14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 13:02

 

Avatar rose

 

Dans la forêt des groseilliers

je marche

les baies rouges s’inclinent

vers moi.

Là-haut,

le ciel

plein de soleil

sourit,

j’avance

dans ce monde

enchanté

le bonheur est murmure

tout est don

ici

tout est

offrande

Du haut de mes cinq ans

en levant la tête

je vois

le monde

son vrai visage

la nature

prodigieuse

Mon pays ? c’est lui

Les feuilles mordorées

ont la chair de poule

quand on les regarde

sur l’envers

Protectrices

amies des oiseaux

elles veillent

réconfortent.

À leur pied

quelques herbes oubliées

tapis de douceur

où des fraises sauvages

si succulentes

pointent le nez

elles m’appellent

m’offrent leur goût d’éternité

Au-dessus de moi

dansent l’ombre et la lumière

le vent orchestre

à peine un souffle

tout vibre

tout s’abandonne

au doux mouvement

de la vie

la mort est absente ici

rien ne se fige

Je me laisse bercer

je deviens feuille

brindille

la magie opère

je comprends

la parole

des herbes

des pierres

du moindre grain de poussière

celle de la Terre

sous mes pas

si réservée pourtant

que je pourrais l’oublier

Je glisse vers elle

plonge mes mains

dans ses cheveux

c’est frais

c’est agréable

je m’enracine

profond

soudain

un long frémissement jaillit

sous mes doigts

j’ai la révélation

d’une onde qui se propage

à l’autre bout du monde

en moi

La Terre est comme un chat

son immense corps vibrant

s’éveille sous mes caresses

ma vie prend tout son sens

Je découvre

l’amour

le partage

la communion

je disparais

Je suis

Elle, m’accepte, me reconnaît

Elle m’éveille à sa présence

en moi

Elle m’emporte en ses courants

Tout s’efface qui n’est pas Elle

Le temps n’est plus

j’ai disparu à tout

sauf à l’essentiel

Quand la sensation se retire

je sais

Je suis née à cinq ans

et je les ai toujours.

Dans la forêt des groseilliers

Je marche

Des rires m’accompagnent

qui s’élèvent des herbes

Les baies rouges s’inclinent,

Une mésange bleue

m’observe

Lance une trille

Picore une baie

puis s’envole

vers une trouée de soleil.

 

©Adamante


Avatar rose

 

 

 


Partager cet article

commentaires

pimprenelle 16/10/2011 14:49


J'ai eu cinq ans et en te lisant, je me dis que lorsque je cueillais les groseilles j'en avais, moi aussi, au-dessus de la tête.
La découverte de la terre !
Hum, c'était bon de te lire. Je suis très en retard pour certaines lectures mais ne dit-on pas : chaque chose en son temps.
Merci Adamante.


Esmeralda 18/09/2011 22:51


Bel hommage, belle offrande que tu rends les mains grandes ouvertes à la terre mère qui t'a vue grandir et t'a gardée intacte depuis l'âge de tes cinq ans...Présence harmonieuse mais aussi
communion instantanée avec la vie qui t'accompagne et te te projette hors du temps avec une joie enfantine...j'aime beaucoup tes poèmes Adamante. Bonne soirée à toi


ADAMANTE 18/09/2011 23:46



Merci Beaucoup Esmeralda, au plaisir. Cordialement



Anne 16/09/2011 19:33


J'étais partie en voyage / sur un chemin de vie... / Marchant / marchant longtemps / foulant les ronces des années / mes pas m'auront portée / jusqu'à ce pays... / la terre et / mes yeux se seront
ouverts / J'aperçus alors l'enfant / penchée vers le bassin / ses yeux de reflet / cette autre / à l'ombre d'un arbre / l'oreille tendue / vers le murmure. / Marchant / marchant longtemps / je
retrouvais / à quelques pas de moi / le chant de la racine.
pour toi. Anne


ADAMANTE 16/09/2011 23:56



Merci Anne, un dernier mot avant minuit, pour ce magnifique poème, merci.



Elo 15/09/2011 21:39


Quelle magnifique naissance à la vie, j'adore !!! BRAVo ! Bisous


Anne 14/09/2011 23:26


Même si nous n'avons pas les mots, le murmure de la plume, il est des paroles qui resteront ancrées dans la force de l'enclume.


ABC 14/09/2011 21:45


En te lisant, je voyais l'aînée de mes petite-filles, 5 ans, perdue dans ses pensées et dans la dégustation, à l'intérieur des framboisiers... Ressentait-elle tout cela, dira-t-elle un jour que
c'est là et à ce moment là qu'elle s'est éveillée à la beauté de la vie et de la nature ???


Pénéloop 14/09/2011 21:18


Je suis née à cinq ans

Je parle aux oiseaux

Je peins d'improbables tableaux

Je signe Peter Pan...


Loop


cigalette 14/09/2011 20:44


Je profite que j'ai enfin un peu de temps devant moi, pour passer te saluer, excuse-moi de ce silence mais j'ai été un peu bousculée par les événemnts de ces dernières semaines, ma voisine que
j'aide comme je peut, mon chien et ces gastro à répétition, le jardin, les problèmes d'OB, etc.
Tu vient d'écrire un très beau poème, comme je les aime sur la nature et notre terre, merci.
Bonne soirée et à très bientôt j'espère, bisous


jill bill 14/09/2011 16:48


Le plus beau des regards, gardons-le aussi longtemps que possible ! Bizz Ada


Quichottine 14/09/2011 15:25


Naître de cette rencontre avec les groseilliers qui te parurent si grands alors... J'ai aimé, beaucoup... et j'ai pu voir s'ouvrir cette trouée de soleil.

Merci.


valdy 14/09/2011 14:45


J'aime beaucoup, Adamante. Choisir de regarder le monde avec des yeux d'enfant émerveillés et ne jamais trahir celui qui était (est ?) nous.
De plus, la nature en partage (de beauté pas en ressources énergétiques ...), quel bonheur,
Valdy


emma 14/09/2011 14:31


tous tes poemes sont des actions de grâce, Ada


Profil

  • Adamante
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.
  • Comédienne, metteur en scène, diplômée en Qi Gong, j'écris, je peins.

Ici, on rêve ! Bienvenue

Je vous invite à partager mes créations, reflet de la vision que j’ai de la vie, au travers de la peinture, du théâtre, de la poésie & de l’écriture. Adamante

 

 

Rechercher

Traduction-translation

 

Acquérir une toile

 

L-eau-lumiere.jpg

Contact : 07 70 73 59 82

Finance & mépris !

stop-belo-monte coupe-du-monde 3

40
BELO MONTE : Pétition du Cacique Raoni

Dernière nouvelles

Parce que "l'argent ne se mange pas"

que le monde de la finance détruit la terre,

en chasse les peuples, nous méprise,

je vous invite à signer la pétition et

à soutenir cette lutte qui est aussi la nôtre.

Adamante  

"Kayapos"

M. Mandela, le livre

monsieur-mandela AdaEd.Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud

La vidéo

 Un lien qui en parle

Un hommage de 51 poètes du monde entier

à cet homme exemplaire

et j'ai l'honneur d'en faire partie

Pour commander  -envoi suivi- 

23 € si vous faites référence à ce blog

(Soit 20 € + 3€ de frais de poste au lieu de 6€)

Editions A3 - 36, rue Barbès 94200 Ivry sur Seine

Copyright n° 00048584-1

Mantras de l'espace

NASA-Voyager recording - mis sur You Tube par Hryzunik

Fermez les yeux, écoutez le chant troublant des ondes électro-magnétiques...