde. L’homme a tout en lui pour la combattre, toutes les clefs pour ouvrir la porte sur sa liberté, et celui qui cherche a toute capacité de trouver.

Depuis toujours, c’est elle qui retient, et jusqu’à la fin, c’est elle que tu devras soumettre.

Ne l’oublie pas : nos vieux démons nous sont fidèles. Rien n’est jamais totalement acquis. Il faut veiller, mais sans craindre et toujours avancer.


Tu m’as donné forme et visage, tu m’as donné un nom, sachant que j’ai tous les visages et que je porte tous les noms.

Grand père et Grande mère à la fois, je suis l’équilibre et l’harmonie à l’écoute de ta voix, de toutes les voix. J’aime leurs vibrations, même quand elles se font silencieuses, elles sont un vaste courant d’amour qui nourrit l’immensité dont tu es partie.

 

Surtout, ne perd jamais l’espoir, les temps sont parfois difficiles, mais n’oublie pas que derrière les nuages se cache toujours le soleil.

Et surtout, c’est là sans aucun doute le plus important à retenir, garde sans cesse en ta mémoire qu’un arbre de lumière pousse au cœur des ténèbres, cherche-le en toi cet arbre, fais-en ton refuge, il sera un jour le garant de ta vie.


Que ces mots t’accompagnent, ils sont lumière dans la nuit, ainsi ni la peur, ni la mort ne croiseront ton chemin.

 

Tout à toi,

Grand père.

 

Voilà Grand père, voilà les mots de toi que j’ai aimés, que j’ai notés et que je partage.

 

À bientôt Grand père, une autre fois, une autre lettre.

 

Adamante "lettres à Grand père"

commentaires

india 03/09/2010 11:49



Une lettre magnifique que j'ai comprise et prise pour moi aussi, tu ne m'en voudras pas j'en suis persuadée d'avoir partagé avec moi ce grand-père, cette grand-mère, ce regard d'encouragement et
de sagesse. Très belle journée à toi Adamante.



ADAMANTE 03/09/2010 12:48



Comment pourrais-je t'en vouloir ? Ce "Grand père" là appartient à tous... Je l'appelle Grand père, mais j'aurais fort bien pu lui donner un autre nom. C'est mon histoire qui m'a fait choisir ce
nom d'extrême tendresse, pour me le rendre plus proche. Belle journée India. Amitié.



Ondine 01/09/2010 17:16



Qu'elle est belle cette lettre pleine de sagesse transmise par ton Grand-père...Je crois aussi en la Présence agissante de nos aimés disparus qui nous guident


Merci pour la force et l'espoir de son message


Je veux croire que l'"arbre de lumière pousse au coeur des ténèbres" pour éclairer ma vie


Bisou et bonne soirée Adamante



ADAMANTE 01/09/2010 19:52



Ce Grand père là est plus que mon grand père tu sais ! Quant à l'arbre de lumière nous l'avons en nous, il pousse à condition de l'arroser de sourires et d'espoir. Bises et belle soirée sous la
lumière des étoiles.



Quichottine 31/08/2010 11:53



C'est superbe !


 


J'aime ces moments de rencontres... et ici, la différence faite entre agir et gesticuler...


 


Merci, Adamante. Passe une bonne journée.



ADAMANTE 31/08/2010 23:49



C'est en gesticulant que naît le stress et que se perd la douceur de vivre. Belle nuit Quichottine.



Snow 30/08/2010 23:43



Allo Adamante, Grand-Père que j'adore lire te  raconte  beaucoup sur quelques facettes de l'unité de l'âme ce soir. Des mots remplis de sagesse  à porter l'oreille vers le coeur de
ce Grand Père. Il est aussi celui de tous ceux qui chechent la paix en eux. Merci à vous deux. Bises



ADAMANTE 30/08/2010 23:49



Oui, il est nôtre, et une phrase s'est imposée tellement fort... Merci à toi. Bises



Tricôtine 30/08/2010 23:29



merci Adamante, ces mots de toi, ces mots de grand père, sont la sagesse qu'il nous faut réussir à apprivoiser ! j'enverrai Néon en cours chez vous, il à la lumière un peu fébrile parfois !!
 bizzoux doux



ADAMANTE 30/08/2010 23:52



Les mots coulent comme la rivière, et la leçon compte avant tout pour moi qui suis loin d'être sage... mais je ne désespère pas, j'aspire à...



pimprenelle 30/08/2010 22:48



Le Grand-Père est un très beau symbole. Normalement doué de sagesse et a qui on peut confier ses secrets. C'est formidable d'avoir un écho à ses pensées.  Et l'écriture aide à faire surgir
des pensées enfouies au plus profond.



ADAMANTE 30/08/2010 22:53



C'est tout à fait cela et le choix d'écrire des lettres offre une grande ouverture à l'écriture. Belle soirée Pimprenelle.



jill bill 30/08/2010 20:13



Bonsoir Adamante, et bien que te dire encore sinon que merci pour ce partage... Les mots me manquent... Me revient à la mémoire le souvenir du mien,  pas bien riche menuisier mais le coeur
large comme un buffet. Pas un jour sans lui, sans le revoir ça et là.... Bisous adamante, jill



ADAMANTE 30/08/2010 23:02



Le silence est parfois plus juste que les mots lorsque l'on touche au domaine du ressenti. Il est des sourires qui nous accompagnent toute notre vie. Bises Jill. Adamante



Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...